Catalyst – Dawn of a Dreadful Fate

Catalyst
Dawn of a Dreadful
2018
autoprod

La note
Un bon début 68%

Le groupe Catalyst, originaire de Metz, sort son tout premier EP intitule Dawn of a Dreadful Fate. Explorons donc cet opus, composé de quatre titres très Death Metal.

Catalyst ne perdent pas de temps, l’EP démarre en trombe et nous indique déjà que les tempi seront rapides.  Niveau son, c’est plutôt bon sur les guitares ; malheureusement parfois le mixage et peut-être la vitesse rendent le tout un peu brouillon. La basse est plutôt discrète est la voix un peu trop présente. Catalyst a choisi d’écrire en anglais, un choix discutable car – sans s’attarder sur la prononciation – il y a quelques erreurs.

Côté musique, la dominante est donc bien à la vitesse, au shred et aux gros riffs, le tout plutôt bien exécuté. Mais Catalyst nous réservent aussi quelques surprises, avec quelques passages de guitare clean vraiment agréables, notamment sur « The Catalyst’s End », dont l’outro a des sonorités tirant sur le Black Metal et qui s’agrémente aussi d’un piano. Le piano tranche d’ailleurs avec les synthés plus moyens de « Forsaken », dont le refrain n’est pas sans évoquer Amon Amarth.

En somme, un début plutôt efficace pour Catalyst, bien que mitigé sur quelques aspects. L’EP étant assez court, il n’y a plus qu’à voir ce que le groupe peut donner sur un premier album, et bien sûr, sur scène !

Please follow and like us: