Monolithe - Okta Khora
Nom du groupe

Monolithe

Album

Okta khora

Label

LEs acteurs de l’ombre

Date de sortie

2019

LA NOTE
8/10

Monolithe est un projet assez atypique car il est composé d’un seul membre qui, lors de la réalisation et de l’enregistrement de ses albums, s’associe à plusieurs musiciens. Une spécificité qui fait l’originalité de ce groupe comparé aux autres groupes de Doom. Monolithe est mené par son fondateur, l’ancien d’Anthemon, à savoir Sylvain Bégot. Après 7 albums et 3 EP, le groupe continue sur sa lancée en nous offrant un nouvel opus « Okta Khora ».

Il faut savoir que l’album a fuité sur internet en novembre dernier et cela a permis par la force des choses d’accélérer la sortie officielle au 11 novembre 2019. « Okta Khora » est composé de huit morceaux dont certains plus courts (4’04) en termes de format, mais le chiffre 8 est l’élément central de cet opus, car les morceaux les plus longs font exactement 8 minutes et 8 secondes, Sylvain Bégot et ses compagnons voulant aller jusqu’au bout de leur concept. C’est en cela que consiste la personnalité artistique de Monolithe, la distinguant des nombreux groupes européens de Doom Metal Mélodique.

Musicalement, le combo parisien s’écarte un peu plus du Funeral Doom de ses débuts pour favoriser de douces mélodies aux résonances progressives. Les nombreux passages instrumentaux sont souvent froids comme l’espace comme « Okta Khora (part. 1) », par moment chaotiques comme « Ignite The Heavens (part. 1) », voire hypnotiques comme « Ignite The Heavens (part. 2) ».

Comparé à une œuvre de « space opera », Monolithe n’hésite pas à intégrer des instruments comme le saxophone ou d’autres instruments comme la flûte ou le violoncelle pour mieux exposer, voire dessiner ses histoires de science-fiction entre les différents peuples de l’univers faisant face au danger extra-terrestre.

Si les growls de Rémi Brochard peuvent paraître presque secondaires, associés aux différents chœurs de chant clair, la voix est considérée en fin de compte comme un instrument à part au sein de Monolithe, servant à bon escient la montée en puissance musicale de son Doom Metal assez mélodieux.

Nos amis parisiens vont plus loin dans leur voyage musical avec « Okta Khora » comparé à l’opus « Nebula Septem » et signent avec cet album un nouveau travail assez intéressant à la sauce « Space Opera » qu’il faut écouter d’une seule traite pour bien le savourer.

Leur originalité et leur génie en matière de compos en font peut-être l’un des combos français les plus intéressants en matière de Doom et musique progressive. Pour ceux que cette musique arrive à toucher, je vous recommande vivement de vous pencher sur cet album.

Tracklist de Okta Khora

1. Okta Khora (Part 1)
2. Onset of the Eighth Cycle 
3. Dissonant Occurrence 
4. Ignite the Heavens (Part 1) 
5. Ignite the Heavens (Part 2) 
6. The Great Debacle
7. Disrupted Firmament
8. Okta Khora (Part 2)

Les membres de Monolithe