ROBBY DEFER et PAT MAC MANUS – Le BarAcaT, Vendredi 25 mars 2016 – Live Report by Lola

  • par

ROBBY DEFER et PAT MAC MANUS – Le BarAcaT’, Vendredi 25 mars 2016 – Live Report by Lola

C’est avec plaisir ce soir que me voilà de retour au Baracat’ après une petite pause photo : Une autre passion dévorante avait un peu envahi mon agenda ces dernières semaines !

Mais ce retour se fait avec grand plaisir !

Ce soir, le petit repère de passionnés de rock fait salle comble !

ROBBY DEFFER, guitariste culte Belfortain, entre en scène, accompagné d’un bassiste et d’un batteur.

Pour les plus anciens, c’est l’ex-guitariste des groupes ANGE et AUROCH.

Pas de paroles, juste de l’instrumental. Je suis scotchée par la qualité remarquable des sons et des rythmes envoyés par la guitare de Robby.

Quelques morceaux s’enchainent. Dominique Ferrer, entre en scène, apportant au morceau suivant le son de sa guitare sèche et sa voix rauque. Je n’accroche pas trop à ce mélange guitare sèche, guitare électrique… mais qu’à cela ne tienne ! Les morceaux s’enchainent.

Robby pose sa guitare électrique, reprend la place de Dominique sur le tabouret de bar. Avec sa  superbe guitare DOBRO, il nous offre alors un morceau solo aux connotations musicales quelque peu Irlandaises. On voyage !

Les autres musiciens de retour sur scène, reprennent leurs instruments sur des morceaux typés blues. « I’m Sixty », que Dominique a écrite pour les 60 ans de son ami Robby, clôture le set.

Photos ROBBY DEFER :

Pas le temps de finir ma bière ! Ça enchaîne déjà ! Il faut dire qu’il est très attendu, ce légendaire guitariste qui arrive sur scène : PAT MAC MANUS.

Il est venu déjà l’an passé, invité par Rémy Le Cap’. Le concert avait eu lieu à l’Atelier des Môles, suite à un petit problème rencontré par les organisateurs du Baracat’. Mais ce soir, ce grand Monsieur, ex- membre des légendaires Mama’s Boys, est bien sur la toute petite scène du bar de Catia.

Et c’est toujours avec le sourire scotché aux lèvres qu’il attaque le set. Quelques anciens morceaux bien rock’n roll sont suivis d’un morceau plus calme « Turn in 2 ». Le rythme reprend ensuite plein pot. La guitare chauffe, le public aussi ! Les morceaux des Mama ‘s Boys, tout droit venus des années 80,  « Straight forward in no looking back » ou « Needle in th groove », etc…, côtoient ceux du tout dernier album de Pat sorti cet hiver « The blues train to irish town ».

Multi carte musicalement, Pat prend son violon… Un violon électrique au look futuriste. Quel prodige. Et toujours ce sourire : il s’amuse, se fait plaisir. Le solo de violon est un hymne à la bonne humeur : On est parti en Irlande ! Et on y reste pour la chanson suivante pour laquelle il troque le violon contre une guitare sèche. Les rythmes folks donnent envie de danser !

Encore quelques immenses solos de guitare électrique suivront. « Belfast Boy » un hommage à Gary Moore, nous rapproche de la fin du concert qui se clôture non sans un rappel appuyé bien sûr !

Photos PAT MAC MANUS :

 

Lola Photographie – Laurence.Amielh