Atelier des Môles (Montbéliard – 25) – Samedi 27 avril 2019

La Guerre du Son organisé « La Guerre du Son lance l’Assaut », samedi 27 avril 2019, à l’Atelier des Môles. Un concert pour se chauffer avant le festival qui aura lieu le 19 et 20 juillet prochain à Landresses (25). L’équipe de la Guerre du Son ont donc invité trois groupes MADAM, Dog’n’Style et Syndrom pour nous remuer.

Avant de passer au vif du sujet parlons du seul bémol de cette soirée  « l’affluence » !!! Je me rend compte rapidement que le public n’est pas au rendez-vous, une petite soixantaine de personnes se sont déplacées. C’est bien dommage car les groupes se sont venus de loin, Dog’n’Style d’Epinal, Syndrom de Mulhouse, et les filles de MADAM ont fait spécialement la route depuis Toulouse. En plus c’est la première fois qu’elles se produisaient dans la région, alors voir si peu de monde c’était un peu navrant… Bougez-vous !!!

Après cet aparté reprenons le déroulement de la soirée.

Une fois passée la porte de l’Atelier des Môles, l’accueil est chaleureux entre bière et petits gâteaux. On ne pouvait pas en attendre moins de cette équipe qui se décarcasse maintenant depuis plusieurs années à organiser leur festival dont la programmation est prodigieuse à chaque nouvelle édition.

MADAM débarque sur scène pour nous livrer un bon rock énergique. Les quatre filles Gab au chant, Marine à la basse, Chris à la guitare et Eva à la batterie (elle remplace temporairement Anaïs suite à un heureux événement) se donnent à fond, elles chauffent le public qui tarde un peu à rapprocher de la scène. Les filles se donnent du mal pour bouger le public, ce n’est pas des plus évident car elles sont en première partie, elles ne sont pas de la région, et il n’y a pas foule (cf la gueulante). Quoi qu’il est soit c’est du bon rock comme j’aime avec en plus quatre nanas aux commandes, ça casse les codes j’adore. Ce vu un réel plaisir de vous découvrir, revenez dans la région quand vous voulez MADAM.

MADAM
« 1 de 2 »

Le second groupe à monter sur la scène de l’Atelier des Môles est Dog’n’Style. Ils ont abandonné leurs shorts et tee-shirts à fleurs, qui nous avaient temps marqué au festival des Sapins Barbus, pour une tenu plus classique de rockeur : jean troué, veste en jean et tee-shirt. Ils nous dévoilent leurs nouvelles compos qu’ils travaillent depuis plusieurs mois maintenant. La scène leur a manqué ça se ressent. Les quatre amis Greg (chant et guitare), Yan (guitare), Robin (basse) et Vincent (batterie) ont bien bossé, ils peuvent être fier du boulot accompli c’est un régale.

Dog'n'Style
« 1 de 3 »

En clôture de cette soirée Syndrom dans un style pop hardcore détonnant. Céclia au chant, et à la guitare, alterne sa voix entre mélodie et brutalité. Elle est entourée de Nicolas à la guitare avec ses riffs crasseux, Anna avec ses lignes de basse claquantes, et Louison enrobant le tout à la batterie. Ce style d’opposition est parfaitement maîtrisé, ça ne laisse pas indifférent pour preuve ils joueront le samedi 22 juin au Hell Stage 2019 – Beyond the HellGate !!! Dommage que le groupe a quitté la scène rapidement, j’en aurai bien pris une ou deux doses de plus.

Une autre actualité les concernant : ils sortent prochainement un nouvelle EP « You’ll Get Used To Pain » qu’ils vont dévoiler à l’occasion d’un concert, le 18 mai 2019, au Noumatrouff à Mulhouse (Haut-Rhin) – lien vers l’évènement facebook

Syndrome
« 1 de 3 »

La soirée de termine, merci à toute l’équipe de la Guerre du Son et de l’Atelier des Môles, et il me tarde d’être à la prochaine édition de la Guerre du Son dont l’affiche impressionnante : OOMPH, Soulfly, No One is Innocent, Black Bomb A, Pogo Car Crash Control, Banane Metalik, Knuckle Head, Shaârghot, Fallen Lillies, Iphaze, Demon Vendetta, Membrane, Assigned Fate, Le Massacre, Sound of Dust, Landslide, Daale et The Maniax.

Alors, Guerriers et Guerrières, rendez-vous au 19 et 20 juillet prochain à Landresse (Doubs).

Report et crédit photo Nico Ligth
Please follow and like us:
error

La Guerre du Son propose un concert, le samedi 27 avril 2019, à l’Atelier des Môles de Montbéliard (25) intitulé « La Guerre du Son lance l’Assaut ». Ce festival avant l’heure intervient dans le cadre du la 16ème édition de la « Guerre du Son » qui se déroulera le 19 et 20 juillet prochain.

Au cours de cette soirée à l’Atelier des Môles trois groupes seront mis à l’honneur MADAM, Dog’n’Style et Syndrom. Un échauffement des plus sympathique avant la prochaine édition du festival qu’on ne saurait manqué.

G.A.B - Photographe

MADAM est un jeune groupe né au début de l’année 2018 à l’initiative de quatre nanas originaires de Tarbes (Hautes-Pyrénées) et de Toulouse (Haute-Garonne).

Les quatre rockeuses, Gab (chant), Marine (basse), Chris (guitare) et Anaïs (batterie) se sont déjà fait remarquées sur la scène rock en faisant, entre autre, la première partie de No One is Innocent et en étant lauréates du prix Nouvelles Scènes Music Machines de l’édition 2018.

Elles livrent un rock simple et efficace, enragé et engagé, plein d’énergie qu’il faudra surveiller dans le futur car elles ne sont qu’au tout début d’une belle aventure Rock ‘n’ roll. Ils nous tardent de les voir en live.

crédit photo Guillaume Bideau

Les Dog’n’Style débarqueront de leur fief d’Epinal (Vosges) avec Greg au micro et à la guitare, Yan en guitariste soliste, Robin le bassiste et Vincent à batterie. Avec cinq bonnes années d’expérience, et plus de 230 concerts en France et dans une bonne partie de l’Europe, ils nous offriront un rock « efficace et rentre-dedans ».

Nous avions déjà croisé les quatre membres du groupe lors de la dernière édition des Sapins Barbus. Ils nous avaient déjà interpellé par leurs shorts et chemises à fleurs.

A samedi, et on espère qu’ils se lâcheront à nous jouer un ou deux titres de leur prochain album qui est en préparation.

crédit photo Alicia Rz

Syndrom nous vient Mulhouse (Alsace), là où tout à commencé à la fin de l’année 2016. Le groupe dans une style de Pop Hardcore mêle « la pop culture et la violence de la scène métal ». Il est composé de Cleclia au chant et à la guitare, Nicolas à la guitare, Anna à la basse et Louison à la batterie.

En peu de temps ils ont déjà produit un premier EP « No Cure For Fools », un second est en préparation, ils ont tournés deux clips de leurs titres « Fight Balck » et « Not Until 99′ », et sont montés sur les scènes de l’Axone à Montbéliard (Doubs), du Noumatrouff à Mulhouse (Haut-Rhin) et du Grillen à Colmar (Haut-Rhin).

Nous sommes impatient de découvrir sur la scène de l’Atelier des Môles, les titres de leur EP « No Cure For Fools » nous mettent les oreilles en appétit.

Pour plus d’information sur le festival de La Guerre du Son on vous invite à consulter le site officiel ou la page Facebook 

Publications associées :
Please follow and like us:
error

bord-1

Elles sont rares les fois où je commence un report le lendemain, entre fatigue et alcool ! Mais là je suis chaud ! Enfin … putain les Vosges ça pelle vindieu le soir ! C’est donc chez les Sapins Barbus que nous nous rendons ce vendredi, sous une pluie battante avec donc cette appréhension qu’on va déguster, surtout que les montagne semblent bien prises dans la brume au loin. Mais en arrivant sur le site, presque pas une goutte ! Un petit miracle.

Mais quel site !! Tout est en rondin ou palettes, du bar aux scènes ! On voit que nous sommes chez les Bucherons ! Petit plus, c’est une ancienne carrière me semble t il, donc un sol en cailloux, presque droit, idéal pour les engins et le public qui ne s’enlisent pas, moins bien pour le slammeur qui se loupe !

« 1 de 3 »

 

Mon arrivée est chronométrée, je dois foncer voir les copains de Iron Bastards pour faire une interview vidéo avant leur set tout en ne ratant pas Stone Deaf ! Voyez un peu le timing ! Mission réussi, j’assiste donc à la moitié du show des petits gars d’Epinal qui ont la lourde tache de mettre en jambe le public. On va dire que c’est en partie assurée, leur Rock/Stoner passe bien l’épreuve du live mais ça manque encore de titre accrocheur au premier riff ! Il n’est jamais facile de passer en premier et pour moi, ils ont fait du bon boulot.

 

Passage donc sur la grande scène, dont le cadre est en rondins, pour nos Strasbourgeois préférés. Iron Bastards, qu’on ne présente plus ici, joue du Rock’n’Roll ! On pourrait se contenter de ça comme présentation ! Et c’est un David (basse/chant) tout heureux d’être là (bein oui c’est son anniv, ce que le public ne va pas oublier de lui rappeler) qui ouvre les hostilités. Le public commence à se réveiller au bout de plusieurs titres mais c’est bien la reprise de Motorhead qui va mettre tout le monde au garde à vous ! Les nouveaux titres se glissent facilement dans la setlist, je les trouve bien typé Metal, à réécouter sur CD ! Je pense que le groupe se serait passé du pépin guitare mais ce fut de courte durée, l’occasion de chanter (encore) un joyeux anniversaire ! J’ai finalement moins apprécié ce concert que leur prestation au Pinky Bar, un scène trop grande pour une musique qui réclame du contact avec le public !

Ah ça y est, je ne suis plus seul (qui est vraiment seul dans un fest …) Nico me rejoint et va pouvoir nous régaler de bien belles images !!

C’est donc lui qui shoot Dog’n’Style qui ont revêtu leurs plus beaux shorts et chemises à fleurs, je m’attendais plutôt à du cuir et des strings ! Comme quoi on peut faire de la bonne musique habillé comme Magnum ! Car oui, j’ai passé un bon moment devant les gars d’Epinal (encore), leur Rock’n’Roll est vraiment taillé pour la scène, leur communication au top et le public ne s’y est pas trompé, il y avait du monde alors que Nashville se préparait pourtant à fouler les planches (ici le mot prends tout son sens). Je ne connais pas encore leur discographie mais c’est une chose que je vais vite rattraper.

Nashville Pussy, raté tellement de fois que je ne compte plus, dont une date mythique au Cylindre de Larnod … et bien voilà c’est fait j’ai enfin vu les Ricains et j’en ai pris pour mon argent (ok oui j’ai un pass press, mais bon on a compris non ?). Le duo mythique Blaine Cartwright et Ruyters Suys est toujours aussi explosif, ce petit bout de femme est une puce survoltée sur scène, entre solo et headbanging ! Elle assure le show. Son compagnon de route (dans la vie aussi) n’est pas en reste, nous gratifiant de son habituel coup de la bière dans le chapeau ! Et Coté musique, là aussi on est dans le Rock’n’Roll, oscillant entre AC DC, Motorhead et le Rock Sudiste de Lynyrd Skynyrd ! Go MotherFucker GO !! Un vrai plaisir de les avoir vu !!

« 1 de 2 »

Après un tel concert, pas facile de prendre le relais ! Mais les Franc Comtois de l’affiche vont y arriver ! 58 Shots, déjà bien connu de nos services, va donner une leçon de Rock aux Vosgiens ! Ils avaient déjà charmé notre lola lors du Mon Baby Blues 2017 et ce soir c’est moi qui tombe sous le charme de leur Rock vitaminé et surtout des capacités vocales du chanteur !! Il n’hésite pas taquiner les aigus sans fausse note ! Les titres plus rapides « You don’t mess with the lion » alternent avec des ballades qui résonnent les montagnes Vosgiennes ! Quand on voit les premières parties qu’ils sont déjà assurés, on comprends qu’ils ont de l’avenir nos Belfortains !

« 1 de 2 »

On arrive déjà sur le dernier gro◊upe, le froid commence à nous picoter un peu, il va falloir un groupe au top pour réchauffer le public (bon ok le public a surement moins froid que moi vu l’alcool et les pogos), et c’est Aqme, que l’on a vu il y a peu à la Guerre du Son. Cette fois aucune excuse, je peux écouter le set des français sans être distrait par le stand !  Première chose, Charlotte n’a pas encore repris sa place mais son remplaçant n’est pas manchot, loin de là ! En tout cas l’ambiance sur scène comme dans le public est bonne, les petits pas de danse de Vincent pendant la balance sont annonciateurs d’un groupe qui vient s’éclater. On peut dire que le chanteur ne s’économise pas tout comme le reste de l’équipe et leur Metal chanté en Français fait mouche, un titre comme « Tant d’années » enflamme le public !! Autant lors de la Guerre du Son j’étais un peu septique sur les compos du groupe, là je suis plutôt content de les avoir bien écouté !! Fin de cette première journée, demain c’est Nico qui s’y colle !

« 1 de 2 »

Publications associées :

[LIVE REPORT] Les Sapins Barbus : l’ambiance dans la clairière au milieu des petits conifères

◊ [LIVE REPORT] Sapins Barbus : deuxième journée dans la clairière

[FESTIVAL] Semaine Les Sapins Barbus : découvrons ce festival

[INTERVIEW] Semaine les Sapins Barbus : Stone Deaf

◊ [VIDEO] Iron Bastards en live

[INTERVIEW] Semaines Les Sapins Barbus : Iron Bastards

[INTERVIEW] Semaine Sapins Barbus : Dog’N’Style

 

Please follow and like us:
error