Melted Space – The Great lie

Melted SpaceMelted Space, dont le dernier album regorge encore de guests que Pierre le Pape a su fédérer dans ce vaste projet, se doit de ma part d’avoir une chronique la plus poussée possible. Et pour mieux cerner le travail réalisé par ce monsieur, je pense qu’il faut que je passe chaque morceau en revue, cela permet en plus de voir, grâce au tableau en dessous (que j’ai repris sur Metal Archives, outil indispensable du chroniqueur), l’influence de chaque guest dans le titre. Rappelons aussi que l’Orchestre de Prague est là pour les parties symphoniques.

1. Listen to the Song of Despair : Véritable morceau d’ouverture, il présente cet album de façon précise, il montre qu’il va alterner puissance, virtuosité et douceur avec la voix de Clémentine Delauney.

2. Called by the Queen : Peut être le titre le plus accessible, très Rock dans sa structure et surtout dans les voix, il a un peu de mal à passer. Je pense qu’il aurait été mieux intégrer au milieu de l’album.

3. No Need to Fear : Encore une fois, un début très calme qui a du mal à décoller, et pour ma part ne permet pas encore de prendre gout à cet album. Musicalement bien joué, avec des parties symphoniques subtiles, il manque encore un petit quelque chose.

4. Terrible Fight : N’oublions pas que nous sommes dans un opéra et il y a une histoire, une trame et là, nous entrons dans une partie violente. La musique s’en ressent et je dois dire que cette fois, j’accroche plus. Le rythme s’accélère, les vocaux se font plus violent, un combat entre Morbid Angel et The Old Dead Tree a lieu !

5. A God Is Dead : Dans chaque opéra, il y a un moment de calme, et entendre la voix de Manuel Munoz, accompagné seulement d’un piano, c’est purement et simplement magnifique. Je l’ai toujours dit, ce type a une voix en or. Il monte en puissance durant tout le morceau, tout comme les orchestrations. Sa prestation m’a d’ailleurs rappelé celle de Johnny Deep dans Sweeney Todd

6. Trust and Betrayal : Cette fois c’est la voix de Dark Tranquility qui vient nous chatouiller les oreilles, et bien lui en a pris ! Finalement on ressent même un peu l’influence musicale des suédois.

7. Glass Castle’s Beast : La folie entre dans cet opéra, avec la voix de Niklas sur une musique très lente, qui contrebalance avec les paroles du suédois déjantées.

8. Hopeless Crime : Un titre qui aurait mérité un son 5.1 pour profiter de la puissance du Chœur, musicalement très proche d’un Nightwish coupé par la voix de Niklas pas essentiel sur ce morceau.

9. The One Who Lost the Faith : Introduit par la voix de Arno Strobl, il se déroule ensuite une conversation entre lui et Niklas avec l’orchestre en fond sonore. Qui va l’emporter ?

10. Titania : Avec ce titre, on a ce qu’on est venu chercher dans ce CD, la virtuosité, les démonstrations vocales, tout y est ! et on aurait souhaité plus de titres dans ce genre là.

11. Lost Souls from the Other Side : A la manière d’une vraie représentation, ce titre voit la participation de presque tout le monde. Ce qui donne un titre où ce mélange tout la puissance des guests et encore une fois Manuel Munoz prends le dessus, désolé les gars !! Sa prestation m’a d’ailleurs rappelé celle de Johnny Deep dans Sweeney Todd

Résumé : Une œuvre majestueuse entre musique de films et Heavy Metal, on se rapproche des albums de Therion.

PN_ajouter_panier

Arno Strobl Vocals (tracks 1, 3, 9)
Clémentine Delauney Vocals (tracks 1, 3, 4, 7, 8, 11)
Virginie Gonçalvès Vocals (tracks 1, 3, 4, 7, 8, 11)
Lucie Blatrier Vocals (tracks 1, 3, 4, 7, 8, 11)
Guillaume Bideau Vocals (tracks 2, 3, 4, 6, 7, 10, 11)
Christine Rhoades Vocals (tracks 2, 8, 11)
Mariangela Demurtas Vocals (tracks 3, 11)
David Vincent Vocals (tracks 3, 4, 11)
Attila Csihar Vocals (tracks 3, 11)
Mikael Stanne Vocals (tracks 3, 6, 8, 10, 11)
Manuel Munoz Vocals (tracks 4, 5, 11)
Adrian Martinot Guitars (lead, tracks 4, 8)
Kobi Farhi Vocals (track 7)
Niklas Kvarforth Vocals (tracks 7, 8, 9)
Arjen A. Lucassen Guitars (lead), Keyboards, Dulcimer (track 9)
Sylvain Coudret Guitars (lead, track 10)
Ailyn Gimenéz Vocals (tracks 1, 10, 11)
Please follow and like us: