Cette affiche me titillait depuis son annonce. La première édition du Mosh Pit Festival devait se tenir à la Souris Verte à Epinal en novembre 2020. Malheureusement celle-ci n’aura lieu qu’un an plus tard. La programmation est quasiment identique ce qui me motiva à prendre un billet. 

 Je n’ai pu assister qu’à la soirée du samedi et suis arrivé alors que Temneim (remplaçant de Megadeaf) a déjà joué. The Apostasy clôture son set. Les échos des prestations de ces formations sont très bons, j’espère les voir un jour. Mortuary investit la grande salle pour une heure de thrash / death metal In Your Face ! Ne connaissant ce combo que de nom je regarde le concert au fond de la salle une bière à la main (juste pour goûter). Les Nancéiens en ont sous le capot. Mortuary c’est 30 ans de carrière, une longévité rare et exemplaire. Je décroche cependant, des copains sont ici et là. C’est pourquoi je préfère retourner à la buvette prendre le temps de discuter avec des gens que je n’ai pas revu depuis deux voire trois ans !

 À 21h30 je me prépare à aller dans la petite salle. Les Genevois de The Erkonauts sont chauds pour faire bouger le public. C’est mon quinzième concert d’eux et à chaque fois c’est l’éclate. Leur formule mixant metal, punk et progressif fait mouche systématiquement. Si ça vous intrigue, il ne vous reste qu’à prendre quelques minutes pour découvrir ce que les Suisses proposent afin de vous faire une idée. Trois albums au compteur et un paquet de dates à travers le monde : USA, Russie, Japon, Chine, Europe de l’Est, Europe… Ils se sont forgés une solide réputation scénique. C’est, également, l’occasion pour eux de défendre leur petit dernier I Want It To End . Notons qu’il s’agit du deuxième concert avec Adrien (Assigned Fate) à la batterie, celui-ci est à l’aise. Sebos et Fred sont mobiles, ils affichent un smile qui en dit long sur leur excitation du moment. Ales est impressionnant, ses parties de basse sont techniques et il chante sans problème. La setlist est bien choisie et si le son est plutôt bon, ça manque un peu de guitare en façade. À revoir encore et encore !

 Setlist The Erkonauts War Flamingoes / Little Mary / Five Orange Seeds / Culbutos / Machine / Gog / The Future Ends With You / Seven Macaw

 Nous prenons le temps de boire une bière pour nous hydrater et retournons dans la grande salle. Foss assure un set de 10/15 minutes dans le public et balance du metal. Du metal qui est efficace et fait secouer la tête, point. Ça fait parfaitement le taf et les gens ont le sourire.

 23h, les patrons sont là. L’un des groupes de brutal death les plus efficaces de ces dernières années a les crocs. 18 mois que les dates et tournées sont annulées. Avec une dizaine d’albums et plusieurs centaines de concerts à travers le monde Benighted a cœur de défendre sa dernière pépite Obscene Repressed. Les revoir est toujours une bouffée d’oxygène surtout en ces temps anxiogènes. C’est mon onzième concert des Stéphanois en quinze ans. Malgré les changements de line-up Benighted n’a cessé de gagner en intensité sur les planches. Julien, le seul membre d’origine, est comme toujours impérial. Sa maîtrise technique et son charisme captivent l’assistance. Ça gueule, ça growle, ça gruicke et en un mot (ou deux) : ça chie ! Les autres ne sont pas en reste avec une solide section rythmique. Pierre à la basse et la machine de guerre Kevin Paradis aux fûts, ça vous dit quelque chose ? Fack et Manu assurent les guitares, ce dernier est, d’ailleurs, devenu le principal compositeur au sein de Benighted au cours des dernières années.  Gros riffs, chant d’une violence inouïe et batterie supersonique. Les mandales s’enchaînent et ce côté groovy propre à Benighted est toujours aussi jouissif ! Le peu de répit entre les morceaux donne l’occasion au frontman de remercier chaleureusement l’organisation, les groupes de la soirée et les spectateurs. Le son est monstrueux et les titres sont fédérateurs, en vrac « Experience Your Flesh », « Slut » »Reptilian », « Asylum Cave », « Necrobreed (1minute24 de bonheur) et le tubesque « Let The Blood Spill Between My Broken Teeth » ! Les morceaux du dernier opus passent haut la main l’épreuve du live, qui pouvait en douter? Les gens sont heureux ça se voit. Il y a des pogos, des circle pits et des slams comme autrefois. Est-ce mon meilleur concert du groupe ? Pas sûr, celui du Sylak 2018 était totalement dingue mais une chose est sûre, ce soir à Epinal il y a de l’émotion, celle de retrouver une ambiance de dingue et de se dire « Putain si c’est bon ! ». Le concert de l’année assurément.

Setlist Benighted Intro / Obscene Repressed / The Starving Beast / Cum With Disgust / Experience Your Flesh / Collpase / Necrobreed / Grind Wit / Slut / Martyr / Nails / Forgive Me / Hostile / Reptilian / Asylum Cave / Rappel Let The Blood Spill Beween My Broken Teeth

 Un grand merci aux gens qui ont organisé ce premier festival à la Souris Verte, espérons qu’une seconde édition ait lieu en 2022 ! L’affluence fut plutôt bonne, environ 200 personnes par soir. Merci à David et Elena pour le convoi. Big up aux copains revus ce soir et en particulier Julien V. et Pa Papapipapo !

Crédit Photos : Julien Vernier