The Elephant’s skin, The Buns, La Poison, 30 septembre 2017 – Live Report by Lola

Posted on novembre 19, 2017, 11:49
4 mins

The Elephant’s skin, The Buns, La Poison, 30 septembre 2017 – Live Report by Lola.

Cette année, à l’Atelier des Môles, l’automne nous ramène deux belles rockeuses. Il s’agit de Molly, alias Julie, la guitariste, et de June, alias Émilie, la batteuse.

Ce sont les BUNS.

Elles sont venues une première fois il y a 2 ou 3 ans avec juste un EP… Aujourd’hui, elle viennent nous dévoiler les 11 titres de leur premier album, « Out Of Bounds », enregistré à Londres dans le studio de Liam Watson.

Même si leur coté rétro années 50 a été un peu balayé depuis leurs debut, leur univers rock garage résonne de sonorités brutes et intenses. Les deux musiciennes montrent une complicité sans faille. Leurs voix s’alternent, se croisent, s’accordent et se répondent, tantôt chœur, tantôt lead en une belle complicité visuelle et auditive. Leur reprise de « Miss you » des Rolling Stones à deux voix est juste fabuleuse.

Allez voir leur clip « Stockholm », tourné à l’ i-Phone comme elles disent, « parce qu’on est un gros groupe hyper connu avec d’énormes moyens » !

Photos The Buns

Elles sont précédées sur scène par une autre fille : LA POISON.

Pas facile de décrire ce groupe. 2 bonshommes grimés de vert s’amusent l’un à la guitare, l’autre à la batterie. Au centre, un personnage au look hors du commun : des souliers montants blancs, des collants résille verts, une robe trapèze noire à col Claudine blanc, une chevelure crêpée ornée d’un ruban blanc, et un visage grimé de blanc et de noir. C’est l’énigmatique Moon.

Les 3 compères qualifient leur rock d’Electro-chimique.

On a l’impression qu’ils sortent de la 4e dimension… Pourtant, Daniel Jamet alias Doctor Fugu sort bien de la réalité du monde rock : il fût le guitariste de la Mano Négra, et de Mano Solo entre autre. Le groupe n’existe que depuis 2015 et n’a pas encore fait d’album, et pourtant ils assurent un vrai show viral, déjanté et intrigant. Musicalement, c’est très équilibré et le contact avec le public est très présent. Un groupe à suivre de près !

Photos La Poison

Les garçons de THE ELEPHANT’S SKIN, quant à eux, étaient cet été sur la petite scène de La Guerre du Son à Landresse (25). Je n’ai entendu que les dernières notes de leur concert, occupée ailleurs. C’est pourquoi ce soir, j’avais hâte de découvrir ce qui m’avait paru un groupe rock intéressant.

En effet, bonne pioche ! Leur rock heavy blues est plutôt plaisant. Depuis juillet, un « petit nouveau »

s’est greffé au groupe : c’est Joris, le guitariste. Ce soir, c’est leur premier concert à 4 du coup ! Pas de soucis, ils assurent. Ils en profitent d’ailleurs pour tester une nouvelle composition qui sera dans un prochain album.

Ils ont eu la lourde tache d’ouvrir la soirée et n’ont pas failli à leur tâche. Un bon petit groupe local.

Photos The Elephant’s skin

Lola Photographie – Laurence AMIELH