Stille-volk-la-peira-negra-

Stille Volk « La Pèira negra »

Précurseur d’une scène Folk en France, même si très éloigné de ceux à quoi on pense quand on aborde ce style, Stille Volk a su dès le début mettre les instruments folkloriques au premier plan. Et ce nouvel album ne fera pas exception, il voit aussi le retour d’Arexis aux percussions. J’ai repris goût à Stille Volk en les voyant au Hellfest en 2013, où même au milieu d’une scène plutôt Black et un horaire matinal, ils ont mis tout le monde d’accord.
Ce nouvel album n’est pas éloigné du précédent musicalement, mais ce démarque par son ambiance plus sombre, plus proche du sol, donnant l’impression d’être allongé dans l’herbe humide de la rosée du matin. Pas surprenant vu que le thème des paroles s’oriente vers les forces telluriques.
Comme d’habitude, si je dois garder un titre de cet album, ça sera « En occultz » pour son rythme entraînant, ce chant et ses chœurs qui invitent au voyage , ses cuivres sympathiques et rares à nos oreilles de Metalleux !
Coté musique, Stille Volk ressemble à … bah à Stille Volk ! Je vais pas tenter des comparaisons hasardeuses avec des groupes que je connaîtrais pas et pour moi c’est la force du groupe, avoir son univers qui, malgré son coté Folk, arrive à nous faire tout de même entendre les influences Metal ! Et ce n’est pas cette reprise de King Diamond qui nous invite au Sabbat qui va venir me contredire !
A noter aussi la participation du Barbarian Pipe Band et de One Bolg.
Et pour l’anecdote sympa, j’ai eu l’album dans sa version digipack directement des mains de SAS de l’Argilière tout heureux de voir un acheteur de ce « chef d’oeuvre », tant musical qu’au niveau du digipack !

Site du groupe

Please follow and like us:
error

hawaiisamurai-TheShapeOfSurfToCome

Hawai Samurai « The shape of surf to come … »

Bon d’accord, c’est un album qui date juste de 2005 ! qui doit être sacrément difficile à trouver mais je m’en fiche ! J’aime me lancer des défis !
Chroniquer un album de Surf Rock quand on en écoute pas, mission presque impossible, mais quand on a vu le groupe en live lors de l’un de ses derniers concerts, ça devient presque possible !
Et ça se fut un grand moment !
Hawai Samurai fait parti des nombreux projets de Nasty Samy (Black Zombie Procession, …). Cet album est un hommage au surf Rock, tout y est ! Cette guitare si particulière, ces effets au vibrato, cette batterie simpliste mais efficace et bien sur peu ou pas de chant.
Petit délire avec cette reprise du thème de Buffy, la chasseuse de vampires !
Allez, si vous voulez un bon cd pour partir en vacances, c’est ce qu’il vous faut !

Site du groupe

Please follow and like us:
error

286051-emp

Emperor « In the nightside Eclipse »
Sacré challenge de chroniquer un monument pareil qui a été largement étudier par des milliers de chroniqueurs à travers le monde avant moi ! Quelle utilité aussi ? J’avoue presque aucune ! Hormis celle de rendre une nouvelle fois hommage à un album qui a marqué des générations de Black Metalleux, moi compris.
Et l’événement de sa réédition me pousse encore plus à me lancer dans cet exercice qui tient plus de l’éloge que de la critique tellement il me sera difficile de dire du mal de cet opus. Mais je vais essayer !
1000x1000Donc cette nouvelle version se voit agrémenter d’un digipack, contenant un livret 20 pages avec interview making of, explication des textes et photos rares ainsi que 2 CD.
– 1er Cd avec le mix normal et en bonus le 7ep « As the shadow Rise »
– 2ème CD avec un mix alternatif jamais diffusé et en bonus, des titres de l’album en version pre prod ou répétion.
Tout d’abord, j’ai choisi de travailler avec la version inédite du mix de « In the nighthside Eclipse » datant de 1993, soit un avant sa sortie officielle. Je préfère ce son plus empreint de souffres (non de souffles hein?) qui me replonge plus facilement dans cette époque bénie où le Black Metal inspiré la crainte chez les ménagères de moins de 50 ans.
Un titre par titre serait ici presque inutile tant chaque morceau est pour moi parfait, je me contenterai d’énumérer mes préférés.
En premier, « Cosmic Keys to my creations and times », une montée en puissance qui nous amène vers les étoiles, un autre monde …dont les claviers sont la clé.
Puis « The Majesty of the nightsky », où notre imagination se perd dans l’obscurité d’une nuit d’hiver, le rythme mid tempo couplé aux claviers donne un morceau sombre, unique.
« I’m the Black Wizard », l’avant dernier titre de cet album est pour moi le plus réussi, violent mais mélodique, sombre mais laissant flotté au dessus de nous une lumière aveuglante, celle que dégage le Magicien Noir.
« Inno a Satana», cette intro à la batterie m’a fait des milliers de fois tressaillir de plaisir (et je vous parle même pas du concert au Hellfest 2014 où j’ai frôlé l’orgasme auditif), elle m’évoque à elle seule toute la scène Norvégienne, son esprit froid, son anticonformisme ! Le chant de Ihsahn est parfait de justesse et laisser déjà présager du talent du bonhomme !
Que dire des démos, déjà réussie pour l’époque et malgré un son parfois brouillon, montre la progression en quelques années.
Voilà, je préfère m’arrêter là … je pense que de toute façon tu as déjà cet album …

Site du groupe

Please follow and like us:
error

10846025_750143651733532_7903278674433587196_n

CHRONIQUE OBJECTIF METAL www.facebook.com/ObjectifMetal DUNGORTHEB : « Extracting souls »

DUNGORTHEB groupe doté d’une expérience indéniable nous vient des Vosges profondes (Epinal) et nous délivre tout simplement un techno-thrash teinté death surtout pour les parties vocales. Le Techno-Thrash est un style bien particulier, assez élitiste quand même mis en avant dans les 90 ties par des groupes comme CORONER, MEKONG DELTA, WATCHTOWER, DEATH ou PESTILENCE. Revenons sur le cas DUNGORTHEB avec une première analyse rapide dés la première écoute : Ouille !!!!! Mes esgourdes en sont toutes frétillantes, c’est beau tout simplement……Etant grand fan de ce style musical il m’est réellement compliqué de le dénigrer et vu qu’en plus cet album est magistral et de surcroît français, qui a dit que le « made in France » n’était pas exportable, cet album vaut largement certains rejetons insipides de certains combos internationaux et nous pouvons en être fier. Voila petit condensé pour basculer sur « Extracting Souls ». Depuis 1996 DUNGORTHEB est sur le pied de guerre : 1er album ‘Intented to…. » 2eme album « Waiting for silence » et voici le dernier petit bijou : très technique, mélodique, solis infernaux et interminables, ce sont les premiers mots qui me viennent en bouche. Du job très professionnel, 20 ans de bons et loyaux services dédiés au Metal avec un grand M (non j’ai pas dit Matthieu Chedid….lol). Je ne décortiquerai pas l’opus titre par titre (11 morceaux), c’est une masterpiece d’un bout à l’autre, très très riche musicalement et très digeste. Je ferai ressortir toutes les influences précédemment citées avec toute fois un travail de composition beaucoup plus moderne et abouti. La France est devenue au fil des décennies un grand pays de Metal est j’en suis fier. Dans les 90 ties on se posait la question : est ce que ces styles vont perdurer dans le temps et 20 ans après la réponse est oui plutôt deux fois qu’une. « Extracting souls » est un album majeur de l’année 2014 un peu comme un grand cru de LOUDBLAST, alors vous aimez le Thrash,,le Death, la technique, le travail de précision du musicien, les guitares incisives « Extracting souls » saura vous ravigoter pour les fêtes de fin d’années !!!!!

Contact : power-and-violence@live.fr

Dan pour OBJECTIF METAL

Please follow and like us:
error

1000x1000

Eluveitie « Helvetios »

Sorti en 2012 chez Nuclear Blast, cet album marque un tournant dans la discographie d’Eluveitie avec des morceaux plus accessible mais pas dénués d’intérêt. On a un peu trop reproché au groupe de s’aventurer dans des contrés trop pop pour le Metal mais il faut reconnaître qu’un morceau comme « A rose for Epona » est une réussite, tant la voix d’Anna Murphy méritait d’être mise en avant.
Fin de cet aparté sur les polémiques habituelles dans le Metal et revenons à cet album que j’ai acheté en version digipack luxe (beau livret, digipack 4 volets, 1 cd et un 1 DVD), un choix toujours judicieux et assez récurent chez Eluveitie !
Dès le deuxième morceau, ils nous font un petit plaisir en reprenant un air bien connu chez nous (et c’est pas la première fois) et ils le font bien !
Les morceaux s’enchaînent, tous aussi puissant alternant Death Mélodique et pur Folk Metal comme dans « Meet the Enemy ». Les interludes sont justement placés dans l’album pour ne pas le couper trop dans son élan.
Si je devais garder un titre, « Havoc » est le premier qui me vient, tellement son démarrage au violon et la vielle à roue est sublime ! Morceau qui a d’ailleurs droit à son clip dans le DVD.
« Alesia » permet à Anna Murphy de nous montrer encore une fois son timbre de voix si particulier mais efficace et puissant ! Ce groupe reste pour moi une référence en terme de Pagan Metal, on ne peut que s’incliner devant la maîtrise des instruments Folk.

Un achat réalisé chez Cultura Besançon

Dispo chez EMP en version collector

Please follow and like us:
error

10710960_721416517939579_4439916378410153641_n

CHRONIQUE OBJECTIF METAL www.facebook.com/ObjectifMetal : THE BLACK ZOMBIE PROCESSION « Vol III The Joys Of Being Black At Heart »

The Black Zombie Procession groupe on ne peut plus original voit le jour en 2006. Nasty Samy, multi activiste en est le principal concepteur. Un mélange de bien belles choses dans sa musique, passant du punk rock, hardcore, horror rock au Metal pur et dur. Comme son nom l’indique The BZP met en avant la culture horrifique et les comic-books. Déjà 5 ans sans la moindre sortie (à son actif 2 albums en 2006 et 2007 et un split EP en 2008). Le groupe nous revient avec un projet ambitieux. Je noterai pour démarrer avec le côté son qui est tout simplement de très bonne qualité avec un mix géré professionnellement. La musique du groupe est qualifiée comme de l’HORROR CORE, original non ? The Black Zombie Procession est un savant mélange entre un Thrash Metal Old School (un p’tit côté KREATOR sur certains riffs guitares et le chant d’Ellie est foncièrement influencé par le Thrash Teuton de années 80ties et 90 ties) et un crossover à consonance moderne. La superbe pochette de l’album a été réalisée juste par le remarquable Justin Osbourne (Municipal Waste, Demented Are Go, Aborted etc….). Surprise originale en tout cas avec ce 3eme livret des aventures musicales de The BZP et pas moins de 13 titres à se mettre sous l’oreille sans plus tarder. Et n’oubliez passionés(es) de Metal en tout genre, achetez les albums pour faire vivre votre musique favorite et halte aux piratages abusifs !!!!!

Contact : likesunday9@yahoo.fr

Dan pour OBJECTIF METAL

Please follow and like us:
error