Beyond the Styx, voyons ce qu’il y a de l’autre coté de la rivière

  • par

a8e777_77f9f139cc8b4098bac2ac6a8e394d8d.jpg_srb_p_940_327_75_22_0.50_1.20_0.00_jpg_srb

Groupe un peu en marge de l’affiche Pagan du Fest mais dans la logique de l’organisation, qui souhaite que tous les types de Metal soient représentés. Rencontre avec les Tourangeaux de Beyond the Styx

Peux tu nous présenter le groupe ?
Nous sommes un groupe venant de la ville de Tour formé depuis fin 2010. On a fait notre première date 2011 et en 5 ans on a accumulé plus de 80 dates un peu partout autour de nos frontières comme en Hollande, en Suisse ou en Belgique.
Pour faire court on fait un Metal hardcore crossover, on a des influences très larges ce qui explique notre présence ce soir, on est les seuls dans cette mouvance et on est heureux d’avoir été invité par le Ragnard.

Le Styx, rivière séparant le monde terrestre des Enfers, pourquoi ce nom ?
On s’est creusé les méninges sur l’identité du groupe, mais au final c’est le premier nom qui nous est venu à l’esprit et on l’a gardé. Étant féru de mythologie et plus particulièrement celle gréco-romaine, je trouve que ce nom reflète bien l’identité contrastée de Beyond the Styx qui est scindé entre 2 mondes, avec des choses plus prog d’un côté et de l’autre des choses plus death, hardcore. Donc quoi de mieux qu’un nom comme celui-ci pour nous représenter.

beyondthestyx_metalinfranchecomte_gally_011

Un ep et enfin le premier album, pouvez-vous nous parler de ce premier opus, sa création, son enregistrement ?
Notre 1er album a été produit au dom studio chez les frères poitvevin, c’est un choix volontaire car nous avions fait le 1ep la bas. On a voulu se donner les meilleurs atouts pour pouvoir effectuer un 1er album qui correspondent à ce qu’on voulait avec des pros. On voulait aussi pour les 2 nouveaux membres qu’ils se sentent bien et on a pensé que c’était les mettre dans de bonnes conditions que de retourner là-bas. On a passé 21 jours en studio.
Pour le mixage il a été fait par Jamie King qui a réalisé 80 % de la musique de Between the buried and me, c’est quelqu’un d’humain et simple qui a su nous apporter notre identité audio.
Ce 1er album sort chez Klonosphère. Au début on voulait signer mais on ne savait pas encore si on allait trouver un label, ce fut une bonne surprise.
Au final, on a accouché de 10 titres, on en a épuré 2. On a fait le choix d’un album avec un fil conducteur, et du coup dans certaines chroniques, on nous a reproché un brin de monotonie, je pense que ce sont des gens qui ne sont pas encore venu nous voir en live.

beyondthestyx_metalinfranchecomte_gally_001

L’avenir du groupe
On clôture ici une tournée 20 dates. On aimerait faire plus de fest mais chaque chose en son temps. On aime bien jouer en France, mais on doit dire que la Hollande nous accueille souvent, on en est déjà à 4 fois.
On bosse maintenant sur un nouvel album prévu pour 2017.

La Franche Comté, ça vous inspire quoi ?
Le Comté, c’est le seul truc que je peux manger car je suis végétarien (NDH:Qu’est ce que je devrais dire moi qui suis VEgan, je me contente du vin :!)

http://www.beyondthestyx.com