KLONE & 7WEEKS à l’Atelier des Môles – by Steph et Lola

  • par

Le 30 octobre dernier, veille d’Halloween, notre fameux duo (si si) de filles de Metal in Franche-Comté s’était donné rendez-vous au cher Atelier des Môles pour une date qui me tenait à cœur depuis longtemps….1 an et 11 mois tout pile après les avoir vus en live au Moloco, j’avais hâte d’être replongée dans un set de KLONE, et de faire découvrir leur univers à ma consoeur. En première partie, c’est 7 WEEKS, originaire de Limoges, qui était programmé, et je dois avouer que je ne connaissais que de nom, et que j’avais préféré ne pas me renseigner plus sur leur musique pour découvrir totalement le soir-même…

Arrivée en avance, je vois d’un bon œil le public du soir se masser petit à petit devant la porte, pas mal de visages connus et d’amis de concert, certains perdus de vue depuis plus d’1 an hélas, commencent à apparaître, confirmant que la soirée serait bonne et pleine de retrouvailles agréables !

7 WEEKS

La salle étant plutôt bien remplie, il est temps que les décibels déferlent, et les membres de 7 Weeks montent sur scène. J’ai vite réalisé que j’aurais dû m’intéresser à ce groupe bien plus tôt, et l’accueil qui leur est réservé le confirme. Plusieurs t-shirts à leur effigie parmi le public prouvent qu’ils étaient attendus, leur dernier passage aux Môles datant de 2016, si l’on en croit l’un des spectateurs.

7 WEEKS nous délivre un set bien réjouissant, fort d’un rock puissant et passablement fascinant, avec un vrai charisme sur scène, richement éclairé. Un front-man au chant et à la basse marquée, un batteur énergique en fond de scène, et de part et d’autre, un guitariste redoutablement efficace aux dreads dansantes, et un multi-instrumentiste guitare-keyboards-chœurs impressionnant. Une vraie belle découverte scénique qui mérite de s’intéresser sérieusement à leur longue discographie ! Une très bonne entrée en matière, qui ne fait pas oublier que KLONE n’est plus très loin… impatience.. !

Photos 7 WEEKS :

KLONE

Après un temps de désaltération bien nécessaire et d’échanges avec les amis croisés parmi la foule, on repart à l’assaut de l’avant-scène, prêtes à shooter et apprécier de très près le set de Klone. Originaire de Poitiers, ce groupe de metal progressif officie depuis plus de 25 ans (et il n’est jamais trop tard pour les découvrir !!) ce qui explique la grosse partie de fans convaincus voire fascinés qui les suivent. A l’image de la pochette de leur tout dernier album « Le Grand Voyage », l’intro instrumentale nous plonge au cœur d’un orage, à grands renforts de grondements, coups de tonnerre et autres éclairs….Faisant face aux éléments qui se déchaînent, Klone entre sur scène et nous entraîne dans leur rock atmosphérique, léger et pesant à la fois.. Une grande majorité de titres issus de ce sublime dernier album, maîtrisés, qui emporte les spectateurs dans leur univers captivant. Comme d’habitude, la voix de Yann est aussi fascinante en chant clair qu’efficace en chant saturé, et ça déborde de charisme à chaque endroit de la scène.

Un court extrait du concert de KLONE en vidéo…

Ca joue carré, une vraie symbiose entre eux cinq, avec cette fois Morgan BERTHET officiant derrière les fûts, comme sur le disque. Ca ne faisait pour moi que la troisième fois que je vibrais sur un de leur live, mais l’évidence de la première fois est là, Klone est d’une redoutable puissance sur scène, avec des titres d’une richesse extrême, tant musicalement que dans leurs textes inspirants, voire troublants. Un set qui se termine avec leur reprise sur-vitaminée et lourde d’« Army of Me » qui finit de mettre en transe les plus fans d’entre nous… une mini pause, avant un ultime rappel qui nous laisse dans le « désir immaculé » de les revoir, vite, vite…

Photos KLONE :

Un grand merci à l’Atelier des Môles pour leur programmation de malades en cette reprise d’activité culturelle, et tout particulièrement pour cette date-ci, si woow ! Metal in FC valide et trépigne ! C’était bon !!

Report et vidéo : Stéphanie VAUTRAIN – Photos : Laurence AMIELH