Festival Lac en Zik #11 jour 1

Salle Polyvalente (Vaivre-et-Montoille-70) – Vendredi 10 & Samedi 11 mai 2019

Festival Lac en Zik #11 – 10 groupes

Photo jour 1 Nico Light

Les 10 et 11 mai dernier, aux portes de Vesoul (70), l’association Aim’Rock, conjointement avec la Commune de Vaivre-et-Montoille, organisait sa onzième édition du Festival Lac en Zik. Sélectionnés sur candidatures par un jury en mars, 10 groupes étaient à l’affiche sur ces 2 jours, répartis sur deux scènes, avec, à la clé, un vainqueur à désigner, qui fera partie de la programmation future de la salle Echo System à Scey-sur-Saône (70).

Comme tous les ans, c’est sur le site de la salle polyvalente du village, à quelques mètres du lac, que sont accueillis les festivaliers, au profil varié mais essentiellement familial et convivial, en intérieur et à l’extérieur. Des stands exposants avaient également été conviés : outre celui de votre webzine Metal in Franche-Comté, on pouvait découvrir le stand de La Cuisine de la Sorcière, des Bijoux La Fée Caméléon, du tailleur de pierre Le Péon, de Vesoul Edition, et le très achalandé stand de Cigare Broc Guitare, qui crée des cigare box à partir de matériel de récupération étonnant et les mettait à disposition de tous ceux (et ils furent nombreux) qui voulaient les essayer. Face à ces stands qui se sont alternés sur les 2 jours, le bar en palettes accueillait cette année un micro-brasseur haut-saônois, Dan’s Beer, qui non seulement proposait une sélection de sa production habituelle, mais qui avait aussi, pour l’occasion, offert à l’association Aim’Rock l’opportunité de créer son propre brassin pour l’évènement, élégamment nommé « La Dan’s du Lac », qui a fait sensation au vu de l’affluence devant la tireuse… Pour ajouter du fun parmi toutes ces offres, un stand Photomaton festival et estival permettait aux plus photogéniques de se faire tirer le portrait et de rajouter un souvenir concret de cette édition.

L’organisation a également innové cette année en proposant des jetons colorés pour les achats de boissons et restauration (à la place des précédents jetons de poker qui avaient quelques inconvénients, notamment leur poids et encombrement!), et (enfin!) des Ecocup joliment siglées afin de réduire massivement les déchets, tout en renforçant les efforts en terme de tri et de gestion des poubelles (mais amis fumeurs, vous avez bien eu du mal à participer positivement malgré les chouettes cendriers graffés…dommage !), et une très sympa plage d’Happy Hour en début de soirée.

Passons à la musique ! Pour la session du vendredi, par chance relativement épargnée par la pluie et le froid (mais quelques gouttes quand même !!), les 5 groupes du jour se sont alternés sur la grande scène intérieure et sur la scène extérieure. Premier groupe à se lancer, The Old Sound Factory (littéralement « La fabrique de vieux sons ») est un trio du pays graylois, dont les jeunes membres ont manifestement été bercés aux sons des années 60 et 70, et il a délivré un bon blues rock à l’ancienne au public qui commence à se densifier doucement, en ce début de soirée qui commence de manière bien sympathique.

The Old Sound Factory

On reste dans la jeunesse avec le groupe suivant, qui étrenne la scène extérieure. I Like Democracy est composé de 5 jeunes gens qui ont des choses à dire (et pas à chanter), originaire d’Etueffont (90). Un étonnant et intéressant Spoken Rock. Un petit regret sur l’attention trop systématiquement portée sur le pupître-paroles, qui nous prive trop du regard de l’interprète, mais nous mettrons ça sur la jeunesse du projet et peut-être une certaine intimidation. Pas simple de se livrer ainsi, en plein jour…

I Like Democracy
« 1 de 2 »

Le site continue de se remplir gentiment, et c’est le groupe 2, qui se charge de faire monter l’ambiance en intérieur. Bon, évidemment, ils sont deux sur scène, un chanteur-bassiste, et un batteur-machiniste, et ils balancent un rock électro dense et explosif, propice à faire bouger le public qui se lâche enfin, sous les coups sonores qu’il reçoit, apparemment avec grand plaisir. Les Jurassiens sont efficaces, et leur set est tellement convainquant que ce sont eux qui seront récompensés par le jury du WE ! Il y a aura donc une seconde chance de les (re)voir sur scène du côté de nos amis d’Echo System prochainement. Hâte, car ce fût une belle découverte !

2
« 1 de 2 »

Retour à l’extérieur en ce vendredi soir bien entamé cette fois, et c’est le grand Fat Jeff qui trône au milieu de tous ses instruments étonnants. C’est parti pour un set pur Bluegrass bien graaas, huileux, transformant le bord du lac en bayou, et transportant Vaivre dans le sud de la Louisiane en quelques riffs. Un petit mot pour évoquer les cigare box délirants qui équipent Fat Jeff, l’un produit par Sombral Guitar, et d’autres par Cigare Broc Guitare (le stand dont on vous a parlé plus haut, vous vous souvenez!?), notamment celle créée à partir d’enjoliveurs métalliques de 304, ou Gros Chaton aux dimensions hallucinantes, qui délivrent des sons indescriptibles. Vous n’avez qu’à venir écouter vous-mêmes ! des nombreuses dates sont encore prévues tout au long de cette année. Un vrai succès d’audience devant cette scène aux couleurs magnifiques, saluons-les !

Fat Jeff
« 1 de 2 »

Pour terminer ce vendredi, on retourne se masser devant la grande scène intérieure, où sont installés les 6 gaillards jusséens d’Insomnia, qui produisent un metal core mélodique, à deux voix (claire et saturée). Un groupe en pleine progression, avec un nouveau guitariste, qui assure déjà malgré sa toute récente arrivée, dont on vous a déjà parlé à Metal in Franche-Comté et en qui on croit fort. Ils terminent cette première soirée tout en énergie et générosité, et le public leur rend bien. Il n’y a plus qu’à remballer le stand (et oui hélas, MiFC ne sera pas présent le lendemain) et se reposer les oreilles après ce bon déferlement de styles différents.

Insomnia
« 1 de 2 »
Please follow and like us:
error