Ignis Fatuus – Second Offering

Posted on novembre 17, 2016, 11:30
4 mins

ignis-faatusOn peut dire qu’on a un lien tout particulier avec Ignis Fatuus, il faut dire qu’ils sont là depuis nos débuts et on a largement contribué à notre webzine. Malgré tout, ma chronique se fera de façon intègre.

« Soulbreaker », leur premier album sorti en 2012 avait montré les larges influences du groupe, souvent ancré dans le Thrash Death des années 90. « Second offering » ne va pas trop s’éloigner de la ligne directrice du groupe.

Après une intro, ce premier morceau nous plonge direct dans le bain, un bain où il faut essayer de survivre au milieu des piranhas … Un signe qui ne trompe pas, l’album démarre sur un rythme bien bourrin et cela va être presque toujours pied au plancher qu’on va l’écouter. « Searching for the light » alterne blast mid tempo et solo thrashisant !

Vient alors « Second offering », mon morceau préféré avec un début me rappelant par moment les premier Dark Tranquility. Mais attention, la brutalité n’est pas loin car au bout d’une minute, ça blast tout en gardant cette guitare solo bien présente ! Pas toujours en solo technique d’ailleurs, mais on sent la « lead guitar » caractéristique d’Ignis Fatuus, lorgant vraiment vers le Heavy Metal.

« Rebirth » est plus thrash, peut être le morceau un peu dessous par rapport au reste de l’album.

« Mercyful soul … », lui aussi très thrash, est par contre, une réussite avec son rythme de départ bien catchy ! La suite par contre repart sur des sons habituels (entendre plus Death Metal) pour le groupe mais qui arrivent néanmoins à se renouveler,

Encore un titre qui part avec un rythme orignal, « Beholder of tragedies » s’oriente néanmoins vers le Death mélodique bien scandinave !

Chaque écoute d’un album d’Ignis Fatuus a le don de me replonger dans mes années lycées (comprendre les années 90), avec mes premières découvertes musicales, souvent en live avec des groupes de reprises, qui ne connaissaient souvent que Slayer, Exodus, Death, Metallica ou encore Kreator !

Fin de la partie nostalgie ! Retour sur « Second offering », avec le morceau « Passion and Perversity » très « sombre tranquillité » (oui je traduis pour éviter une répétition) qui, je pense, a largement influencé ce nouvel album. J’avoue que pour moi c’est loin d’être un handicap, les premiers albums des suédois sont dans ma top list depuis 1999 (depuis ma découverte d’un groupe local disparu depuis qui m’a fait connaitre DT , mais dont le meneur a depuis montré l’étendu de son talent dans Lost Ubykist in Apeiron).

L’album, composé de 11 titres en tout, se termine sur une outro, presque entièrement instrumentale.

Parlons du contenant, un peau digipak avec un layout réalisé par Gwen Vibancos. Et pour le son, on le doit à Man Fischer et son RockBox(red) Studio.

Même si certains morceaux manquent parfois d’inspiration, « Second offering » reste un très bon album de Death Metal Mélodique et j’avoue être fier de les avoir dans notre région, fier qu’ils continuent de jouer un Metal qui fait honneur aux pères créateurs du style dont nous sommes fans :!

https://www.facebook.com/ignis.fatuus.fr/?fref=ts

 

Son8
Pochette9
Originalité7

Be the first and rate this post Rate It

Rate It

8

Author Review

0

Not rated yet. Users Rate

Summary: