Monarch – Sabbat Noir

Nom du groupe

Monarch

Album

Sabbat npor

Label
Date de sortie

2019

LA NOTE
7/10

Il y a deux mois (le 15 février exactement), Monarch, groupe de Doom Metal extrême du sud-ouest de la France, ressortait son 5ème album, Sabbat Noir (sorti à l’origine en 2010). Le moins que l’on puisse dire, c’est que cet album porte bien son nom. Plongeons-nous donc dans une chronique obscure, pleine d’adjectifs et de métaphores.

 

Sabbat Noir est l’incarnation musicale d’un accouplement entre les catacombes de Paris et le film Blair Witch Project. Une demi-heure (divisées en deux parties) d’épaisses guitares (Shiran Kaïdine aux guitares et MicHell Bidegain à la basse) en pesanteur et d’atmosphère lugubre, associées à une batterie (Rob MacManus) dont le rôle est celui d’un instrument de torture incisif et sempiternel, le tout ponctué par les cris et les murmures d’Emilie Bresson – voici ce à quoi il faut s’attendre à l’écoute de Sabbat Noir. Le Doom Metal est en effet ici poussé à l’extrême jusqu’à atteindre une noirceur pure. Le tout est très lent, très atmosphérique – mais surtout très malsain, voire dérangeant (au sens horrifique du terme). Si vous ne jurez que par les blast beats et la joie de vivre, passez votre chemin. En revanche, si vous êtes intéressé par une expérience musicale hors du commun ou si vous souhaitez écouter quelque chose d’immersif, prenez le temps de vous plonger dans les abysses de Monarch.

 

Sabbat Noir est une expérience intrigante qui demande un certain état d’esprit à l’écoute pour être compris. C’est un album qui réussit un pari risqué : celui de la lenteur, de l’absence de mélodies, de l’horreur et de l’underground. A ne pas mettre entre toutes les mains, ou plutôt à écouter avec parcimonie.

Membres du groupe
Emilie Bresson a.k.a. Eurogirl : Vocals
Shiran Kaidine : Guitar
MicHell Bidegain : Bass
Stéphane Miollan: Guitar
 
Ville d’origine
Bayonne/Bordeaux
Please follow and like us: