DRAKKAR « Diabolical Empathy »

Posted on octobre 17, 2017, 12:05
3 mins

CHRONIQUE OBJECTIF METAL www.facebook.com/ObjectifMetal : DRAKKAR « Diabolical Empathy »

Grosse sortie en distrib/promo chez nos amis de DOOWEET RECORDS, les incontournables Belges de DRAKKAR reviennent avec leur excellent nouvel album « Diabolical Empathy ». Résumons le combo en quelques chiffres : Fondé en 1983, première démo 1985 sous la houlette de l’ex SCORPIONS Rudy LENNERS et suivi de la carrière que l’on leur connait. DRAKKAR et leur Speed / Power Metal Mélodique et Malsain va encore en surprendre encore plus d’un (es). Un titre speed pour ouvrir le bal : « Rose Hall’s Great House » au chant incroyablement efficace. Arrive « Stigmata » le tube de l’album, un refrain calculé pour allumer dés la première écoute nos esgourdes en éveil, avec une accroche considérable. Le sautillant « The Witches Dance » dynamise encore un peu plus mon intérêt face au nouveau projet des Belges. Notons que tous les morceaux (13 titres qui ont un lien profond soit avec une œuvre d’art ou un destin extraordinaire, je vous en laisse la surprise). « Plague Or Cholera » plus Thrashy, aux breaks variés, guitares étonnantes et détonantes, l’originalité du titre en vaut le coup d’oreille. Acoustique sur « Stay With Me » en double chant masculin – féminin, cette ballade bien pensée très « germanique » dans l’âme nous fait frissonner, les talents de composition du groupe aux multiples facettes ne sont plus à prouver chez DRAKKAR. Bravo ! 7eme Titre : « Lucifero Moderno », riff incisif au départ et progression bien ficelée, boum un titre qui atteint encore sa cible. Poursuivons avec « The Nine Circles Of Hell » un p’tit côté OVERKILL pas déplaisant, du speed thrash de haute volée. « Evil Below » UDO et nos amis d’ACCEPT ne sont pas très loin, l’influence des teutons est bien réelle sur certains titres avec la touche DRAKKAR, pas de plagiat dans tout ça ! « The Endless Way » au chant refrain » Dirkschneiderien » nous replonge dans la période « Restless and Wild », superbe et bien speed ! Notons de plus un son général assez excellent, bien équilibré surtout entre les nombreuses interventions guitaristiques. L’album se termine avec le thème « West Allis » suivi d’ « Hitchhiking Of Pain » titre sombres aux ambiances Hitchcokiennes et re – thème avec « Opening Towards The End ». 13 titres, 13 destinées, une seule erreur : L’être Humain ! DRAKKAR a fait son job. Album a se procurer les yeux fermés, pour les vrais passionnés (es) du Metal.

Contact : http://drakkar.dooweet.org

Dan pour OBJECTIF METAL