Përl - Nouvel album disponible!

Fondé en 2008 en Ile-de-France par Aline Boussaroque (guitare/chant), Thibault Delafosse (batterie) et Bastien Venzac (basse), Përl a longtemps poursuivi une trajectoire propre, personnelle, oscillant entre un rock dur et un metal organique, fusionnant des envies d’hypnotisme, de rages, d’histoires, de mélancolie. Un premier album naît en 2013, R(a)ve, reflet d’une période plus rock pour Përl. Son successeur en 2017, le mini-album Luminance, bascule un peu plus vers un metal plus dense, doom, black, post-rock, sans perdre pour autant un attrait certain pour le clair-obscur, l’entremêlement des nuances et des influences, délivrant en 33 minutes et cinq titres un voyage complet.
C’est armé de l’expérience acquise lors d’une première tournée européenne et de l’étoffement du groupe en live avec un second guitariste et l’ajout d’éléments électroniques que Përl est retourné en studio en 2020 avec Etienne Sarthou pour leur 3eme album, Les Maîtres du silence, poursuivant leur périple dans des contrées toujours plus diverses, mêlant post-metal, rock indé, post-black et bien plus. Ecoutez, et ressentez la sève, le sang, la bête, l’humain.

Premier album d'Owl Cave

Broken Speech est le premier album d’Owl Cave, un nouveau one-man band dans le paysage musical extrême français. Il aura fallu plus de trois années à cet album pour enfin voir le jour, entre les différentes phases de composition, puis de production.

Si cet album va chercher ses racines dans un black metal lourd et dissonant, Broken Speech ne peut cependant pas s’y résumer. Imaginez un enchevêtrement de textures sonores tortueuses, des riffs grinçants s’enchaînant à des allures frénétiques entrecoupés de passages ambient plus éthérés, en passant par des ambiances tribales, presque sauvages, ou encore certaines sonorités industrielles.

Malgré la diversité des sons et des textures, il ne s’éparpille cependant pas pour autant dans tous les sens. S’en dégage au contraire une sensation de maîtrise et d’unité, un fil conducteur auquel se rattachent insensiblement d’une manière ou d’une autre toutes les explorations sonores auquel s’est livré S., l’instigateur du projet.

Ce fil conducteur se ressent jusque dans la forme que revêt cette pièce, puisque le choix a été fait par l’artiste de condenser les 6 titres en une seule piste, contraignant ainsi l’auditeur à une écoute intégrale de l’album, et dans l’ordre voulu par le compositeur, à l’encontre du mode de consommation majoritaire de la musique aujourd’hui.

Cheminement intérieur en 6 étapes, cet album n’était au début absolument pas pensé comme tel. Composer a été pour S. un processus cathartique qui lui a permis de s’exprimer à un moment où les mots lui faisaient défaut. Il appartient aujourd’hui à chacun de s’y laisser absorber et de chercher à ressentir les différents niveaux d’intensité insufflés dans chaque titre.

Si S. reste la tête pensante du projet, ayant tout composé et enregistré la plupart des éléments lui-même, il a cependant su s’entourer convenablement pour chaque étape. La batterie a été enregistrée par un batteur session au Studio de St-Loup, où les guitares ont également été réampées. Le mixage a été confié à Thomas Le Roux, et le mastering à Deviant Lab.

Concernant l’artwork, il a été réalisé avec brio par Dehn Sora, que l’on ne présente plus dans ces sphères où tant d’albums ont bénéficié de son talent. Il a su d’emblée créer un univers visuel correspondant à la musique.

Lourd, riche, dissonant, terreux, torturé, brut, sont autant d’adjectifs qui pourraient convenir à décrire cet univers sonore, à découvrir le 9 juillet 2021 chez Time Tombs Productions.