Nom du groupe

death decline

Album

the thousand faces of lies

Label

autoprod

Date de sortie

2018

LA NOTE
8.1/10

Les bourguignons de DEATH DECLINE nous reviennent avec un nouvel album sur fin 2018. Formé en 2008 le combo trace son chemin en nous delivrant un Thrash Death puissant, sombre et sanguinaire, progressant depuis leur 1ere démo en 2012 « Bloodstained Redemption » et leur précédent album « Built Of Sin » sorti en 2015. J’ai eu la chance de partager la scène avec eux avec IGNIS FATUUS et se fut, il est vrai, une réelle belle surprise, leur musique remplie d’intensité m’avait conquis.

Ce nouveau projet plus abouti, plus agressif et plus technique ne fait que confirmer mes pensées. 8 titres brutaux axés pour le live (partage de scène avec quelques grands du Metal : ADX, DRAKKAR, DAGOBA, IGNIS FATUUS, MASS HYSTERIA, DECAPITATED, NAPALM DEATH……) composent la galette.

Leur Thrash Death reste conventionnel et bien ficelé, un côté « mélange » KATAKLYSM – DAGOBA (pour les parties chant clair très bien interprété par Alexis), le growl restant majoritaire tout au fil de l’album.

DEATH DECLINE : puissance et fraicheur musicale sont à l’honneur et l’on prend tout ça de plein fouet en pleine face. L’intro passée « Bury The Beast » nous fracasse d’entrée les neurones. « Useless Sacrifice » riffs syncopés, technique impeccable, double chant clair / growlé à la DAGOBA. « Until The Last Human’s Breath » et sa lourdeur de démarrage (ça ne dure pas bien longtemps), tabassage en règle pour la suite du morceau, lignes de guitares mélodiques sur le refrain, les Thrashers bourguignons prennent un malin plaisir à étaler leur Art.

« The Thousand Faces Of Lies » titre de l’album arrive en cinquième position…. et toujours pas de répit ! Ça blaste d’entrée, brutal, sanguinolent, délicieux. Ecoutez donc ! « Network’s Zombies Supremacy » continue le tour de force, riffs death taillés au sécateur avec un p’tite touche SLAYER survitaminée.

Bravo pour le boost général du titre. « Beneath The Smile Of The Rotten Idols » : breaks, contre – breaks, batterie surprenante pour démarrer la piste 7, titre plutôt Techno Death, tout y passe dans ce style novateur. DEATH DECLINE n’a rien à envier à DECAPITATED. « Red Dawn » et l’aventure continue avec une lourdeur communicative (hein Alexis?) et ses riffs complexes et originaux.

Pour conclure en beauté cet album « Pure Death Metal », « Man With No Flag » nous achève littéralement avant la sieste bien méritée car la force de frappe DEATH DECLINE à fait son job sans faillir, pas facile surtout avec une musique dans son ensemble assez complexe. J’ai accroché après plusieurs écoutes évidemment, a vous d’y goûter !

 
 
Membres du groupe
Alexis – Vocals
Mario – Guitar
Fab’ – Guitar
Alex – Bass
Arnaud – Drums
 
Ville d’origine
Dijon
Please follow and like us: