Palace Of The King – Bar de l’U – 12/04/2018

Palace Of The King –  Bar de l’U –

Presque deux ans plus tard, les Australiens de Palace Of The King étaient de retour à Besançon ce jeudi 12 avril. Lorsqu’ils étaient venus le 9 décembre 2016, Palace of the King avait tout juste sorti l’album Valles Marineris et comportait six musiciens. Mais cette année, le groupe de Hard Rock aux sonorités parfois 70s ou psychédéliques venait nous présenter son tout dernier album, Get Right With Your Maker. Cependant, les Palace Of The King ne sont désormais plus que quatre, suite aux départs de leurs deux guitaristes, l’un pour raisons familiales, l’autre car il a rejoint Airbourne. « Mais alors », me direz-vous, « comment font-ils sans leurs guitaristes ? ».

Nous avons donc Tim Henwood, toujours au chant, mais désormais également à la guitare, Sean Johnston, toujours aux synthés, mais qui lui aussi a dû prendre la guitare, Travis Dragani à la batterie et Anthony Licciardi à la basse et aux chœurs.

La setlist de cette soirée était très variée puisqu’elle regroupait l’ensemble de la discographie de Palace Of The King (deux EP et 3 albums), sans oublier bien évidemment de mettre en avant leur tout dernier opus. L’on entend très rapidement que, bien que les ambiances aient pu varier d’un album à un autre, la setlist n’en est que plus solide. C’est bien taillé, tous les morceaux s’enchaînent parfaitement et l’on nous plonge rapidement dans une vague déferlante de Rock que l’on ne veut plus quitter. Le groupe nous fera même en ouverture du dernier morceau, « Free », un hommage à des classiques que sont « TNT » ou encore « Whole Lotta Love ». Un clin d’œil bienvenu !

Palace Of The King à quatre marche même mieux qu’à six, la complicité et le plaisir des musiciens à nous offrir leur musique étaient constamment palpables. Sean Johnston est toujours aussi électrique et impressionnant dans son jeu au synthé qui rendrait fier Jon Lord, et, bien que la guitare ne soit pas son instrument de prédilection, il parvient, lors de ses soli, à être plutôt inventif ce qui donne des soli plutôt originaux et agréablement surprenants. Tim Henwood est quant à lui très bon guitariste et les riffs ravageurs et les soli résolument Hard Rock s’enchaînent avec une efficacité remarquable. Anthony Licciardi quant à lui assure la rythmique avec brio, les lignes de basse de Palace Of The King étant vraiment accrocheuses, et se donne l’occasion de briller avec un solo de folie debout sur une enceinte, de quoi mettre encore plus en joie le public du Bar de l’U. Travis Dragani aura également droit à son solo de batterie, et, il faut l’admettre, ce batteur est une machine à groove, et ce en utilisant un kit de batterie plutôt réduit. Franchement, les quatre musiciens ont été excellents ce soir-là.

La soirée s’est terminée pour moi très tard (à 2 exactement, encore merci à Pierre-Yves) en compagnie des musiciens qui, en plus d’être talentueux, sont des personnes formidables, avec qui l’on peut discuter et déconner sans problème et avec humour. Puis, en repartant sur mon vélo avec mon vinyle sous le bras, je me suis encore fait la réflexion que, bien qu’ils ne soient plus que quatre, Palace Of The King a réussi à faire encore mieux qu’avant et nous a offert une soirée exceptionnelle. L’on ne peut qu’attendre avec impatience leur retour dans à Besançon, et à ce sujet je tiens à remercier leur tourman Max (un Bisontin qui plus est !) pour avoir rendu cela possible.

C’était il y a déjà presque une semaine à l’heure où j’écris ceci, mais, pour sûr, j’en garderai des souvenirs toute ma vie. Merci Palace Of The King, merci Max, et merci au Bar de l’U.

https://www.facebook.com/lebardelu/

 

https://www.facebook.com/palaceofthekingmusic/

Please follow and like us:
error