Defenestration – Gutter Perdition

On continue la semaine spéciale Xenokorp avec une sortie récente du label, le premier EP de Defenestration. Ne vous attendez pas à de la musique poétique, sensible pour cette Saint Valentin (quoique après tout, le Martyre Valentin fut décapité, ça colle bien finalement comme musique)

Bref, passons … aux réjouissances. Emmené par Cancrelat au chant, Defenestration propose un Death Metal que l’on pourrait définir comme très gras, du son jusqu’au riffs de guitares. Les influences Cannibaliennes sont fortement présentes, un poil trop peut être. Pas facile d’écouter ce EP sans avoir le visage de Georges « Corpse Grinder » Fisher apparaitre ! Il faut attendre le 5ème titre pour voir cette comparaison s’estomper.

En effet avec l’arrivée d’une voix plus criarde, on peut voir émerger d’autres influences du groupe, plus thrash, avec des breaks plus caractéristique des premiers Sepultura par exemple. Sans conteste ce dernier titre, nommé « Akkarian Oracle », est celui qui m’a vraiment marqué par son ambiance plus sombre, plus torturée et moins centrée sur la violence brute et sale du Death Metal.

Pour finir, on peut se dire que c’est un premier EP et qu’il est de qualité. Il montre des capacités, de la technique et une volonté farouche de faire honneur à un style un peu tombé dans l’oubli pendant quelques années mais qui tant à se remettre sur les rails ! Alors, les gars on lâche rien, on bosse l’album et les lives !

1. Blinding Sublimation
2. Vintage Carnage
3. Jizzus
4. Sorry to Apologize
5. Akkarian Oracle
Total running time: 18:59

https://www.facebook.com/Defenestration44/