Nom du groupe

Slave one

Album

Omega disciples

Label

Dolorem Records

Date de sortie

2019

LA NOTE
8.6/10

Du lourd dans Objectif Metal sur ce mois de juin 2020 : Du Technical Experimental Death Metal pour vous servir avec l’album des furieux de SLAVE ONE sorti sur 2019. Il fallait une chronique, un peu tardive il est vrai, mais mieux vaut tard que jamais…. pour mettre en avant de combo de grande valeur. Depuis 2007 SLAVE ONE propulse son Death Metal soutenu par le label Dolorem Records. Concrétisation d’un premier album « Disclosed Dioptic Principles » suivi d’un EP « An Abstract And Metaphysical Approach To Deceit » en 2017. La musique du groupe brute et directe reste forgée dans l’expérimentation avec des références du genre telles Pestilence ou encore Cynic, avec une genèse très personnelle de ce qu’est le Metal Extrême. D’emblée SLAVE ONE arrache l’asphalte avec « Lightless Perspectives ». Les sonorités modernes d’un Death Metal entre Death (guitares) et Bloodbath (Chant) nous séduisent et nous font présager une suite de bien belle augure. « Debris » fait ressortir ce côté expérimental et rapide toujours accompagné de ces riffs techniques, puissants et tortueux. « Dissident Flesh » et « Carbon Mantra » deux titres ultra sombres et dissonants nous écrasent littéralement par leur fraîcheur d’interprétation. Bien bel ouvrage créatif cet opus. « Shapers Of The Inconsistent Horizon », mon titre préféré avec « Lightless Perspectives » et « Les Disciples De l’Oméga », poursuit la putréfaction des âmes torturées avec noirceur, volupté et mélodie, le parcours intense de cette formidable galette. « Ce Que Dit La Bouche De l’Ombre » chanté en français, inspiré d’une œuvre de Victor Hugo résume la noirceur et la puanteur du Monde des Vivants :  » Dans ce gouffre, ou l’abîme en l’abîme se fond, se tordent les forfaits, transformés en supplices, L’effroi, le deuil, le mal, les ténèbres complices! « . « Les Disciples de l’Oméga » démarre tambour battant, riff imparable à la Unleashed « première époque », magnifie ce titre toute en puissance et finesse, à lui seul résumant la magie SLAVE ONE. Déjà la fin et une fin de toute beauté, Suffocation et Nile n’ont qu’a bien se tenir ! « Suffocating The Stars » rase de près le peu de verdure qu’il restait sur la planète SLAVE ONE. Chaos, Apothéose, Monstruosité, Grandeur, résumons simplement cette folie auditive. A vous de voir ! Et d’écouter ……..

Membres du groupe
Nico P: Chant
Ben:Basse
Nico S: Guitare
Ben: Guitare
Seb:Batterie