Angellore-La-Litanie-des-Cendres-43916-1_1Formé à Avignon en 2007, Angellore en est déjà à son 2ème album (après avoir sortir de nombreuses démos). Après « Errances » en 2012, voilà que déboule « La Litanies des Cendres ».

Et déjà, avant même de mettre le disque dans le lecteur, on découvre un digipack travaillé, qui en s’ouvrant faire ressortir un paysage de rochers. Rien que ça, ça vaut l’achat quand on aime les pièces rares.

Maintenant attaquons nous à la partie musicale. Le premier titre « A Shrine of Clouds » a le mérite de résumer à lui tout seul l’album. Un savant mélange entre brutalité maitrisé et mélodies oniriques. Là où d’autres auraient mis seulement un chant growl, Angellore n’hésite pas à placer des chants clairs (masculin et féminin). L’écoute de cet album a le don de me renvoyer à une époque assez lointaine finalement, l’impression étrange d’entendre des vieux groupes comme Anathema, Atrocity, en fait, comme si cet album était sorti à l’époque d’un Metallian n°5 et que le titre « Twilight’s Embrace » était sur la compil Metal Explosion. Ne me demander pas pourquoi je ressens ça,  cela résume bien tout ce que peut faire ressentir Angellore comme émotion. On ressent aussi les influences de groupes comme Empyrium ou Saturnus avec cette guitare mélodique très présente.

« Inertia » commence lui directement avec le chant enivrant de Lucia, pour ensuite se mélanger avec le chant masculin de Walran pour le titre qui m’a le moins plus de cet album, peut être trop sobre finalement.

Et on garde le meilleur pour la fin, « Moonflower » est sans conteste le titre de cet album car il résume à lui seul toutes les influences du groupe, Doom, Death, Black, Gothic. Et en plus, le chant en Français vient se mêler à tout ça. Non sans aucun doute, il vous faut écouter ce titre.

Angellore vient nous prouver que nous avons des groupes en France capable de surprendre autrement que par les provocations, la violence inutile en proposant une musique de qualité, pleine de mélodie sans pour autant tomber dans les niaiseries pouet pouet.

En vente chez Cultura Besançon

1. A Shrine of Clouds 13:46
2. Still Glowing Ashes 10:25
3. Twilight’s Embrace 09:28
4. Inertia 06:24
5. Moonflower 18:29
Please follow and like us: