Nom du groupe
Waking the Sleeping bear
Style
Néo Metal
Label
autoprod
Album
Porno future
Date de sortie
juin 2021
Pays
France
LA NOTE
8.6/10

Les ours ont fini leur hibernation, période durant laquelle ils se sont mis à créer leur premier album. Il leur a fallu quelques années pour donner une suite à « Jungle Urbaine » sorti en 2018. Bon il est vrai que la COVID n’a pas été un allié des groupes, impossible de se retrouver, impossible de tourner, il valait donc mieux profiter de ce temps pour peaufiner ces 14 titres !!

Un vrai marathon Néo Metal avec un son au poil venant du Kaktus studio (Champagnole). Vu le style, il fallait de la puissance, et ça l’ingé son l’a bien compris.

Comment parler des influences de WTSB ? Elles sont tellement nombreuses qu’il faudrait une chronique sacrément longue ! Si il y en a une qu’il faut mettre en avant, c’est bien celle de la scène Metal Française, mais pas n’importe laquelle, celle qui chante en français. Car le point fort de P*rno Future, ce sont les paroles, audibles, engagées (Plus rien à perdre, Delenda …). Un chant rap souvent, crié par moment avec un débit rythmé, rapide et acéré.

On retrouve donc plusieurs styles de Metal, parfois indus/electro avec l’apport de samples, on part par moment dans des rythmes tribaux avec l’ajout d’une troupe de marteleurs de fûts (des heures) ! On est aussi surpris d’entendre un accordéon (soldat du sommeil, hommage à soldat louis ??) ou bien encore des sonorités orientales  (Caryocinèse). Autre surprise, le chœur qu’on retrouve plusieurs fois dans l’album mais dont la prestation sur « catastase » est juste magique.

Bien entendu, la force de WTSB est de pouvoir fusionner Rap et Metal avec autant de facilité ! La maitrise de ce chant et du groove qui va avec  les classes dans le top 10 des groupes proposant ce genre de musique.

Maintenant que le groupe possède un album de qualité et que la situation semble aller vers le mieux, il va falloir partir sur les routes car c’est bien sur scène que WTSB montre qu’il est déjà un groupe qui a de l’avenir (une petite écoute de « Pogo Culture » vous donnera une idée de ce que le groupe imagine dans la fosse).  Mon morceau préféré, « Plus rien à perdre » titre au combien d’actualité.

WTSB is : Simon Bellot, Arthur Galtier, Edwin Blanc, Adrien Pate