Savage Annihilation – Quand s’abaisse la croix du blasphème

Savage Annihilation, disons qu’avec un nom comme ça, nous sommes prévenus, il n’y aura pas de place ici pour la musique d’ascendeur. Pourtant après une intro en chant féminin tout en douceur, on se ferait presque avoir. Mais le groupe est malin, c’était pour mieux nous asséner son Death Metal à l’ancienne dans la gueule la seconde d’après.

Après un premier album en 2012, les Français (membres aussi de Brennkelt dans un autre registre) reviennent avec « Quand s’abaisse la croix du Blasphème ». La particularité du groupe, oser le chant en Français sur du Death Metal !! Et sans aucun doute, c’est une sacrée bonne idée ! Car le chant de David se marie à merveille avec le Death Metal, à tendance brutal.

Avec un son bien à l’ancienne (mais de bonne qualité, Le Studio Vamacara arrive vraiment à s’adapter à tous les styles), Savage Annihiliation restitue l’ambiance morbide du Death Metal que des Morbid Angel et autres Immolation ont créé. Des riffs gras, des breaks, une voix d’outre tombe. Alors, on peut largement reproché au groupe de ne pas avoir trop quitté le sillage des groupes pré cités mais comme pour le Black Metal, à quoi bon vouloir toujours innové et dénaturé un style !

Franchement, écoutez le titre « Organe après Organe » !! tout y est pour le fan de Death Metal ! Même le petit solo ! Et surtout, ici le coté antireligion est bien présent !!

Alors, si vous en avez marre de faire tourner « Covenant » ou « Dawn of Possesion », jetez vous sur ce cd produit par Xenokorp !

2. Par-delà les dunes de cadavres
3. Quand s’abaisse la croix du blasphème
4. Organe après organe
5. Hyrreit
6. Le tombeau de l’atrocité
7. When the Slayer Bangs His Head (uniquement sur la version vinyl)

Bandcamp
Facebook
Please follow and like us: