Après deux titres sortis en octobre  » Third day of seven Day Binge » et en décembre avec « Deep Six », le neuvième album studio de Marylin Manson The Pale Emperor est sorti le 19 janvier 2015. Cela fait du bien de retrouver un Marylin Manson plus en forme que jamais. Trois ans après Born Vilain qui n’a pas fait des émules, Marylin Manson a décidé de faire autrement et on l’en remercie.

Cet album est très cohérent. On y retrouve toutes les influences qui ont suivi l’artiste durant toutes sa carrière, à savoir du heavy métal, l’indus, mais également de la pop,  du blues, de l’électro … C’est clairement un album très éclectique mais qui arrive a rester dans une même mouvance. Par contre, et c’est regrettable nous n’ayons pas de titres qui sortent réellement du lot, c’est ce qu’il manque pour que l’album soit exceptionnel. De nombreuses critiques affirment qu’il s’agit de l’album de la maturité, je suis assez d’accord. Après s’être éparpillé, dans le cinéma, les série télé, l’artiste a enfin décidé de revenir à ce qu’il sait faire. Quand on aborde l’écoute de cet album, on est tout de suite plongé dans le monde apocalyptique de MM. Les airs se font beaucoup plus blues et donc plus malsains, une tension est palpable tout au long des titres qui s’égrainent. Pas de hit, mais une œuvre à analyser dans son intégralité. Les morceaux sont ficelés à la perfection.

Les arrangements sur cet album sont subtils et vraiment bien senti, il y a juste ce qu’il faut là où il faut. L’ambiance malsaine et sensuelle est toujours au rendez vous. Notamment sur le titre « Killing Strangers ». « The Mephistophele of Los Angeles« . Je pense qu’il s’agit de l’album le plus accessible au commun des mortels.

L’état d’esprit de cette album reste dans la thématique de la divinité, du narcissisme, des catacombes de notre époque. Bon je crois qu’on ne va pas trop se remonter le moral si on traduit les paroles, toutefois nous pouvons affirmer que MM confirme qu’il est un très bon parolier.

MM part en tournée en 2015 avec cet album, notamment au mois de juin au Hellfest.

Je vous recommande l’écoute de cet album dans son intégralité, il n’y a vraiment rien à jeter.

XENA

Disponible en magasin

ou

Acheter le CD


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *