THE DIZZY BRAINS & THE INSPECTOR CLUZO au Moloco

Samedi 6 octobre 2018, on avait rendez-vous au MOLOCO avec THE INSPECTOR CLUZO & THE DIZZY BRAINS. On s’attendait, comme d’habitude, à un show très engagé et plein de convictions, ben figurez-vous qu’on n’a pas été déçu !

Ce soir-là, on arrive pile à 21h pour le lancement de The Dizzy Brains. Il y a déjà foule, et la salle ne fait que de se remplir davantage. Pour ceux qui ne situent pas du tout cette première partie, c’est un groupe de Punk/Rock Garage originaire de Madagascar. À l’écoute pré-live de leurs albums, on sent l’influence des Stooges sur certains morceaux (cf « Baby Jane » par exemple), ce qui nous donnent, par moment, des sons tout droit sortis des années 60 ! De mon côté, ça va être la découverte, je n’avais jamais vu ce groupe en live auparavant.

« 1 de 6 »

Et là, c’est la claque !

Mais quelle foutue énergie !!!!! Les 4 lascars sont impressionnants, ça combine parfaitement le son 60’s avec la voix brute du chanteur et ça nous cloue le bec. La folle transe des zikos est communicative, le public se laisse entrainer très rapidement par les morceaux du groupe. Le chanteur est captivant, il semble complètement immergé par l’intensité du show et déploie de grands et lents mouvements pendant sa prestation, ce qui donne encore plus d’ampleur à l’énergie du live (énergie qu’on ressent plutôt bien dans certains des clichés réalisés ce soir-là) …

Un peu avant la fin, on décide d’aller se chercher une bière pour éviter le mouvement de foule et là c’est déjà la cohue, le barman nous apprend qu’ils sont sold out et qu’on ne peut plus entasser personne. On confirme, difficile de se frayer un chemin avec une bière et un boitier dans les mains.  Bref, on va faire un petit tour dans les backstages avant le lancement du prochain plateau… Et là, on tombe nez à nez avec tous les rockeurs de la soirée, il aurait été dommage de ne pas profiter de l’occaz’ pour faire quelques clichés…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À peine le temps de se trouver un petit espace entre deux personnes devant la scène que les deux fermiers Gascons (et Miguel) envoient le pâté ! Et ça balance du son et des convictions d’emblée ! Comme on l’avait présagé, les petites vannes sur la démission de Nicolas Hulot étaient inévitables. À mesure de l’avancée du live, le duo capte facilement l’attention de son auditoire en glissant leurs engagements et ferveurs quant à la défense de l’environnement entre deux morceaux. On se retrouve également confronté à la notion de transmission intergénérationnelle, qui reviendra plusieurs fois au cours de ce concert.

Nos deux compères envoient du son et livrent leur cœur au public. C’est engagé, fort et enrichissant. On sent toute la force et la volonté se déployer pour faire prendre conscience aux personnes présentes de l’urgence de la situation actuelle.  Ce sentiment est renforcé quand vient le moment de « We the People of The Soil« .

Le duo balance ses morceaux avec une extrême rigueur, c’est propre, très bien joué, ils ne sont que deux et leur énergie secoue les murs du Moloco. Le jeu est parfois déstabilisant, très carré sur certains titres et complètement délirant sur d’autres. On sent une incroyable complicité entre les deux musiciens et ça rend la chose encore plus belle.

On remerciera le Moloco qui nous a permis d’assister à un concert supplémentaire d’Inspector Cluzo mais aussi de découvrir The Dizzy Brains. Ce fût encore une fois un joli moment, plein de partage, de bonnes ondes, de convictions et d’engagement. Merci.

 

Crédits & Report : Dorine Maillot

Please follow and like us: