Ils m’énervent ces jeunes, pleins d’entrain, toujours heureux, ils jouent dans des gros festivals (les Eurock quoi !!) et ils n’ont même pas 18 ans, je pourrais être leur père  ! Moi à leur âge … euh je faisais du Black Metal cradingue dans mon garage tout en buvant des kros … bref ça on s’en fout ! Donc là les Vésuliens sortent un nouvel Ep, il fallait donc que cette fois on en apprenne un peu plus que la dernière fois !

1/Alors mes ptits loups, qui êtes-vous mais surtout d’où vient ce nom de groupe bordel !!
Alors, on est des Vésuliens de 18 ans, passionnés de camions, donc ce choix de nom n’était qu’évident. Non sérieusement, nous sommes en guerre contre eux. Cyprien étant grand fan de skate, Leny a proposé « trucks » il y’a de ça, 4 ans, nous, naïfs, avons validé. Découvrant les joies d’internet et du référencement, on s’est rendu compte que les seuls groupes qui nous faisaient de la concurrence étaient « Renault trucks », ou encore les fameux  « Food trucks ». On a donc pris la grosse décision de rajouter UN SEUL K.
Voilà le mystère enfin résolu. Depuis ce temps on se rassure en se cherchant des excuses, mais il  faut se rendre à la raison, les camions vaincront.

2/On peut dire que depuis le Lac en Zik, un sacré chemin a été parcouru, pensiez-vous que votre musique allait plaire autant ?

Nous avons toujours misé sur le mauvais goût ambiant!

3/Et voilà que déboule un EP … 8 titres (pas loin du Lp), avec un son énorme et une progression technique sur tous les points, parlez-nous de ce CD.

En octobre 2018 nous avons enregistré tous les morceaux au magnifique Black Box Studio à proximité d’Angers. Le but était d’avoir le son le plus brut possible, en enregistrant tout live et en analogique.   Nous sommes super satisfaits du taf de Peter, ce studio est génial pour ce type de session et pas que!

Nous voilà avec 6 titres complets et deux interludes qu’on s’est bien amusé à créer là-bas. Nous voulions plus de contenu sur les nouveaux morceaux, essayer d’étoffer tant musicalement qu’au niveau des paroles.
Nous avons pris initialement la décision de le faire sans label,  c’est donc grâce à Mighty Worms et la Région que nous avons pu assumer tous les frais le concernant! 

Deux mois après, les Lysistrata (que l’on embrasse), toujours un tour dans leur sac, ont créé Grabuge Record et proposé de le sortir en K7! On prépare donc deux fiesta pour le sortir : Le samedi 16 février à Paris au Supersonic & à l’Antonnoir de Besançon le 1er mars où l’on espère voir un maximum de Loubards. 

 4/Lors de notre dernier entretien, on a appris certaines choses, en plus de la recette du boudin, c’est votre admiration pour Metz ? Qu’est-ce que représente ce groupe pour vous ?

Metz c’est un peu comme un super bon boudin, depuis tout petit on n’ose pas goûter, mais dès la première bouchée c’est la folie. Metz est notre plus grosse influence, verdict après avoir joué avec eux : encore plus puissant en live qu’en studio. 

© 2019 Lukas Guidet

5/Vous avez participé à des festivals (du Lac en Zik aux Eurock), quels souvenirs gardez-vous  de ces dates ? Quel fut le plus marquant ?

Les Eurocks ont été un énorme moment, beaucoup de personnes se sont déplacées, c’était un joyeux bordel. Le souvenir le plus marquant actuellement reste « les Bars en trans » à Rennes, pour l’after.. et une halte à Sens sur le trajet pour suivre une préparation physique avec coach Vincent et la team Mafia.
Sur les dernières dates (depuis les Eurocks), nous tournons avec notre ami de toujours : Guillaume (ingé son de talent, qui bosse sur le Lac en Zik et sur des milliers d’autres concerts). La venue de ce grand malade rajoute un goût particulier à chaque date! 

6/Qui dit Sortie d’un cd, dit dates pour le promouvoir, où va-t-on croiser les tRuckks ?
Dans la région : L’Antonnoir le 1er Mars, à la Poudrière de Belfort le 14 mars, à Echo System le 30 Mars avec les Pogo Car Crash Control et deux-trois festivals bien sympa qui devraient bientôt être annoncés.
Et sinon nous avons aussi des super dates transpatatiques comme : le Brise Glace à Annecy le 23/02 , à Evreux le 10/05 avec Tagada Jones, ou encore à Toulouse au Metronum pour la semaine du Rock le 28/03. 

7/Quels sont les objectifs du groupe pour les années à venir, encore plus de concerts, plus de professionnalisation ?
Nous avons un objectif commun qui ne cesse de se réaliser: faire un feat avec Amadou et Mariam, Tike Boss et Philippe Katerine ( c’est en discussion avec notre agent).

8/Parlons Haute Saône, pouvez-vous me parler des groupes du coin ?
Y’en a tellement, mais nos gros kiffs de cette année sont : PAUWELS et La Bite et le Couteau!
On a rencontré Pauwels lors d’un plateau pour le festival Microsiphon, la plus grosse claque live depuis Lysistrata (vu un an plus tôt). On espère très vite rejouer avec eux, en attendant il faut écouter en boucle ! 
Parlons de ces ogres Saônois de La Bite et le Couteau : ils ont sorti un super 4 titres « Machine gun Bacon » en septembre si je ne dis pas de connerie. Dernièrement on a fondé un groupe à 7 membres vésuliens  pour un projet live : « Objectif Ruine » qui devrait paraître sur youtube d’ici 1 mois!  L’histoire d’une après-midi dans une grange à Osselle ( futur siège Social du FMI), où nous avons joué un morceau live créé en deux repets, surprise ! Eux aussi, des supers gars.

Membres du groupe
Cyprien Hernandez
Lény Boussakhane
Hugo Philippe
Martin Mesnier

Ville d’origine : VESOUL
 

Maison de disque : Grabuge Rec

Please follow and like us: