Bonjour, les amis, je vais vous présenter un groupe bien de chez nous, il s’agit des parisiens de Wizzö !!! Alors là c’est tout simple, vous mettez la chaîne à fond et là vous pouvez sauter partout. Il s’agit d’un bon heavy Métal qui nous file la pêche dès le réveil. Cela peu être un excellent moyen d’arriver au taf avec la banane.

Retour des vestes à clous et des crinières ébouriffantes, les années 80′ sont parmi nous et ont un très bel avenir devant eux. Les WIZZÖ ont sorti leur album « Real Hot Stuff » en octobre 2014. Il n’est jamais trop tard pour découvrir de nouveaux groupes!!! Côté présentations nous avons à la batterie il y a Lion, au Chant Jim, Oz à la basse, Stick et Portland aux guitares.

Livret_classique_4p-8p-12p-16p

Dès les premières notes de la galette, les guitares saturées nous refont clairement penser à ACDC, les influences sont clairement marquées. Toutefois n’allait pas penser qu’il s’agit d’une pâle copie. Le chanteur Jim apporte clairement une singularité avec sa voix claire presque féminine sur à certains moments. Je vous laisse juger en tout cas je ne m’en lasse pas. Il est rare d’accrocher direct dès le premier titre d’un album mais là c’est le cas.

 J’aime tout particulièrement le solo de guitare dans le titre « Hot Rod », et le refrain chanté à plusieurs. Je vous avoue que je pense devenir fan de ce groupe. Ils ont une telle énergie, ça fait clairement plaisir. J’ai juste une envie c’est de les voir en live sur scène!! Les frenchis assurent grave pour un premier album. Le son est soigné,  et est très propre. Avec « Hellraiser », on monte le son un cran au dessus.

Pour « I Do What I Want », alors là on est clairement dans un titre à la Airbourne.  Avec une introduction au picking, hyper classe et bien réalisé. Un solo classique mais qui en jette, et les refrain sont vraiment bien travaillé, je pense qu’ils vont me rester dans la tête un moment.

Les guitares toujours aussi saturées et dynamiques, nous poursuivons l’écoute avec « Dirty Legs », et là je me dis vivement que je les voit sur scène. C’est vraiment bien Rock n’ roll, le chanteur donne le maximum de lui même et cela ce ressent. Il donne vraiment tout. La basse est vraiment hyper profonde, donnant un relief au son.

C’est l’heure de la balade avec « Doesn’t Matter », une introduction au piano, une voix plus posée et haut perchée sur ce morceau, je suis moins fan à vrai dire.

La poursuite de l’écoute repars sur les chapeaux de roues avec « Teasing The Devil ». Les guitares sont encore plus présentes et plus saturées que sur les morceaux précédents. La voix et au top. vous ne me voyez pas mais je saute partout dans mon salon! Le refrain est encore une fois génial..

« The Pleasure Is To Play », rien qu’avec ce titre on comprend la joie de vivre des membres du groupe. Jim nous lance un très beau cris. Le rythme est moins rapide que l’intro nous le prédisait, toutefois, c’est également un très bon morceaux.

Ce n’est certainement pas pour rien qu’ils ont fait la première partie de Nashville Pussy. C’est un groupe à suivre de très près pour les amateurs de ce bon hard Rock survitaminé.

Chers amis, bonne éccoute!!!! STAY ROCK N’ROLL, STAY BRUTAL!!!!

Xena

Site