Nom du groupe
Dukkha
Style
Modern Metal
Label
Autoprod
Album
Remanence
Date de sortie
24 septembre 2021
Pays
France
LA NOTE
8.5/10

Trois années après Legacy, Dukkha sort son deuxième album Remanence. Ce groupe originaire de Lyon propose une musique que l’on pourrait qualifier de modern metal.

 Il suffira de, seulement, quelques instants pour être happé par ce disque, enregistré par Thibault Bernard au Convulsound Studio. Il se dégage de Remanence une puissance qui n’a rien à envier à bon nombre de groupes internationaux. Oscillant entre Hypno5e et Meshuggah entre mélodie et brutalité. Les pistes défilent et les calottes s’enchaînent. Si le groupe n’invente rien, ce qu’il propose est remarquable, la qualité des compositions se voit sublimée par les arrangements. Le gap entre Legacy et Remanence est impressionnant à tous les niveaux. Gros coup de coeur pour « Karoshi » avec son violon et son violoncelle, le contraste douceur / violence est juste parfait. Les géants Suédois sont évoqués ci-dessus, le chant de Julien peut, d’ailleurs, faire penser à celui de Jens Kidman, c’est particulièrement frappant sur « Giant Storm » le premier morceau dévoilé en mai dernier. Sur ce même titre PY (Dead Kiwis / Buy Jupiter) apparaît en featuring, un plus indéniable. Notons la présence sur Remanence des pistes en version instrumentale, fait assez rare pour être souligné. Si l’on devait parler de point négatif ce serait les influences un poil trop marquées celles-ci sont, cependant, digérées, rassurez-vous. Loin d’être un ersatz de groupes plus connus Dukkha a un très beau potentiel. Vous ressentirez une réelle sincérité et un profond respect envers les plus grands à travers leur musique.

 Remanence est un excellent album de modern metal, les Lyonnais proposent quelque chose de solide aussi bien au niveau de la qualité des titres que de la production. Il ne leur reste, donc, plus qu’à défendre cet opus sur scène. Dukkha, un futur grand de la scène ? Espérons !

Julien Sartorius : Chant. Fabien Bellisard : Guitare. Maxim Payot : Guitare. Jérome Salomon : Basse. Maxime Mangeant : Batterie.