Stille-volk-la-peira-negra-

Stille Volk « La Pèira negra »

Précurseur d’une scène Folk en France, même si très éloigné de ceux à quoi on pense quand on aborde ce style, Stille Volk a su dès le début mettre les instruments folkloriques au premier plan. Et ce nouvel album ne fera pas exception, il voit aussi le retour d’Arexis aux percussions. J’ai repris goût à Stille Volk en les voyant au Hellfest en 2013, où même au milieu d’une scène plutôt Black et un horaire matinal, ils ont mis tout le monde d’accord.
Ce nouvel album n’est pas éloigné du précédent musicalement, mais ce démarque par son ambiance plus sombre, plus proche du sol, donnant l’impression d’être allongé dans l’herbe humide de la rosée du matin. Pas surprenant vu que le thème des paroles s’oriente vers les forces telluriques.
Comme d’habitude, si je dois garder un titre de cet album, ça sera « En occultz » pour son rythme entraînant, ce chant et ses chœurs qui invitent au voyage , ses cuivres sympathiques et rares à nos oreilles de Metalleux !
Coté musique, Stille Volk ressemble à … bah à Stille Volk ! Je vais pas tenter des comparaisons hasardeuses avec des groupes que je connaîtrais pas et pour moi c’est la force du groupe, avoir son univers qui, malgré son coté Folk, arrive à nous faire tout de même entendre les influences Metal ! Et ce n’est pas cette reprise de King Diamond qui nous invite au Sabbat qui va venir me contredire !
A noter aussi la participation du Barbarian Pipe Band et de One Bolg.
Et pour l’anecdote sympa, j’ai eu l’album dans sa version digipack directement des mains de SAS de l’Argilière tout heureux de voir un acheteur de ce « chef d’oeuvre », tant musical qu’au niveau du digipack !

Site du groupe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *