Quel parcours pour ce groupe Irlandais créé il y a déjà plus de 20 ans. Le Black Metal old School des débuts est bien loin et j’ai envie de dire, tant mieux ! Car l’évolution musicale du groupe l’a amené sur des sentiers nouveaux même si toujours aussi extrême.

Et ce nouvel album en est la preuve la plus visible. 60 minutes de pur Metal Païen  serait un beau résumé, mais bon ça ferait bien feignasse !

wgmhf_coverDès le premier titre, ce CD vous prends aux tripes. « Where Greater Men Have Fallen » (dont le clip est visible en bas de page) est un hymne mélancolique, aux paroles faisant résonné la mémoire collective.

La voix du chanteur s’étoffe à chaque album, et cette fois, il s’est surpassé. Tantôt rocailleuse, tantôt claire mais toujours juste ! De ce coté, ne changez plus rien c’est parfait ! Et quand on a déjà vu l’animal en live, on a pas envie que ça change !

Les autres titres de l’album ont une certaine tendance à ne pas trop se ressembler et cela donne du mouvement à l’ensemble, et permets donc de ne pas se lasser (chose complétement vrai tellement le CD à déjà tourner en boucle plus d’une fois) !

« The Seed of Tyrants » est le morceau le plus Black Metal de l’album, sans non plus tomber dans le bourrinage sans fin.2014press1

Le CD se clôt sur une balade épique (qui aurait pu figurer dans le BO du Hobbit) montrant encore une fois les capacités du groupe à vous plonger dans un univers mélancolique, visage d’un passé glorieux et guerrier.

Sorti le 21 novembre 2014, c’est le cadeau idéal en cette fin d’année !

CD disponible à Besançon chez

ou chez EMP on version collector

 http://www.primordialweb.com/