La sélection de Mika

Commander directement sur le site et récupérer votre cd dans votre magasin Cultura Besançon
Nom du groupe

Nightwish

Album

Human. :II: Nature.

Label

Nuclear blast

Date de sortie

10 / 04 / 2020

LA NOTE
8/10

Et de neuf pour Nightwish qui, depuis ses débuts professionnels au milieu des années 1990, continue de proposer un metal symphonique aux arrangements soignés et autres envolées lyriques. Avec Human. :II: Nature. paru en plein confinement, le combo finlandais expérimente encore en proposant pour la première fois un double album. C’est aussi la première production studio réalisée avec le nouveau batteur, Kai Hahto, qui avait déjà effectué quelques remplacements en tournée et sur l’album précédent : Endless Forms Most Beautiful, paru en 2015.

 

Sans être un concept album de l’aveu du claviériste et principal compositeur Tuomas Holopainen, Human. :II: Nature. aborde néanmoins la thématique des rapports entre l’humain et la nature. Ainsi, le premier CD, porté par les voix de Floor, Marco et Troy, représente l’Humanité tandis que le second disque, intitulé “All the Works of Nature Adorn the World”, fait écho à la Nature, d’où sa composition presque entièrement instrumentale. Ce morceau unique de trente minutes découpé en huit sections, avec un léger voile vocal sur le final, se veut un hommage à différents aspects de notre planète : la flore (‘The Green’), l’océan (‘The Blue’), la terre (‘The Moors’)… À nos yeux, ce dernier passera beaucoup moins dans vos platines que le premier, qui constitue le coeur de ce neuvième effort des Finlandais. Il peut toutefois accomoder parfaitement vos soirées jeux en guise de musique de fond mais nul doute que vous reviendrez plutôt vers le premier CD.

 

Bien produit et très inspiré, celui-ci comprend neuf morceaux variés, aux influences diverses et aux structures qui changent des compositions habituelles du groupe. À vrai dire, on sent la formation plus posée, plus mature. Chaque musicien semble à sa place. Personne n’en fait trop, à l’image du batteur qui ne met pas de la double pédale partout pour combler l’espace mais bel et bien pour servir la musique quand il faut appuyer certains passages dynamiques, comme sur le complexe ‘Pan’ et le premier single ‘Noise’, l’un des titres les plus efficaces de l’album. Quant au morceau d’ouverture, ‘Music’, c’est un exemple parfait du Nightwish nouveau, qui sait prendre le temps de faire monter la sauce pour mieux mettre en valeur le climax lorsque les guitares saturées et le refrain se mettent en place. Un délice. On apprécie en outre la jolie composition finale, ‘Endlessness’, aux accents doom que n’aurait pas renié Anathema ou Paradise Lost ; une prise de risque appréciable qui fait mouche.

 

Le travail effectué sur les voix est également à saluer tant il enrichit la musique du groupe. Les harmonies mises en place sont belles et bien trouvées, tout comme les mélodies de flûte et de cornemuse de Troy Donockley, qui donnent envie de remuer la tête ou de danser en kilt (et oui!), notamment à l’écoute du morceau ‘Harvest’, sur lequel il est le chanteur principal. De leurs côtés, les parties de percussion ne sont pas en reste, avec une touche à la Holy Land d’Angra qui n’est pas pour nous déplaire. La voix de Floor, elle, rentre parfaitement dans le mix, là où on avait encore le sentiment qu’elle cherchait un peu sa place dans le groupe lors de l’album précédent. Ici, la chanteuse néerlandaise se veut plus harmonieuse, plus juste.

 

Vous l’aurez compris, Nightwish signe donc là son album le plus abouti, ambitieux et nuancé. Alternant des passages pêchus à d’autres plus tendres – oui, osons le mot! -, Human. :II: Nature. s’apprécie encore davantage avec le temps. Ne reste plus qu’à profiter de tout cela en live, notamment pour voir cette nouvelle orchestration à trois voix. Les Finlandais s’arrêtent d’ailleurs à Paris (leur unique date française) lors de leur tournée mondiale le 25 novembre 2020 à l’AccorHotels Arena.

Membres du groupe :

Floor Jansen – chant

Emppu Vuorinen – guitare

Kai Hahto – batterie

Marco Hietala- basse

Tuomas Holopainen – clavier, piano, mixage

Troy Donockley – instruments à vent, cornemuse, bouzouki, guitares, choeurs…