Mon dernier concert pour Metal In Franche-Comté remonte à 1 an déjà. C’était au Pinky avec Sarcasme. Ce soir la boucle est bouclée : Me revoilà au Pinky avec DARK ELDER, IRON SKILLS et… SARCASME à nouveau !

La jauge est encore réduite alors ça joue « à guichet fermé ». Les réservations n’ont pas tardé !

Il faut dire que, les fêtes de la bière traditionnellement automnales n’ayant pas eu lieu, il en a fallu de la patience aux habitués pour attendre jusqu’à ce vendredi ! La petite note de folie de Gigi aidant : nous voilà ce soir au « Metal Beer No Hell Fest » d’octobre… en plein mois de Juin !

Qu’à cela ne tienne : la bière est en « promo » et les musiciens sont remontés comme des coucous suisses !

On commence par DARK ELDER. Ces 5 passionnés de musique en général et de metal en particulier ont créé le groupe en 2019. De Pierrot à la batterie à Fred et Olivier à la guitare, en passant par Pattou au chant, chacun a apporté sa patte et ses influences pour créer un set varié : Les reprises de Helloween, Iron Maiden, Judas Priest, AC/DC et autres nous rappellent nos jeunes années teintées alors de Hard Rock. Ce soir, c’est la première pour Jean-Seb à la basse qui a rejoint le groupe il y a quelques mois à peine, en pleine période de confinements répétitifs ! C’est aussi ce soir une « première » pour Pattou en tant qu’harmoniciste : ces quelques notes d’harmonica étaient son challenge du soir : elles s’en sort pas mal, bravo !

Coté jardin, les hamburgers faits maison cuisent au barbecue et sont avalés avec plaisir.

Et déjà le groupe suivant installe sont matériel sur la petite scène. C’est IRON SKULLS qui prend les manettes. Ils sont 4. Formés en 2017, ils répètent dans le garage de Nicolas, le batteur et se rendent sur leurs lieux de concerts à bord de leur vieux fourgon avec option « chaises de camping » à l’arrière ! D’influences plutôt heavy metal, leur set tourne autour de Motorhead, Metallica, Megadeth et Iron Maiden. Léo, Guitariste solo aussi doué dans l’art de faire chanter son instrument que dans celui de la lutherie, ayant lui-même créé sa propre guitare (pas celle de ce soir) a embarqué son père, jean, le chanteur, dans ce projet musical. Le 2e Nicolas, guitariste rythmique, est un ancien d’Osmose, pour les anciens qui ont connu ! Au fait, si vous êtes bassiste et que le style d’Iron Skulls vous intéresse, prenez contact : ils recrutent !

Le temps passe très vite, la soirée va être courte : le couvre feu à 23h est encore de rigueur… Il faut passer sans traîner au dernier groupe de la soirée : SARCASME.

Ce soir, toute la Team est là : Le chauffeur, le tourneur, l’intendant, le responsable du local de répétition, l’ingénieur du son, le coach, le conseiller technique, le caméra-man, et le grand-frère… enfin bref, JEFF est là : C’est lui tout ça !! D’ailleurs il y a aussi la responsable com’, la secrétaire, l’intendante adjointe, la première fan et la maman : Tout ça c’est Cécile. Bien entourés les 4 musiciens de Sarcasme ! Et ce soir le Pinky devient un peu leur petite salle fétiche : le dernier concert avant les confinements c’était là, et le 1er de l’ère post-Cov aussi ! Musicalement, quelques points de rouille dans les doigts du fait sans doute du manque de répétitions et de concerts, mais ça redémarre bien ! Les morceaux se suivent ; le public, même restreint du fait des contraintes sanitaires, apprécie ; et les musiciens se régalent. Mais le timing est trop serré ce soir : Gigi annonce qu’il faut conclure le set. Les personnes présentes quittent les lieux alors que les dernières notes résonnent encore… Vivement que toutes ces contraintes ne soient plus qu’un mauvais souvenir !

J’ai rencontré le groupe SARCASME dans leur local de répétition à Montbéliard (25), à quelques jours seulement pour eux de monter sur la scène du Moloco à Audincourt (25).
Ils sont plein de vie et ont des projets plein la tête ces 4 jeunes garçons ! Ecoutez !

Interview du groupe SARCASME par Lola, pour METAL IN FRANCHE COMTE

Après des mois de confinement, des semaines de restrictions en tous genres, des jours de solitude (avec apéros-skype quand même hein!!), des nuits pleines d’étoiles sans lumières citadines (ça c’était drôlement chouette !), des minutes le nez dans un étrange masque, des moments de crainte et de tristesse pour certains aussi hélas… la vie presque « normale » reprend tout doucement. Et ce soir, cette normalité passe par un 1er concert live depuis… bien trop longtemps pour moi ! Alors je ressors mon matériel photo, mes bouchons d’oreilles, et mon masque de protection à petites fleurs, et Go to The Pinky Bar !!

Ce sont les « jeûûûnots » de Sarcasme qui relancent le bal en ce début d’été ! Et qu’est-ce que ça fait du bien de retrouver ces bons moments de convivialité et de fête, autour d’une bonne IPA de la brasserie Backporte, servie par notre Gigi préférée !

Ce soir, pour les 4 jeunes metaleux, c’est seulement leur 3e concert ! Autant dire que pour eux, la scène, c’est tout frais ! Et pourtant, ils se débrouillent plutôt bien. Musicalement, ils ont un vrai talent. Joseph, chanteur et bassiste du groupe, même s’il manque bien sûr de pratique scénique, est déjà relativement à l’aise avec le public. Accompagné de son petit frère Rémy à la batterie, et de leurs potes Jérémie et Thomas aux guitares, ils vont enchaîner des reprises de Gojira et Sepultura, mais aussi et surtout nous faire découvrir leur talent d’auteurs-compositeurs-interprètes au travers d’une bonne demi douzaine de compositions originales de death et metalcore.

Moi je vous le dis, retenez leur nom : SARCASME. Ils sont beaux, ils sont jeunes et mon petit doigt me dit qu’ ils vont aller loin !…

Lola Photographie – Laurence AMIELH

TOP 10 de Lola : du Rock 'n Roll, du Hard Rock, du Heavy Metal et une touche de Punk !

Ma playlist de confinement peut être très variée. Ici, j’ai rassemblé quelques titres illustrant les courants musicaux Rock qui m’ont marquée depuis 4 décennies déjà. 

J’ai eu la chance de voir en concert (plusieurs fois pour certains) tous les groupes que j’ai sélectionnés ici… Sauf les Gun’s hélas…

GUNS N ROSES - Knocking On Heavens Door (Live 1992)

Commençons par un grand classique tout droit issu de mes très vieux souvenirs… Si AC/DC, Van Halen et autres Trust faisaient partie de ma discothèque d’adolescente, Gun’s & Roses est arrivé plus tard mais cette chanson reste parmi mes préférées, tout confondu.

AIRBOURNE - Ready to Rock

Quand le hard rock d’AC/DC se réincarne au travers d’autres Australiens, ça donne Airbourne. Vus déjà 3 fois en concert, ils ont, et plus particulièrement le chanteur Joel O’Keeffe, une hargne et un contact avec le public absolument fabuleux.

STICKY BOYS - Better Days

On appellera ça comme on voudra, Rock’n Roll ou autre… Du BMS Garage au Baracat en passant par la Mainstage du Hellfest en 2015, ils restent les mêmes : Sympathiques et souriants. La scène, ils aiment ça et ça se voit, ca se sent !

SHAKA PONK - Palabra Mi Amor (feat. Bertrand Cantat)

Palabra Mi Amor, c’est une chanson qui me fait vibrer au plus au point. Mais quand Shaka Ponk associe son énergie hors du commun à la voie mythique de Noir Desir, alias B. Cantat, les frissons sont à leur apogée.

Les puristes diront que ce n’est pas du Heavy ni du Hard Rock, cependant, ce groupe de rock alternatif français utilise bien les codes musicaux du heavy metal mais aussi de l’électro.

NO ONE IS INNOCENT - Silencio

On reste dans la chanson Française, mais on passe à la rubrique Rock alternatif et Heavy Metal, à la limite du Punk. Avec des chansons à texte, des revendications marquées et un jeu de scène enragé, No One fait partie de ces groupes français qui font leur place, dans la lignée des Tagada Jones, Lofofora, et autres Bal des Enragés.

MICHAEL SCHENKER - Doctor Doctor

Dans son dernier Live Report sur MIFC, Franck a parlé d’Uli Jonh Roth, ex membre de Scorpions. Ici, mon 6e choix se tourne aussi sur un ex membre du groupe, durant les années 70 : Michael Schenker.  Le  guitariste de légende a fondé Michael Schenker Group dès 1978. J’ai eu la chance de le voir, et surtout l’entendre, à La Rodia de Besançon : sourire  et dextérité sont les 2 mots qui le définissent le mieux je crois.

FALLEN LILLIES - Wake-up call

Dans cette playlist, j’ai choisi d’inscrire également mon coup de cœur local… qui monte, qui monte ! Les 4 filles de Fallen Lillies, élevées aux décibels de l’Atelier des Môles, ont quand même décroché l’accès à la Mainstage du Hellfest 2019 en gagnant le tremplin Voice of Hell : ce n’est pas donné à tout le monde ! En plus d’être jolies, sympa et intelligentes, elles ont du talent. il ne faut pas s’en priver !

MOTÖRHEAD - Ace Of Spades

Une playlist Heavy sans un morceau de Motörhead serait sans doute une faute de gout. Celui qui veille sur le domaine de Clisson depuis 2016 est, et restera, une légende du Heavy Metal. Le groupe s’est éteint avec Lemmy fin 2015… J’avais eu la chance de les voir sur scène quelques mois avant seulement…

ULTRA VOMIT - Évier Metal

Une pointe d’humour dans ce monde de brutes !! Quand le Heavy Metal devient humoristique et parodique… De Rammstein à AC/DC  en passant par Gojira ou Calogero on ne sait plus bien, les 4 Nantais d’Ultra Vomit sont capables de tout, y compris de retourner un public gonflé à bloc.

IRON MAIDEN - Fear of the Dark

Last but not Least… Iron Maiden. J’ai choisi de garder le meilleur pour la fin… Je reconnais que ce groupe me fait vibrer plus que tous les précédents, et je me permets ici de remercier mon beau-frère de les avoir mis sur mon chemin il y a une petite vingtaine d’années maintenant. La voix, les rifs, les mélodies, tout y est. Et cerise sur le gâteau, les concerts sont époustouflants scéniquement.

Ce soir, à l’Atelier des Môles, on inaugurait un nouveau concept : l’Apéro Concert.

L’idée, c’est : tu sors du boulot, tu passes faire tes 3 courses au supermarché du coin, tu te rends ensuite à ton rendez-vous chez ta coiffeuse : comme un jour de semaine normal quoi !

Sauf
qu’en sortant, tu t’arrêtes boire l’apéro aux Môles. Et voilà !

En
tout cas c’est ce que j’ai fait ce soir !

Sur place, un chouette concert avait débuté. Le
temps de revoir avec plaisir plusieurs visages connus, de siroter une
petite bière en grignotant des biscuits apéritifs, de discuter à
droite à gauche, le tout au son d’un excellent concert de
rock-blues, et c’était déjà l’heure de rentrer à la maison. Un
vrai plaisir ce petit bout de soirée !

Mais
revenons-en au concert : Andy
Balcon, à
l’origine de « Heymoonshaker », avec le beatboxer Dave
Crowe, est un excellent Bluesman, qui a déjà trainé sa guitare,
ses grands riffs, ses rythmes sales et sa voix rauque un peu partout
à travers le monde.

Ce
soir, il se présente avec un nouveau projet, accompagné d’un
batteur, l’excellent Rémi Ferbus (Holy Two, Kimberose…) et c’est
sa première sur scène pour ce nouveau show.

Manu Lanvin, grand habitué des Môles, l’a approché… je verrais bien Andy parmi les invités du prochain Baby Blues Festival moi non ?! 😉

Photos JP GRAPHE.
Report : Laurence AMIELH.

Andy BaLcon – Atelier des Môles – Photo JP Graphe
Andy BaLcon – Atelier des Môles – Photo JP Graphe
Andy BaLcon – Atelier des Môles – Photo JP Graphe
Andy BaLcon – Atelier des Môles – Photo JP Graphe
Andy BaLcon – Atelier des Môles – Photo JP Graphe
Andy BaLcon – Atelier des Môles – Photo JP Graphe
Andy BaLcon – Atelier des Môles – Photo JP Graphe
Andy BaLcon – Atelier des Môles – Photo JP Graphe

En ce 15 août, mes vacances vont bientôt toucher à leur fin… alors quoi de mieux qu’un bon petit concert pour les clôturer en beauté ?!

Quand j’ai appris qu’il y avait une envolée de rockeuses en vue au Term’ à Morteau, ni une ni deux, on a décidé de monter !

Ce soir au programme, nos Montbéliardaises des Fallen Lillies seront accompagnées des anglaises de Maid of Ace.

Les 4 sœurs Elliott, originaires de Hastings au sud de l’Angleterre, ont créé leur groupe au lycée en 2005, mais ont surtout commencé à prendre les choses plus au sérieux autour de 2012. Depuis quelques années, elles sont parvenues à se faire un nom hors des frontières britanniques. Et les voilà parties à travers l’Europe pour égrainer leur punk rock rageur !

De leur coté, les Fallen Lillies ont elles aussi commencé à jouer au lycée, soutenues par par l’Atelier des Môles. Depuis elles ont bien avancé et sont devenues des piliers de leur salle fétiche : Tandis que Marine, la batteuse, en est devenue la Présidente, Hélène la chanteuse a pris le rôle de programmatrice. Musicalement, elles avancent à grand pas aussi : Victorieuses du templin « Voice of Hell » en 2019, outres leurs nombreuses dates en France, elles s’étaient précédemment offert une tournée en Grande Bretagne avec les Made of Ace.

Toutes ces filles survitaminées sont là ce soir au Term’ pour une soirée Rock Metal bouillonnante. Le public est venu en masse, la petite salle est pleine à craquer. Les Fallen enchaînent les morceaux et font monter l’ambiance. Quelle chaleur sous les spots ! La pose est la bienvenue… Mathias et tout le staff est là pour nous abreuver ! J’en profite pour les remercier pour leur accueil sympathique.

Dehors, les Molly Hatchets, équipe de Roller Derby de Pontarlier, ont profité de cette soirée fille pour venir faire la promo de leur sport favori.

Pendant ce temps, les sœurs Elliott ont préparé leurs instruments et nous voilà repartis vers le petite scène. La température est encore montée d’un cran : sur les quelques mètres carrés, ça pogote, ça bouge, et même ça slam ! Oui oui ! Regardez bien, il y a même une photo de Ludivine, la bassiste, portée à bout de bras ! Et quand arrive le dernier morceau du set de Maid of Ace, elles appellent leurs 4 copines vers elles et le concert se termine avec les 8 filles complètement déjantées ensemble aux manettes !