Nom du groupe

Breaking the Bank

Album

Bankable

Label

autoprod

Date de sortie

2019

LA NOTE
7/10

Dans le langage journalistique (pfff je suis autant journaliste que je suis tourneur fraiseur), on peut appeler ça une grosse boulette !!

Convaincu j’étais, d’avoir fait la chronique du dernier ep de la bande à Tarzan (le batteur). Et bien non, alors commençons par de plates excuses !!

Breaking the Bank, dont j’ai pu voir l’évolution sur ces 5 dernières années, avec quelques frayeurs quand le groupe a failli stopper la machine ! Alors quand fin de l’année, il m’annonce ce nouveau casse de banque, je suis tout heureux et j’écoute tout ça à de maintes reprises !

Premier point et pas des moindres, le son !! Extrêmement propre, digne d’une grosse production. Un truc à redire, peut être niveau chant, qui par moment est un peu étouffé, le rendant moins puissant qu’en live (pour l’avoir vu en concert, il a bien plus de coffre).

3 titres, certains trouveront ça trop court, je pense au contraire qu’ils perpétuent la tradition des démos qui permettent d’apprendre avant de se lancer sur un album.
Alors « Inspired Crank » commence gentiment pas une intro instrumentale, histoire de se mettre tout doucement dans le bain, on va dire que c’est la préparation avant d’aller braquer la banque. Puis c’est le moment d’accélérer et de foncer pour rentrer et braquer la caisse ! Chant rap, riffs groovy, le nouveau line up tient bien la route ! La section rythmique emmenée par Tarzan et Christophe est toujours le moteur qui fait vibré Breaking the Bank.

« Peace of industrials » démarre bien plus vite, on sent que le casse de la banque se termine et qu’il faut vite se barrer avant l’arrivée de la police. Les influences se font là plus Metal, bien Heavy Metal à la Maiden, tant dans les guitares qui se répondent que dans certains solos. Mais ne vous en faites pas le Rock n’est jamais bien loin, le Fast Rock comme dirait les copains de Iron Bastards. Le chant est bien mieux placé sur ce titre, la voix clair se fait plus précise (encore un peu de taf et ça sera parfait). Mon titre préféré sans aucun doute !

Voilà, la bande a fini le casse, il reparte avec le butin et c’est sur « Void » que se termine ce ep. Un début mélodique, un trait important de la musique de BTB. Les riffs jazzy laissent place à du plus lourd sur la fin du morceau, encore très influencé par le Heavy Metal. Quelques fausses notes au chant mais pas décourageantes pour autant et c’est quand même son premier ep au Jérémie.

Alors « Bankable » ou pas Breaking the Bank ? bien sur que oui !! Après 2 Ep il faut cette fois s’attaquer à l’album !

 
Membres du groupe
Jérémie Sire : chant
Étienne Peguet : guitare
Mathieu Py : guitare & chœurs
Christophe Canal : basse & chœurs
Tarzan : batterie & chœurs