Découvrons le festival de la Guerre du Son

Posted on juin 24, 2017, 10:05
9 mins

1/On n’y coupe pas chez nous, peux tu nous présenter un peu « La Guerre du Son », ses origines, son parcours ?

Ben très bonne question !!! La Guerre du Son a vu le jour en 2001. Le Festival est organisé par le comité des Fêtes de Landresse-Ouvans. Auparavant le comité des fêtes organisait la fête des foins, une journée festive qui marquait la fin du travail des paysans dans les champs par des animations multiples. Cette fête a été organisée pendant plusieurs années. Puis début des années 2000, des jeunes du village ont intégré le comité des fêtes et ont voulu mettre en place une manifestation qui leurs correspondaient plus… Un festival de musique Rock. Celui-ci a commencé en 2001 par une soirée concert, sur une petite scène… hasard du routing, pour la première édition Big Soul passait par là et c’était parti pour une première édition au top… Puis vous connaissez la suite de fil en aiguille, le festival a grandi en passant à deux jours, puis en investissant dans une scène fixe couverte dans une belle ossature bois… Malheureusement toutes les éditions n’ont pas été toujours très joyeuse comme en 2011 pour la 10ème édition avec de la pluie durant les deux jours. Suite à deux années par très bonne financièrement, la rénovation de la salle des fêtes que nous gérons (et oui en 1984, c’est le comité des fêtes qui a construit la salle des fêtes avec l’argent gagné lors de leurs manifestations, et pour la majorité des travaux réalisés par les bénévoles villageois des deux villages), nous nous sommes posées des questions sur la continuité du festival. En 2014, nous sommes repartis de plus belle avec une énergie débordante !!! Pour finir, je tiens à remercier tous les bénévoles des deux villages et de l’extérieur pour leur aide, leur motivation, sourire… cette entraide permet à toute la population de se rencontrer, d’échanger, de discuter, de rigoler… afin de vivre un moment authentique et amical qui permet de tisser du lien entre les personnes du village. Pour moi, si il y a une chose à retenir c’est bien cela.

2/Cette année encore, l’affiche est vraiment hétéroclite mais on sent que le Metal prends de plus en plus de place, pourquoi cette évolution ?

Au départ, le festival se définissait comme un festival Rock. En 2014, quand nous sommes reparti, nous avons voulu ouvrir notre style musical avec du Reggae (Naaman 2016, Max Roméo 2015) et variété Française (Axel Bauer 2014). Après 3 années, nous nous sommes rendu compte que cela ne nous apportait pas forcément plus de festivaliers (et oui il faut aussi être un peu gestionnaire…). De plus, nous avions quelques remarques des inconditionnelles qui nous disaient : « La Guerre du Son ce n’est plus ce que c’était ». Au cours de l’année, nous avons échangé au sein du comité et nous avons souhaité remettre une identité forte à notre festival. Pour cela, nous avons réalisé une programmation vraiment Rock/Métal.

3/On en parlait justement, plus de Metal et là, carrément du Metal Extrême. Comment avez vous convaincu un groupe comme Eluveitie de venir chez vous ? Sachant qu’ils font peu de fest cette année ?

Oui effectivement, Eluveitie ne réalise pas beaucoup de festival cette année. Ce fut une opportunité un peu de dernière minute. En effet, nous étions sur une autre tête d’affiche depuis fin novembre, début décembre. Nous pensions finalisé en début d’année, mais cela ne s’est pas déroulé comme nous le souhaitions. Mi-mars, nous étions un peu les pieds dans la merde… Nous avons recontacté plusieurs tourneurs… Puis Eluveitie est apparu sur un listing et nous nous sommes dit pourquoi pas. En effet, des membres du comité les avaient vu au Paléo et avaient trouvé la prestation énorme. Après quelques petites négociations, le groupe a souhaité venir et nous les accueillerons du mieux que nous le pourrons.

4/Quelles sont les évolutions sur le site par rapport à l’année dernière ?

Cette année, la grosse nouveauté est la mise en place d’une scène B sur les deux soirs. Nous avions eu des prémisses l’année dernière en accueillant des groupes du dispositif CLAP mise en place par le CRIJ. Notre festival peut voir le jour grâce à un partenariat privé et publics fidèles et important. D’ailleurs, j’en profite pour remercier tous les partenaires, mécènes et sponsors sans qui le festival ne pourrait avoir lieu.

Cette année, notre objectif est de développer le partenariat associatif. En effet, nous avons collaboré avec des membres d’associations de musique Rock les années précédentes sur des conseils et autres… Cette année, nous souhaitions aller plus loin, pour cela, nous leurs avons proposé de tenir une scène B sur le festival en leur laissant carte Blanche. Ainsi le vendredi, l’association Migthy Worms de Besançon proposera 4 groupes qui sont : Groøott , Armaniak, Desana, Truckks. Le samedi sera l’association Rockin Chaise de Colombier Fontaine avec Dark Side, The Shrimp Fritters, The Elephant’s Skin, White butchery.

 

5/Une question en passant, un stand restauration Vegan est il présent ?

Je vais peut-être décevoir quelques personnes mais non. Je ne te cache pas que cette question est un peu une colle. En effet, nous n’avons jamais pensé à cela et nous avons certainement tort. De mémoire, il ne me semble pas que nous ayons déjà eu une réflexion de festivaliers sur ce sujet et de plus nous n’avons jamais pensé à mettre ce sujet à l’ordre du jour du festival. En tout cas, pour l’édition 2017, il n’y aura pas de stand vegan mais cela mérite réflexion pour les futurs éditions et ce sera peut-être la nouveauté 2018. (ndlr: ça serait un bon point car nécessaire pour les végétariens et Vegan surtout)

6/Quels sont les groupes que tu aimerais avoir les années qui viennent ?

Pour ma part, revoir Le Bal des Enragés, j’adore leurs spectacles et sinon étant un fan des frères CAVALERA, SOULFLY, SEPULTURA ou CAVALERA CONSPIRACY.

Bon fest

http://www.laguerreduson.com

 

Pour vous montrer l’ambiance rien de tel qu’une vidéo.

Enregistrer