20 ans ! Quand on y repense un peu, cette radio Metal locale a vu passer nombre de labels, magazines et émissions en tout genre et les a tous enterré. A quoi est dû cette longévité ?
photos pas Nicolas Blond

LA PASSION, et rien d’autre.

Il fallait donc fêter comme il se doit ces 2 décennies de diffusion. Et pour ça rien de tel que de faire venir des groupes locaux, dont les membres sont eux aussi présents dans la scène depuis un bail.

Et pour le lieu, l’Antonnoir bien sûr !

Ce soir, le bouclard est déjà presque plein à l’ouverture, je fais la queue en retrouvant les potes d’Abyssal Ascendant. Petit passage auprès de Baron et Whitacs, nos hôtes de la soirée pour causer un petit coup. Ils sont hypers heureux, et ravis de voir tant de monde !

Pour commencer la soirée, c’est Dieresis qui a la charge de chauffer le public. Un groupe bien connu des Bisontins, qui c’était un peu mis en silence ces dernières années. A mon avis, cette date va les motiver à reprendre la scène ! Le temps nous le dira.

Je disais bien connu, car on retrouve notre Sly à la guitare, vous ne le connaissez pas ? Impossible ! Vous l’avez déjà vu derrière son bar, le Titty Twister. Et du coup il y a du monde pour venir le voir, taper la photo, la bise et j’en passe !

C’est donc devant un public chauffé à blanc que Dieresis envoie son Death Metal Brutal, un déferlement maitrisé au poil de cul, une avalanche de riff, de petits solos bien placés. Des titres du 1er Ep et mais aussi de la démo régalent l’assistance qui réponds par des pogos en nombre. A noter que PE (Asylum Pyre) n’étant pas disponible, c’est Tchaull le guitariste des débuts qui est sur scène ce soir. Ce fut court mais intense, et ça donne envie d’en voir plus les gars !! Petite photo avec le public et c’est déjà Exhorted qui s’installe.

Exhorted, dont le premier album, sorti il y a un an déjà, a fait grand bruit. La COVID ayant ralenti le rythme des concerts, ils n’ont pas encore pu le défendre convenablement sur scène. Ce soir, c’est à la maison et devant un public déjà bien acquis à sa cause (au vu du nombre de tshirts et des cris avant leur entrée) que le groupe peut jouer l’album en entier (et dans l’ordre du cd à première vue). Musicalement on est entre du Machine Head et du Death Thrash à l’ancienne ! Petit bémol, on n’entendait pas la gratte au début, mais ça s’est réglé au 2ème titre. On sent que le groupe a déjà de la bouteille car le show est là !

P’tit truc sympa, c’est le taulier de l’Antonnoir qui fait l’animation entre les groupes, haranguant la foule, rendant hommage au travail de la Colère du Peuple (rappelant au passage que les 2 loulous font des bornes de fous tous les jeudis pour animer cette émission).

Et voilà que débarque Born Again, avec déjà 3 cds au compteur ! Le dernier étant sorti avant l’été. Le groupe enchaine les lives en ce moment et c’est toujours un plaisir de les voir sur scène. Nouveau line up avec un bassiste et un guitariste. Rien à dire, les gars se sont vite intégrés et maitrisent les anciens morceaux. C’est l’occasion d’entendre les titres du dernier ep. « Night of the beast » et « Day of the reaper » passent très bien, tout comme “Hellbreaker”. Le fan de Motörhead que je suis est toujours ravi d’entendre un petit « No Class ». Et pour clore tout ça, le groupe ressort un « New Generation » du premier album. Le public est encore à fond malgré la puissance de feu des 3 groupes, ça fait chaud au cœur !

Le concert se termine par un « Happy Birthday » avec Baron et Whitacs sur scène, visiblement émus par tant d’amour ! Car ouais, cette émission c’est de l’amour avec du Metal autour !

Pour les plus courageux et les plus en forme (ce n’est pas mon cas), c’est Laurenk N’roll qui clôt la soirée avec un DJ set qui, je n’en doute pas une seconde, aura ravi les Rockeurs et les noctambules !