Nom du groupe
Nasty S. and the Ghost Chasers
Style
ROCK !!
Label
Nineteen Something
Album
Waiting for the Last Gasp of my Generation
Date de sortie
31 mai 2022
Pays
France
LA NOTE
8.6/10

On ne présente plus Nasty.

Enfin, on peut, mais si tu es franc-comtois, tu l’as déjà croisé au moins 10 fois ! Dans The Black Zombie Procession, Hellbats, Prisonlife, Hawaii Samurai et j’en passe…

D’ailleurs, si ça t’intéresse, on a fait une interview de lui.

C’est sûrement cette capacité à ne pas se limiter à un style qui a fait qu’il s’est lancé dans ce projet un peu fou d’album de reprises. Le CD est accompagné d’un livre dans lequel il explique la genèse de cette « carte postale envoyée du passé » qu’il imagine comme « un herbier sonore aux pages jaunies ». En bref, la bande son d’une certaine période de sa vie qu’il regarde avec tendresse.

Toutes ces expressions se retrouvent dans ce petit livre. Elles sont pleines de finesse et j’avoue que je me retrouve parfois dans ces propos. Je suis de la génération juste après la sienne, celle qui faisait encore du tape trading, envoyait des courriers aux groupes pour avoir leurs CDs, bref une époque presque idyllique où l’on prenait le temps d’apprécier la musique.

Mais je divague, revenons-en à cet album.

Une intro tirée du film « Le feu Follet » de Louis Malle et 15 reprises !

Soyons francs, je n’en connais que 4. C’est déjà pas mal vous me direz pour un fan de Metal Extrême. Mais du coup, ça m’a permis d’élargir mes connaissances en Punk/Rock/Metal/Surf/Folk !

Chaque titre a été joué par Nasty à la guitare avec des invités sur divers instruments. Mais surtout, chaque morceau est chanté par un chanteur différent (ou chanteuse comme sur « Walk the Night » de Samhain)

Difficile de faire un choix devant tant de morceaux cultes, mais je vais quand même faire ma petite sélection.

On commence par « Sex Beat » de The Gun Club que je connaissais déjà un peu. Le groupe a eu une carrière chaotique car Jeffrey Lee Pierce n’était pas facile, toutefois son talent est indéniable. Il est mort en 1996. C’est Paul Smith de Dumbell qui chante sur cette version tout aussi énergique que l’originale.

« Rudderless » de Lemonheads, groupe que j’ai découvert dans la BO de Waynes World (si si, avec une reprise, eux aussi, d’ailleurs). C’est un morceau assez grunge. Mike Begnis de Shoot the Singers pose sa voix.

J’avais beau connaitre Morrissey, je le connaissais surtout pour Les Smiths (Meat is Murder bordel, quasiment le premier album qui ose dire « ne bouffe pas de viande »). Alors j’ai découvert sa carrière solo et je vais me faire tous les albums pour rattraper mon retard.

« The last goodbye » d’Agent Orange, avec sur cette version Simon Chainsaw à la voix ! Un bonheur pour les oreilles, une vraie découverte pour moi.

Et enfin, je terminerai ma sélection avec « Shine On » de House of love, encore un groupe anglais dont ce tube a plutôt bien marché. Au chant, cette fois, on retrouve Fra des Burnings Heads et il colle très bien à cette version.

Comment résumer tout ça ? Eh bien en se disant que Nasty a rendu hommage à des groupes, des artistes surtout, des personnalités singulières (parfois outrancières comme il le dit). Ce sont les vestiges d’une époque bientôt révolue, les fantômes d’un passé où chaque musicien ou simple auditeur devrait se plonger de temps en temps afin de garder en mémoire cette génération qui osait tout, cette génération qui ne reculait pas devant la censure, bref ceux et celles qui te disaient d’aller te faire …

TRACKLISTING
01 – « The Fire Within » – Opening
02 – « Sex Beat » (Gun Club) feat Paul Smith
03 – « Creepy Jackalope Eye » (Supersuckers) feat. Patrice Fillol
04 – « Work For Food » (Dramarama) feat. Forest Pooky
05 – « The Last Of The Famous International Playboy » (Morrissey) feat. Francis Altrach
06 – « Rudderless » (Lemonheads) feat. Mike Begnis
07 – « I Do, I Do, I Do » (The Hard-Ons) feat. Wattie Delai
08 – « To Walk The Night » (Samhain) feat. Erin Sims
09 – « The Last Goodbye » (Agent Orange) feat. Simon Chainsaw
10 – « Hang Around » (Tumbleweed) feat. Anne Durand
11 – « You Fight Like a Little Girl » (Pegboy) feat. Paul Smith
12 – « Oyster » (Jawbreaker) feat. Rom Tom Cat
13 – « Shine On » (The House of Love) feat. Fra
14 – « S.F.S » (Dag Nasty) feat. Macst
15 – « Nausea » (Therapy?) feat. Sylvain Bombled
16 – « Transmission » (Joy Division)