Sélection Cultura, du Black Metal aujourd’hui

Nouveau format pour cette sélection Cultura Besançon ! Plutôt qu’une chronique ce sont 3 albums que je passerai en revue à chaque fois. Pourquoi car il y a beaucoup de sortie, car je n’ai malheureusement pas le temps de faire un article par cd et parce que je suis le patron et que je fais ce que je veux ! Na !

Bien entendu, cette sélection est basée en grande partie sur mes gouts musicaux et peut parfois revenir dans le passé, ne vous attendez pas à chaque fois à des nouvelles sorties !

Pour faire dans le frais,

 

Watain « Trident Wolf Eclipse » sortie le 12 janvier 2018

Après « The Wild Hunt » qui a surpris et rebuté les fans purs et durs, Watain revient à sa violence des débuts. Certains vont crier au retournement de veste (à patch), reprocheront au groupe de faire des titres en fonction de la mode … putain ce qu’il ne faut pas entendre ! Si il y a bien un groupe qui a toujours fait du Black Metal avec une sincérité authentique c’est bien Watain. Alors peut être que certains morceaux sonnent déjà entendus, et franchement faut là aussi chercher la petite bête pour y voir un opportunisme musical mais en général, ce nouvel album me ravit !

Enfin un CD de Black Metal qui pue le sang et la haine en ce début d’année (attention il y a d’autres groupes qui sortent de bons cd mais à ce niveau de popularité c’est rare). Rien que les 2 premiers titres valent le détour. « Nuclear Alchemy » défonce bien la gueule, « Sacred Damnation » avec ses claviers sobres rappellent les vieux Emperor. Et ce n’est pas « Teufelsreich » qui va faire passer cette sensation d’hommage à la scène Norvégienne. Bien entendu, l’influence Dissection est toujours là !

Alors, concluons cette chronique en se disant que Watain reste une valeur sur dans le Black Metal à l’ancienne.

Der Weg Einer Freiheit « Finisterre »  sortie le 25 aout 2017

Les allemands ont su imposer leur Black Metal interstellaire en l’espace de seulement 3 albums, pour ça je dis respect. Ce nouvel cd comporte 5 titres qui vont jusqu’à 13 min, rien que ça, certains auraient envie de se sauver ! ça serait une grande erreur car parfois un morceau peut s’étirer sans devenir chiant ! C’est ce qu’arrive à faire DWEF (oui j’abrège).

Sans révolutionner le Black Metal en général, « Finisterre » a le mérite de réparer certaines erreurs du précédent album en rendant les morceaux plus reconnaissables, moins rébarbatifs ! L’ajout de voix clairs est aussi un sacré plus ! Les mélodies sont encore plus marquées, c’est là que DWEF est très fort, il arrive à manier la brutalité et la « douceur » pour faire des titres qui s’apparentent au début à une balade sympa pour se transformer rapidement en grosse boucherie, façon déluge de bombe, la faute à un batteur qui dépasse le mur du son !

Cradle of Filth « Cryptoriana – The Seductiveness of Decay » sortie le 22 septembre 2017

Je vous vois venir, Cradle du Black ? Ouais je continuerai contre vent et marée à considérer COF comme un groupe précurseur du Black Metal. Et ce nouvel album ne va pas me faire changer d’avis. Même si mon « amour » pour ce groupe s’est un peu érodé avec les années, surtout pendant la période après « Cruelty and the Beast », je dois reconnaitre que les 2 précédents albums m’avaient un peu remis dans leurs rails. Et ce « Cryptoriana » comporte ce qui me plait dans COF, des rythmiques heavy, des éléments symphoniques, des chœurs et cette voix criarde de Dani qui fait fuir un nombre pas possible de Metalleux !

L’arrivée des 2 guitaristes a été un élément important du retour à de bonnes compos pour COF, leur complémentarité donne au groupe un son très typé NWOBHM par moment et c’est tant mieux !

Alors même si certains morceaux se ressemblent par leur structure, il faut donner une chance à cet album, à écouter dans son intégralité, rien que pour le titre « The Seductiveness of decay » totalement Iron maidesque !

Bien sur, tous ces CD sont disponibles chez Cultura Besançon

Please follow and like us: