Immortal/Marduk, les Dieux sont immortels ?

Avec un titre pareil on s’attend (Satan ?) à tout … voilà fin de la chronique ! Non je vais développer un peu tout ça pour ce nouveau type de review, toujours en partenariat avec Cultura Besançon qui nous fait profiter des sorties du moment.  Et donc cette semaine, je vais opposer 2 groupes que finalement pas grand chose ne sépare.

Après les démêlés judiciaires avec Abbath sur la possession du nom du groupe, j’ai vraiment pensé qu’Immortal ne se relèverait jamais. Mais c’était bien mal connaitre Demonaz et Horgh et surtout oublier ce que veut dire Immortal !! Dans plusieurs interviews Demonaz explique que Abbath s’est barré avec presque un album complet ! Il a bien fait, ce que propose Immortal sur « Northern Chaos Gods » est sans conteste le meilleur album depuis « Battle in the North ». Écouter ce CD m’a fait faire un bon dans les années 90, époque bénie du Black Metal où ce style sentait encore la mort et la répulsion du Grand Public !

Dès le premier titre éponyme, Immortal fait ressentir l’émotion brute que pouvait nous donner « Battle in North » ou « Pure Holocaust », du Black sans fioriture, froid, empli d’ambiance que lui seul savait mettre en place ! Et le groupe s’est amusé à faire quelques clins d’oeil à ses anciens albums, à vous de les trouver.

Une écoute de « Gates to Blashyrkh » est le blizzard vous glace immédiatement sur place !

Coté layout, le groupe a repris les habitudes des premiers albums, c’est sobre, fond noir, logo, photo noir et blanc.

Alors Immortal sans Abbath ? je dis oui et re re oui ! Ne revient jamais, continue à faire ton projet solo et laisse Demonaz faire vivre l’esprit du Black Metal !


La note
Sublime 92%

Là où Immortal s’est fait très absent pendant de nombreuses années, Marduk lui n’a jamais cessé de sortir des CD, bon et moins bon ! Pour être franc (comtois …), j’ai lâché un peu après « Panzer Division Marduk », ne trouvant plus trop d’intérêt au style du groupe et préférant m’intéresser à la scène Underground.

Mais à l’occasion de la sortie de « Frontschwein » j’ai eu l’occasion de jeter une oreille dessus et bizarrement, cette brutalité a fait tilt dans mon cerveau de Black Metaleux (ouais cerveau et Black n’ont pas toujours fait bon ménage). Et voilà que déboule 3 ans plus tard « Viktoria ».

Même si ce nouvel album reprends un peu les bases du dernier, il s’émancipe largement, délaissant un peu la brutalité type « tir de barrage en Russie » pour une brutalité presque Punk sur le premier titre ! Mais attention ça ne dure pas, la chute des obus de mortier arrive direct sur le 2ème titre, « June 44 » dans lequel Mortuus montre que sa voix est vraiment un élément important de Marduk, agressive mais très facile à comprendre !

La suite de l’album est une succession de baffe dans la gueule alternant avec des morceaux mid tempo (Tiger1).

Et coté layout, comme Immortal, très simple, les groupes préfèrent, je pense, qu’on retienne la musique que le pochette. Résumons cet album, VIKTORIA !!


La note
Viktoria !!! 81%

Pour résumer tout ça, là où il y a encore quelques mois je disais que le Black Metal était mort, je serai plus nuancé maintenant. Certe l’aura malsaine qui l’entoure est définitivement disparue, mais il faut reconnaitre que pas mal de groupes underground s’activent actuellement à la faire renaitre et les anciens montrent qu’ils en ont encore sous le pied et que même avec du succès ils peuvent faire une musique honnête. Alors je vous conseille vivement ces 2 albums et d’aller voir des groupes comme Karne, Sühnopfer, Aorlhac, Darkenhold ou Himinbjorg.

Please follow and like us: