POGO CAR CRASH CONTROL + MEMBRANE à Echo System (Scey-sur-Saône-70) – 27 mai 2022

Elle aurait dû avoir lieu le 22 janvier dernier, pour lancer énergiquement l’année 2022 des concerts, mais il a fallu se résigner à patienter et à espérer un report…Bienheureux sommes-nous donc à pouvoir assister, ce 27 mai, à cette soirée rock au cœur de la Haute-Saône, du lourd au programme, dans tous les sens du terme…

Petit à petit, mais bien lentement, on commence à revoir des files d’attente à l’entrée des salles de concerts, et ça fait du bien. Avec LE groupe local qui tourne depuis plus de 20 ans et explose de maturité (les Vésuliens de Membrane !) et LE groupe de djeunes en pleine progression et évolution (les Parisiens de Pogo Car Crash Control), on pouvait en effet espérer remplir cette salle qui ne ménage pas ses efforts pour inviter des artistes de tout horizon. Pari encore perdu, on aurait pu être bien plus serrés, mais la cohésion du public était bien là et on sait que ça reviendra !

Membrane n’a pas été épargné par les annulations de dates sur ce 1er semestre, après cette date de janvier, puis celle prévue avec Helmet, mais ils ont déjà donné quelques concerts viscéraux, présentant leur nouvel et sixième opus (« Beyond your beliefs »). Déjà vus fin mars à la Poudrière, c’est toujours avec plaisir qu’on se rend à ce nouveau rendez-vous. Parce qu’on n’est jamais déçus, malgré les années, bien au contraire. Pas épargné non plus sur le plan personnel, le groupe renferme toujours encore plus de cohésion, de puissance et de densité sur scène. Leur noise-rock, à tendance post-hardcore, vise la perfection sombre et dissonante, renforcé par un support visuel recherché, calibré, qui contribue à nous plonger dans leur univers immersif, captivant, dont on n’a pas envie de sortir, jusqu’à la dernière note. Un set totalement réussi, devant un public réceptif, voire un peu sonné, ce qui est bon signe… 😀

Avec Pogo Car Crash Control en final, cet état quasi hypnotique va vite exploser et les fans les plus aguerris, bien présents sur les devants de la scène, vont vite pouvoir se défouler dès l’arrivée des 4 Parisiens prêts à en découdre avec leur punk-hardcore-garage en pleine évolution. Un set qui démarre à 100 km à l’heure, avec des amplis tâchés de sang qui posent l’’ambiance, et qui est majoritairement dédié aux titres de leur tout dernier album (« Fréquence Violence »), mais où se glissent avec bonheur survolté des comptines issues de leurs précédents albums et EP. Un bon vieux Tu veux un « Conseeeeeiil » « Je crois que ça va pas très bien. Casse toi et laisse moi tout seul » qui a plus que réjoui les fans de leurs premières heures et qui non, ne se sont pas cassés du tout ! Du « Déprime Hostile », « Tête blême », ou le plus qu’efficace « Le ciel est couvert » repris en chœur (enfin, hurlés) et on peut dire que le public était en feu sur les 1ers mètres de fosse. Lola la bassiste est toujours aussi précise mais généreuse, et débordante d’énergie, les deux frangins Louis (batterie) et Simon (guitare/chant) ne sont pas en reste, encadrant Olivier (chant/guitare) qui assène sans faille les titres coup de poing. Une bonne dose de rappels là-dessus, pour conclure un set fracassant, hyper efficace, dont on ressort un peu vidés mais aussi régénérés ! Alors « Qu’est-ce qui ne va pas ?» peut-être juste le fait que vous auriez pu être encore plus nombreux avec nous, « En boucle » avec P3C .

Merci Echo System de ne pas avoir lâché prise et de nous avoir offert, malgré les aléas extérieurs, ces deux groupes incontournables en live ! We love that ! Rock on !