Nom du groupe

OVTENOIR

Album

FIELDS OF FIRE

Label

CONSoULING SOUNDS RECORDS

Date de sortie

23 OCtobre 2020

LA NOTE
8/10

Un « Phantom » post-apocalypse-confinement du fond des bois

A la première écoute du 7 titres de Ovtrenoir, on est saisi par l’atmosphère qui se dégage de cette galette.

Une envie d’écouter ces morceaux très fort, histoire de se faire écraser par leur climax doom-mid-tempo. Je ne peux résister à l’envie de préciser que Ovtrenoir me rappelle doucement des groupes comme The Ocean, Isis _ evidemment, avec une pointe de feu_Hollow Corp. Et j’espère ne froisser personne quand je pense à Joe Duplantier de Gojira pour la voix.

Il y a quelque chose d’imparable, de submergeant dans la musique d’Ovtrenoir, d’où l’idée d’écouter aux écouteurs, en balade de forêt, nuit couchant, température glaciale, la solitude du confinement venant parachever le sentiment qui se dégage (pour moi) de ce disque.

Mais d’où sort cette prod’ si bien léchée ?

Formé en 2013, on retrouve dans le groupe 4 zikos, dont des anciens de The Great Divide (dont je suis ultra fan au passage).

Un premier EP en 2016, un rapide single en 2018, puis sort ce « Fields of Fire ».

Bon, ils ont poussé le détail jusqu’à aller enregistré chez l’illustre Francis CASTE du Studio St Marthe (Regarde les hommes tomber, Bukowsky, Hangman’s Chair, The Great Divide [sic]…).

Forcément, le tout sonne quand même grave, la composition aussi, le tout en restant presque un trop cohérent avec le reste de la disco du groupe niveau sonorités. On a envie d’un peu de mid-high-tempo à des moments.

On a clairement envie d’aller couper des arbres morts un soir de post-apocalypse. Les visuels sont beaux, l’atmosphère sombre transpire du graphisme d’ensemble.

C’est, dans le style, un exercice globalement très réussi.

Line-up du groupe :

  • WILLIAM LACALMONTIE : Guitar, Vocals
  • DEHN SORA : Guitar, Drones, Theremin, Back vocals
  • JULIEN TAUBREGEAS : Drums
  • ANGELINE SEGUELAS : Bass, Back vocals