Nom du groupe

nord

Album

And Now There’s Only A River Left Behind

Label

autoprod

Date de sortie

28 novembre 2018

LA NOTE
8/10

Aaahhh le nord ! Les plages, les baraques à frites, les excellentes bières, le film les ch’tis, Le Touquet, Berck, le welsh, les gens chaleureux, c’est tout ça le nord.

And Now There’s Only A River Left est donc l’album de Nord et qui vient…de Paris.

Et oui, Nord vient de la capitale et nous propose un très bon post rock pour son premier album, après avoir sorti un premier EP, Monsters, en 2015.

Cet album démarre tambour battant et on est d’entrée de jeu conquis par la qualité du son, un super travail de production.

Dès les premières minutes de The Quiet Walker on en prend plein la tête, ça sonne bien, un gros son et la voix de Florent est très particulière. Ça pourrait même en rebuter quelques-uns d’entre vous en premier abord mais une fois digérée, cette voix si particulière au ton à la fois grave et parfois aiguë est taillée pour le post rock. Une voix qui nous fait penser à celle de Daryl Palumbo de Glassjaw, parfois dans l’intonation mais surtout dans l’originalité du grain de voix. La fin de ce premier morceau est surpuissante, la guitare très efficace et termine en apothéose. La cassure avec le deuxième titre est d’ailleurs très surprenante tellement elle est prononcée et brusque. Nord aime jouer avec les émotions et ce n’est pas Ghost qui me fera mentir. Avec son excellent riff de guitare qui nous reste en tête, un des meilleurs morceaux de l’album. D’abord puissant et rapide avec ce superbe riff de guitare dans les aigus, puis calme et planant, avant de repartir en furie et même en folie. Imparable.

Le trio a du talent et varie ses compos, au rayon des influences on trouve parfois du Deftones dans ce groupe. Si on devait retenir ce que Nord maîtrise le mieux, et ce n’est pas évident de ne retenir qu’une qualité tant le groupe en a plusieurs, je dirais que c’est ces fameuses cassures dans le rythme. La faculté qu’a le groupe a varié les ambiances dans le même morceau, et c’est peut être Watch This Burn, puis Holy Mountain qui en sont les meilleurs exemples. On passe de l’ambiance planante à un rythme beaucoup plus rapide en un claquement de doigt et de superbe manière sans que cela ne pose aucun problème.

Avec ce premier album, Nord frappe fort et juste. Un très bon album de post metal bien écrit, remarquablement composé et au son excellent. Ce groupe ne perd pas le Nord, à suivre de près.

Membres du groupe

Florent : guitare et chant

Thibault : Batterie

Romain : basse & samples

Ville d’origine

Paris