ZUUL FX + Assigned Fate

Une bien belle double découverte que fut pour moi cette soirée du 27 octobre à Montbéliard, à l atelier des moles !! D’abord enfin l’opportunité de passer pour la première fois la porte de cette salle, dont la programmation m’a titillée bien souvent, et je dois dire que l’accueil fut très sympa ! Un lieu à taille humaine, parfaitement organisé et équipé, compact et complet, un lieu où se sent bien très vite. Puis ensuite la joie de pouvoir enfin découvrir Zuul FX sur scène, suite à plusieurs rendez-vous ratés par le passé. Mais place au préalable, à la prestation d’Assigned Fate, chargé d’ouvrir le bal du métal…

Originaire de Pontarlier, depuis 2014, le groupe, bien qu’amputé d’un de leurs guitaristes, Côme, malade, a là l’occasion de présenter les titres de son premier album, tout chaud sorti depuis une quinzaine de jours. Malgré un public un peu trop clairsemé (vous étiez où, les gens?), le set démarre tout en énergie. Le combo, réduit à 5, enchaîne les titres, avec un chant partagé entre 2 frontmen qui occupent la scène généreusement. Une fois un petit souci de sangle de basse réglé, le set reprend, sur scène, mais aussi depuis la foule. Le meilleur moyen pour Seb d’aller faire remuer le public bien timide en lançant lui-même quelques pogos. Un mini circle pit prend même forme, mais manifestement, personne n’a envie de se faire des bleus pour l’instant…Mais il n’empêche que le public prend un réel plaisir devant cette première partie. Après un « Chainsaw Licence » percutant, avec son intro tronçonneuse (un clip est dispo, je vous le conseille, il sent bon la forêt… : https://www.youtube.com/watch?v=kWvEJGrh5Eg), Assigned Fate envoie son dernier titre de la soirée avant de laisser placer à Zuul FX.

Du haut de ses 15 ans d’âge, Zuul FX, formé dans le Val d’Oise autour de Steeve « Zuul » Petit (ex No Return), est de retour à l’Atelier pour asséner son trash metal indus. Le ton est donné dès les premières minutes, l’homme à la chapka et aux machines lance le son pour booster l’entrée des zikos. Le public, malheureusement guère plus dense, est cependant bien présent et proche de la scène, et les cheveux ne tardent pas à voler de nouveau en rythme. Toujours pas suffisamment de férus de bousculades métalleuses pour lancer la fièvre dans l’audience, mais ça ne manque pas tant que ça, et ça n’entame nullement la générosité des Zuul. La chaleur des lights « à l’ancienne » fait ressurgir de bons souvenirs à Steeve, et elle se propage aussi dans toute la salle. Et même quand tous reprendront en coeur « I Hate You » du premier album, nul doute qu’en fait, c’est tout le contraire…

Une excellente découverte pour ma ptite personne, et un kiff partagé par tous ceux qui avaient pris la bonne décision de venir. Le stand de merch n’a pas désempli et tous les membres n’ont pas boudé leur plaisir de signer et d’échanger avec les fans.

Foi de moi, je reviendrai à Montbéliard ! Et pas plus tard que le 10 novembre prochain, avec Pogo Car Crash Control, qui seront propulsés par les désormais incontournables vésuliens de tRuckks, tout fraîchement sortis de leur 1er enregistrement studio, et auréolés de leur récente victoire Internationale au Tremplin Imagine. Vous venez tous, cette fois, hein ? On se serrera :-p

 

Please follow and like us: