Paradise Lost « The Plague Within »

3 ans après Tragic Idol, Paradise Lost revient avec un nouvel album qu’on peut déjà classer dans les meilleures du groupe, mais aussi dans les plus violents.

Le passage du chanteur au sein de Bloodbath n’est surement pas étranger à ce retour d’un peu plus de brutalité dans Paradise Lost et c’est tant mieux … pour moi !!! En effet, les derniers albums du groupe, même si très mélodique, avaient un gout de lenteur et de manque de pèche.

Là dès le début, c’est un Doom/Death Metal sombre, à l’ancienne qui rappelle certains morceaux des débuts, mais aussi des groupes qui ont influencé Paradise Lost comme « Beneath Broken Eart » rappelant le grand Black Sabbath !

Et cette influence Sabbathienne est importante, car elle montre la puissance mélodique de la bande à Nick Holmes. Sur « Victim of the past » j’ai ressenti un petit quelque chose, me rappelant bizarrement du Gojira, bizarre mais pas étonnant non plus.

Ce nouvel album est un concentré de noirceur, chaque riff semble vous peser sur les épaules comme cette chape de plomb qui entoure notre monde actuel. L’écoute de « The plague within » ne vous laissera pas indemne, et il est sûr que votre journée n’aura plus le même gout après.

Amis suicidaires, évitez cet album ! Pour les autres, jetez vous dessus !