SPHERES + Breaking The Bank au Café Français (Vesoul-70) le jeudi 11 novembre 2021

Vu le contexte actuel et la tendance à la diète de décibels à la verticale, on va en profiter pour vous parler des concerts qui ont eu la chance de pouvoir se dérouler en cette fin d’année et dont on n’avait pas encore pris le temps de vous rendre compte. Repartons en ce très froid férié du 11 novembre, où 2 groupes de metal  ont pu faire résonner la cave new look du Café Français à Vesoul (70).

Initialement prévue le 30 avril 2020, la venue de SPHERES, avec leurs invités locaux de Breaking The Bank, a pu (enfiiiiin) être reportée après une longue attente. Mini-tour de 3 dates dans la région, avec tout d’abord Vesoul, puis Dijon le lendemain avec la même team. Et Dôle pour finir pour le combo parisien.

Commençons par la prestation de nos metalleux régionaux, Breaking The Bank, 5 gaillards qui délivrent du rock metal progressif et qui ont enfin eu l’occasion de présenter en LIVE leur nouvel EP (fortement recommandé !!) « Bankable », sorti en décembre 2019 (soit juste avant le début du boxon…et les annulations en cascade). L’occasion de délivrer plusieurs titres issus de cet EP (et du précédent, sauf erreur) et également de présenter leurs toutes dernières créations, à une cave plutôt très bien remplie (et participative) malgré ce jour de semaine d’automne. Un bon moment de kiff, côté public comme côté scène (au sol) du CF !

C’est donc dans un Café Français bien chauffé que SPHERES fait son entrée, tout droit venu de Paris pour explorer durant 3 jours la Franche-Comté. Si vous ne connaissez pas SPHERES, vous avez tort ! mais il n’est pas trop tard pour vous y intéresser ! Formé complètement en 2018 autour du frontman Jonathan LINO, SPHERES concocte un metal progressif, mis en valeur dans son 1er album, « Iono », sorti en mars 2019. La conjecture mondiale a tellement différé les concerts que c’est finalement essentiellement avec des titres du déjà futur album que le quartet parisien a concocté son set franc-comtois. Pas mal de découvertes au programme donc, pour ceux qui comme moi avaient eu le temps d’écouter de long en large la première galette, et avec donc un grain de déception de ne pas avoir pu entendre en live plus de titres déjà « connus ». Mais un vrai plaisir d’avoir enfin pu faire connaissance avec les membres de ce groupe que je vous recommande de suivre. Des titres maîtrisés, où le registre vocal de Jonathan peut s’exprimer totalement, en passant aisément du chant clair, à l’éraillé, au growl, tout en donnant la part belle à des passages instrumentaux et à des solos convaincants, voire éclatants.

Alors si vous avez envie de revenir dans les parages, les gars, (ou d’emmener de nouveau en virée les Breaking The Bank avec vous en tournée), n’hésitez pas… !!

Amis programmateurs de l’Aire Urbaine ou Bisontins, sachez aussi les inviter, vous ne regretterez pas ! Le deuxième album se profile, il faudra le défendre sur scène ! Perso, j’ai hâte de voir ça 😉