Bonjour amis métalleux, je reviens avec une actualité heavy!!!!

Condition-HümanEn effet, le 02 octobre 2015 était marqué par la sortie du nouvel album des américains de QUEENSRŸCHE, Condition Hüman. Ce groupe est un pionnier du heavy métal progressif. Cette sortie est importante pour le groupe, dans la mesure où, elle marque la stabilité ou non du groupe qui a changé de chanteur dans son dernier album éponyme. En effet, GEOFF Tate a cédé sa place pour le talentueux Todd LA TORE. L’heure est donc de savoir si ce changement est pertinent à long terme. Nous allons en avoir le cœur net lors de l’écoute de cet album

Cet opus s’articule autour de douze titres, il est homogène mais nous réserve quelques diversités bienvenues. Le chant de Todd est très reconnaissable, il a une voix claire, qui est un peu moins aiguë que sur le précédent album. Ce que l’on remarque c’est la qualité et la subtilité des enchaînement de morceaux.

Le morceau, « Guardian », est fabuleusement épique, il nous entraîne dans de jolies cavalcades. Certains morceaux sont très heavy, avis aux amateurs avec « Hellfire », que j’ai hâte de voir sur scène. « Arrow Of Time », est tout simplement ciselé, le son est clair, et la trame principale plutôt mélancolique. « Selfish Lives », a une intro a sonorité progressive. Le rythme est entraînant. Je donne un bonus pour le phrasé du chanteur qui est magnifique sur ce morceau, qui a une belle intensité. Cela nous conforte dans le fait que nous sommes sur du heavy mélodique. Nous le ressentons également sur le titre « Toxic Remedy ».« Eye9 » est a mon avis, le meilleur morceau de l’album. L’aspect progressif est plus présent que sur les autre morceau. La mélodie est clairement bien trouvée, aérienne et entraînante. La balade « Bulletproof », est sensible, elle ravira le cœur des plus émotifs d’entre vous. Le groupe nous entraîne également dans une virée folk avec le morceau « Just Us ».

Nous avons l’impression que les trois derniers morceaux se suivent littéralement. Il s’agit de « All There Was » qui est très énergique, les guitares sont puissantes et omniprésentes. Il est suivi de « The Aftermath », interlude progressif de moins d’une minute puis le titre éponyme. La batterie est vraiment omniprésente et ce, sur toute la galette.

Cet album ne nous offre pas de réelles surprises, mais elle confirme le bien fondé de l’arrivée du chanteur Todd LA TORE. Nous donnerons un point de bonus pour la clarté du son et la subtilité de l’écriture des morceaux.

Je vous souhaite en tout cas une bonne écoute et à bientôt!!!!

Xena

PN_ajouter_panier