Et bien c’est déjà notre 3ème édition en tant que partenaire de la Guerre du Son, et il nous faut aller voir qu’elles sont les nouveautés pour cette année 2019 !

Alors déjà, à qui avons-nous à faire ! Quels son vos rôles dans l’organisation de la Guerre du Son ?

Ida : Je m’occupe de la communication pour le festival pour cette édition et pour les autres à venir !

Céline : Je suis originaire du village de Landresse donc c’était une évidence de faire partie de l’organisation, après avoir été une bénévole, je suis aujourd’hui la vice-présidente du Comité des Fêtes de Landresse – Ouvans.

Comment vous êtes-vous retrouvés dans ce festival ?

Ida : Vivien, président du Comité des Fêtes de Landresse – Ouvans cherchait des bénévoles pour la Guerre du Son donc je me suis pointée pour le rencontrer l’année dernière.

Céline : Comme dit précédemment, après la fête des foins et la kermesse du village, il a fallu évoluer, j’ai donc suivi la Guerre du Son.

Parlons de l’édition 2018, qui a vu défilé pas mal de monde, faisons un retour d’expérience sur l’année dernière (affluence, points positifs, points à améliorer, …)

Ida : En tant que festivalière, question organisation les toilettes en arrivant sur le site, ce n’est pas accueillant ! Ça a changé pour cette année ! En ce qui concerne l’affluence, c’est un festival à taille humaine donc c’est vraiment appréciable. La scène couverte c’est top aussi ! Rien à redire ! Il y a toujours des points à améliorer mais c’est déjà pas mal !

Céline : Avec le vécu des années précédentes, il nous faut de belles têtes d’affiche pour attirer un grand nombre de festivaliers et c’est que nous avons réussi à faire ces dernières années.

Le passage d’Ultra Vomit fut sans conteste la grande soirée du Festival, et encore un grand moment de folie, malgré qu’ils en étaient à leur 4ème passage en Franche Comté !

Ida : Pour tout dire, je les aurais vu au moins 9 fois en 18 mois, mais c’est toujours un plaisir, un bon moment, une bonne tranche de rigolade !

Céline : Ultra Vomit a été un grand kiff, étant membre de l’organisation je me suis échappée pour me balader sur le site et tout le monde avait le grand smile ! Ils ont mis une ambiance de dingue !

Et bien maintenant abordons 2019 !! Déjà bravo pour l’affiche qui encore une fois mêle groupes locaux et grosses têtes d’affiches ! Un sacré plaisir de voir Soulfly jouer pas loin de chez soi !

Quels sont les groupes de cette affiche que vous comptez aller voir ?

Ida : Tous ! Un maximum en tout cas ! Une petite préférence pour Black Bomb A et Assigned Fate pour le local !

Céline : Bien que ce ne soit pas mon genre musical, j’ai hâte de voir Soulfly qui a fait se déplacer un grand nombre de festivaliers.

Parlons nouveautés, qu’est ce qui va changer par rapport à l’année dernière et qu’est ce qui ne bouge pas, afin que les festivaliers soient bien prêts pour 2 jours de fest !

Ida : Il y aura un nouveau merch. On garde le système de jetons pour cette année. Il y a un nouvel emplacement pour le camping.

Céline : Ce qui ne bouge pas : la bonne ambiance, le bon accueil des festivaliers et des groupes par les bénévoles de tous les âges. Ce qui change : La disposition de la buvette et de la restauration pour un meilleur accueil des festivaliers.

On me parle souvent que toute sortie est définitive, et que c’est un handicap pour certain, avez-vous prévu d’améliorer ça ?

Ida : On a beaucoup débattu sur le sujet, au niveau sécu c’est compliqué de gérer les allers-retours des gens, et aux vues des horaires d’ouverture, il est gérable de s’organiser pour ne pas retourner au camping.

Céline : Non ce n’est pas un handicap ! C’est un choix pour une question d’organisation, de sécurité et c’est certainement grâce à ça que nous évitons certains incidents qui pourraient survenir.

Et pour 2020, on prévoit quoi ? 3 jours ? Des idées de groupes qui tu aimerais voir venir à Landresse ?

Ida : On est déjà sur la programmation de 2020 donc je ne vais pas spoilier ! J’aimerais bien voir Avatar, Korpiklaani, Alestorm à Landresse.

Céline : On a fait venir Shakaponk quand leur notoriété était moins élevée, ce serait un honneur de les accueillir de nouveau.

Et tient après tout on demande rarement aux interviewés, qu’attends-tu de Metal in Franche Comté, as-tu des suggestions que cela soit pour notre stand à la Guerre du Son ou bien pour le webzine !!

Ida : Un partenariat plus étroit afin de lier les deux associations et nos forces.

Céline : Je soulignerai cette année votre bon investissement (vestiaire, charge de portable), ne changez rien !

Merci encore pour votre soutien et à bientôt à Landresse !
Articles associés :
Please follow and like us: