Nom du groupe
Second Day
Style
Metal mélodique
Label
Autoprod
Album
Dawn
Date de sortie
20/01/2022
Pays
France
LA NOTE
7.6/10

Après un premier EP qui montrait une certaine originalité et surtout des bases solides, Second Day revient en 2022 avec un album comprenant 8 titres.

Enregistré par Guillaume Schappacher, il bénéficie d’un son clair, cristallin, ce que j’avais déjà noté comme l’un des points positifs du précédent EP. Ce son précis permet d’apprécier chacun des instruments, et les mélodies qui en sortent. Petite pub pour Shap : encore un studio franc-comtois qui met en valeur la qualité des groupes de la région.

Allez, on laisse de côté les flatteries et on se concentre sur la partie musicale. 

Après un premier titre qui fait office d’intro, assez proche du EP dans sa conception, on rentre dans le vif du sujet avec In universe nothing is lost qui fait la part belle au Death Metal mélodique. La voix surtout, car les ambiances sont plus à chercher dans le Doom. Et là, un truc me saute aux yeux, enfin aux oreilles : cette alternance de voix Death et de voix claires. Putain, mais on a un descendant indirect de The Old Dead Tree ! Indirect car assez éloigné en termes d’influences musicales, Second Day allant plus piocher dans le Folk dans ses sonorités lumineuses que dans les musiques extrêmes, mais je vous jure, cette façon de composer vous fera le même effet.

Les titres sont parfois un peu inégaux, certaines lignes de guitares sonnant par moment de la même manière. Malgré tout, cette guitare lead est une marque de fabrique, une façon claire de reconnaitre du Second Day.

Eiram marque une pause assez mid tempo, elle permet de calmer un peu le rythme avant l’ovni musical de ce CD : Ghelan San… inclassable et totalement surprenant. Sur un rythme presque dansant, les voix de François se mélangent pour donner un titre qui ressemble presque à une incantation mystique.

C’est un atout, d’ailleurs, de Second Day. Les capacités vocales de François semblent sans limite. Il me rappelle par moment la voix de Fernando de Moonspell ou bien encore les différents chanteurs d’Amorphis, une des plus grosses influences du groupe. Aucun doute que Second Day a bien appris de Esa Holopainen

L’album arrive déjà presque à sa fin avec le morceau en deux parties, Smiles in the smoke, qui après un démarrage assez rock, se montre ensuite plus Metal mais tout en lorgnant toujours vers le folk, surtout dans la seconde partie. Et plus j’écoute ce que propose Second Day, plus je me dis que le groupe partage certaines influences avec ce que pouvait proposer un groupe pas du tout Metal : Matmatah

Et nous voilà à la conclusion de ce Dawn, avec Constant Fleeing un titre tout en nuance, qui résume les influences multiples de Second Day, entre Rock, Metal, Death Metal, Folk Metal : un savant mélange qui plaira à un public large, s’il sait s’ouvrir à des sonorités nouvelles.

J’étais convaincu que Second Day allait frapper fort après Three Wizards, je ne me suis pas planté. Et j’espère vivement que la suite me donnera encore raison et que le groupe tapera dans l’œil d’un label qui les poussera encore plus loin.

Photo par Victor Courtois

François Gressot (écriture, composition, guitare, chant), Grégory Moustache (guitare), Lucas Sassi-Lancien (basse, chant), et Quentin Mavon (Batterie).

s