Il y a des choses parfois bizarre qui se passe dans le milieu du Metal, cette démo est arrivée chez mes parents, adresse que je n’utilise plus depuis 12 ans mais qui a une époque était celle présente sur les flyers de mon fanzine papier, « Les Litanies Infernales ». Cette démo a donc traîné chez eux pendant quelques années avant que je ne tombe dessus cet été.

alerion
Et donc je me dois de la chroniquer, ne sachant pas vraiment si le groupe existe toujours (et bien si, même qu’ils joueront avec BIS en novembre 2015) mais ayant pris un certain plaisir à l’écouter je me dois de vous la faire partager.
Déjà, j’ai osé dire démo, mais c’est un album complet que nous avons là, dans un encart cartonné. 8 titres enregistrés en studio durant les 2010/2011/2012 avec un son de qualité, Alerion se donne donc les moyens pour nous faire partager son art.
Et ici on parle de l’Art Noir, à savoir un Black Metal rudement bien mené alternant partie brutale et moment plus mélodique. Le groupe n’hésite pas rajouter de bons gros moments Thrash comme sur le titre « Foramen Noctis ».
Il flotte sur cet album un vent épique, le morceau « Les séquelles de la nuit » en est un bon exemple.
Il est toujours rafraîchissant d’entendre des groupes faire du Black Metal qu’on peut qualifier de « à l’ancienne », ne cherchant pas non plus à innover en allant plus vite ou en utilisant des sons et des influences très éloignées du Black Metal.
Ici, c’est un véritable hommage aux fondateurs du style mais aussi à toute la scène française des années 2000, époque bénie où des labels comme Oaken Shield, Aura Mystique, Drakkar prod, sortaient des albums cultes.

http://lecrepusculedusoir.bandcamp.com/album/viii-sanctuaires