Nom du groupe

Phenix

Album

ignition

Label

Brennus

Date de sortie

novembre 2019

LA NOTE
8.6/10

La Franche Comté à l’honneur sur cette fin 2019 / début 2020 avec le retour des Heavy Métalleux de PHENIX. Quatrième opus pour ces passionnés de metal pur et dur. Nous ressentons dès la 1ere écoute une grande expérience musicale autant au niveau chant qu’au niveau instruments. 19 ans d’existence pour le combo avec une petite période d’inactivité inéluctable pour la majorité des groupes. Un Heavy Metal traditionnel nous est proposé dés le 1er titre (a noter le très bon son de l’album qui y est pour quelque chose c’est évident) : « Black Flag » déboule avec son modernisme et sa fraicheur, au chant très « Dickinson », belle entrée en matière. Poursuivons avec « Ignition » influencé par le Metal Allemand type HELLOWEEN pas déplaisant du tout avec ses rythmiques à couper les écoutilles à la tronçonneuse. Les deux gratteux Sébastien et Olivier s’ éclatent et se font plaisir : bien joué ! « Heavy Load » est sa lourdeur malsaine, son refrain très 70ties, nous rappelle les belles années du Hard Rock. Acoustique oblige, « Missed Occasions » nous transporte calmement sur le chemin de la mélancolie frissonnante, envolées de guitares superbes et la ballade du Phenix nous prend les tripes de bien belle façon. « Three Hundred », ça speed d’entrée, riffs guitares imparables, chant ultra puissant, section basse batterie au top, ça décoiffe, le Metal le vrai est bien parmi nous ! « Time Crisis » très maidenien en conception guitare suivi d’un p’tit côté Joe Satriani harmoniquement parlant, les refrains sont toujours très soignés et Bertrand s’en charge à merveille. « Helpless » continue la route 666 avec des passages plus progressifs dans l’ensemble, performance vocale encore une fois impeccable, l’ombre Maiden n’est pas très loin mais qui s’en plaindra ? « Broken Toy » seconde ballade de l’album: Son côté apaisant nous fait penser que la fin de l’opus est proche……Et bien non ! Encore deux titres et pas des moindres clôturent de belle augure ce quatrième « Phenix » …Riffs puissants pour « Can’t stop rocking » très Heavy Rock mélodique comme son nom le souligne, tandis que « The Infinite Search » avec ses plus de quinze minutes, démarrant par des arpèges façon zénitude nous tendant la main pour la fin du voyage. Album très long il est vrai mais bel album quand même rendant un bel hommage aux Heavy Metal Rules. Plus d’une heure de très bon Metal réalisé avec les tripes et la foi, nous traversons les époques sans vieillir, pari réussi pour les Phenix. Le tout orchestré et produit par Pierre Emmanuel FISCHER qui se forge a la longue une belle réputation ( Diluvian, Derealized, Ignis Fatuus, Holy Fallout, Phenix, Gibraltar….). Le Metal Français est bien là et sera encore là pour longtemps !

Membres du groupe
Sébastien Trève : Guitare 
Bertrand Gramond : Chant
Olivier Garnier : Guitare 
Anthony Phelippeau : Bass 
Eric Brézard-Oudot : Batterie
Please follow and like us:
error