Metral – L’ombre du sang

METRAL
L'ombre du sang
2018
NC

La note
72%

CHRONIQUE OBJECTIF METAL www.facebook.com/ObjectifMetal : METRAL : « L’ombre du sang »

Les Cannois de METRAL nous propose un Hard Rock Mélodique teinté Heavy de haute volée. Dotée d’une sérieuse expérience, le groupe a été fondé en 1983 (et oui quand même !). En quelques dates : EP 1986 – 5 titres. EP 1988 – 6 titres. EP 2012 – 4 titres. LP 2014 « Notre Regard » et voici le petit dernier fraichement sorti dans les bacs : « L’ombre du sang ». C’est avec une certaine fierté que je chronique un des fleurons du Hard Rock Français. Vous, adeptes des 80 ties ( SORTILEGE, ADX, H BOMB, FISC, SQUARE, WARNING, HIGH POWER, DER KAISER, ATTENTAT ROCK, MYSTERY BLUE, KILLERS, VULCAIN, SATAN JOKERS…..) le nouveau METRAL est pour vous ! Un travail de précision, sincère, dynamique, mélodique a vous faire exploser les tympans (fêlés après, nous dirait Francis ZEGUT). 8 titres qui passent très vite à l’écoute tant les morceaux s’enchainent à merveille. A noter les vocaux maitrisés par Denis le chanteur d’origine. Paroles en français bien sur avec des sujets sur des tranches de vie ou des sujets d’actualité. Les titres qui m’ont marqué : « Le temps qui passe » et son refrain sublime, « Les cavaliers de l’apocalypse » plus épique dans l’âme avec grosses guitares rythmiques et vocaux hargneux, « Mon ami » aux paroles plus intimes et touchantes, « Les enfants de la misère » vous prend les tripes et « L’ombre du sang » titre rageur et ravageur pour clôturer le brulot. Les guitares sont magistrales, sans trop en faire, Loïc et Pete s’en donnent a cœur joie autant sur les arpèges que sur les lignes harmoniques. Dans un contexte musical axé sur le modernisme et le Metal technique et brutal, METRAL nous rappelle à toutes et tous le côté intemporel de notre style favori, faisant ressortir les racines de ce Hard Rock mélodique qui a bercé notre enfance (pour certains !). Pour vous procurer l’album au plus vite, voici le lien :

Dan pour OBJECTIF METAL

WHITE BUTCHERY – Elusive

CHRONIQUE OBJECTIF METAL www.facebook.com/ObjectifMetal : WHITE BUTCHERY EP 5 TITRES : « Elusive » (Deathcore)

Suite au live intense et brutal du samedi 31 mars 2018 (ABYSSAL ASCENDANT – WHITE BUTCHERY – NEPHREN KA) à l’Atelier des Môles de Montbéliard organisé par www.facebook.com/ultimatomeassociation, mon déplacement pour les bros régionaux de WHITE BUTCHERY m’obligeait à leur dédicacer cette belle soirée. Les dents longues ils les ont avec leur Deathcore moderne et judicieux. Cet EP 5 titres mérite une approche toute particulière par le biais de cette chro. Amateurs de Technical Metal façon MESHUGGAH avec son côté Death Brutal (BENIGHTED – BLOODBATH – ABORTED) aux sonorités sombres et dissonantes, WHITE BUTCHERY gagne le pari de proposer du brutal sans y oublier une lourdeur oppressante sur les cinq pépites du EP. Belle carte de visite pour les cinq comparses. L’expérience est là, le travail aussi et la cohésion s’impose sans fioritures. L’intro « The Inner Void » passée, ça envoie d’entrée avec « Crowd Of Shadows » aux relents de putréfaction cadavérique, énorme! « Elusive » poursuit son rôle de compression, ça blaste, ça ralentit et ça reblaste. Le très death « Echoes Of A Failed Gallery » et son riff de départ exterminateur poursuit le carnage. Le sautillant « False Wrath » nous condamne à un mélange d’atmosphères sombres, guitares dissonantes et solis mélodiques. A noter que ce EP est principalement axé sur le travail rythmique mêlant technicité et atmosphères. Déjà la fin eh oui! « Derived From Oblivion » très Techno Death dans l’âme aux solis impeccables clôture ce projet ambitieux, le chant de Charly, intensif et bestial, surplombant magistralement la musicalité de l’ensemble. Les groupes naissent, se défont, ressurgissent ou meurent. Dans le monde Metal des naissances de cet acabit nous impose à toutes et tous le respect d’une musique rigoureuse et sincère. A noter un excellent son général et un mixage équilibré nous permettant une écoute vraiment agréable. Prenez contact au plus vite avec ce groupe de « Modern Metal » bourré de talent. « Elusive » reste une belle surprise dans le vivier Metal actuel.

Dan pour OBJECTIF METAL

https://www.facebook.com/whitebutchery/

Pour voir ce que ça donne en live direction le report du warm up

Warm Up Hellfest à la Rodia

 

DRAKKAR « Diabolical Empathy »

CHRONIQUE OBJECTIF METAL www.facebook.com/ObjectifMetal : DRAKKAR « Diabolical Empathy »

Grosse sortie en distrib/promo chez nos amis de DOOWEET RECORDS, les incontournables Belges de DRAKKAR reviennent avec leur excellent nouvel album « Diabolical Empathy ». Résumons le combo en quelques chiffres : Fondé en 1983, première démo 1985 sous la houlette de l’ex SCORPIONS Rudy LENNERS et suivi de la carrière que l’on leur connait. DRAKKAR et leur Speed / Power Metal Mélodique et Malsain va encore en surprendre encore plus d’un (es). Un titre speed pour ouvrir le bal : « Rose Hall’s Great House » au chant incroyablement efficace. Arrive « Stigmata » le tube de l’album, un refrain calculé pour allumer dés la première écoute nos esgourdes en éveil, avec une accroche considérable. Le sautillant « The Witches Dance » dynamise encore un peu plus mon intérêt face au nouveau projet des Belges. Notons que tous les morceaux (13 titres qui ont un lien profond soit avec une œuvre d’art ou un destin extraordinaire, je vous en laisse la surprise). « Plague Or Cholera » plus Thrashy, aux breaks variés, guitares étonnantes et détonantes, l’originalité du titre en vaut le coup d’oreille. Acoustique sur « Stay With Me » en double chant masculin – féminin, cette ballade bien pensée très « germanique » dans l’âme nous fait frissonner, les talents de composition du groupe aux multiples facettes ne sont plus à prouver chez DRAKKAR. Bravo ! 7eme Titre : « Lucifero Moderno », riff incisif au départ et progression bien ficelée, boum un titre qui atteint encore sa cible. Poursuivons avec « The Nine Circles Of Hell » un p’tit côté OVERKILL pas déplaisant, du speed thrash de haute volée. « Evil Below » UDO et nos amis d’ACCEPT ne sont pas très loin, l’influence des teutons est bien réelle sur certains titres avec la touche DRAKKAR, pas de plagiat dans tout ça ! « The Endless Way » au chant refrain » Dirkschneiderien » nous replonge dans la période « Restless and Wild », superbe et bien speed ! Notons de plus un son général assez excellent, bien équilibré surtout entre les nombreuses interventions guitaristiques. L’album se termine avec le thème « West Allis » suivi d’ « Hitchhiking Of Pain » titre sombres aux ambiances Hitchcokiennes et re – thème avec « Opening Towards The End ». 13 titres, 13 destinées, une seule erreur : L’être Humain ! DRAKKAR a fait son job. Album a se procurer les yeux fermés, pour les vrais passionnés (es) du Metal.

Contact : http://drakkar.dooweet.org

Dan pour OBJECTIF METAL

CHAOSIS : « The Sun Will Never Rise Again »

CHRONIQUE OBJECTIF METAL www.facebook.com/ObjectifMetal

OBJECTIF METAL soutient CHAOSIS depuis la chronique de leur sympathique EP “ Too Late To Repent” sorti en 2012. Nos thrasheurs d’Annecy nous déposent sur un plateau leur nouvelle offrande pour le moins novatrice et surprenante : The Sun Will Never Rise Again. Je me suis plongé dans ces 10 titres d’une originalité certaine. Une progression sans complexe anime CHAOSIS depuis leur EP en 2012, ils en veulent et ça se sent de bout en bout, œuvrant dans un Thrash/Core essentiellement mid – tempo avec notre marteleur de service Ollie voué corps et âme au Dieu Metal, ah le satané bougre !!!! Nous ressentons dans les bases musicales de CHAOSIS les grands MACHINE HEAD, SLAYER, LAMB OF GOD, SEPULTURA, oui c’est certain……mais en approfondissant la musique de nos cinq gaillards, cet album va bien plus loin. Nous avons droit à la fois à du Thrash de premier ordre teinté death sur certains morceaux ( Suffering Of The Innocents), CHAOSIS frappe tout simplement très fort et atteint sa cible après chaque plage écoutée. Des invités de choix viennent pousser quelques rugissements : Steeve (ZUUL FX) et Crass (CRUSHER). Voila démarrons cette écoute avec l’intro cris et rires d’enfants suivi par des keyboards mélanco annonçant le pire……. « They don’t play anymore » nous percute d’entrée avec son mélange Thrash/Death/Hardcore décapant. « Scum of the world » hymne furieux dédié au Metal, « Beautiful war » morceau rapide, double pédale à donf avec son riff saccadé de pur beauté, un travail d’orfèvre et sans doute mon titre préféré, en live ça promet !!!!! Nous voilà sur « Fool’s dreams » et son intro atmo/thrash à la TESTAMENT, double chant masculin/féminin, on aimera ou pas car franchement je trouve cela surprenant, à la première oreille j’ai été presque choqué mais après plusieurs écoutes le décalage des deux voies m’a charmé sans problème, entourées par une musique lourde et breakée des plus compacte. Ce titre est aussi l’un de mes préférés, il est sombre et puissant, super travail !!!!! Nous avons eu droit au « Are you metal ? » d’HELLOWEEN et bien voilà « Are you ready ? » 6eme titre intro futuriste à l’appui, ça déménage d’entrée, du gros Thrash/Core que seul CHAOSIS sait nous proposer, Ollie fusille tout ce qui bouge derrière ses fûts avec un son démesuré, parlons son alors ??? Son et mixage de très bonne qualité, bien équilibré avec aux manettes Guillaume Tarantola du TARTUL Studio. Voici le titre Death de l’album « Suffering of the innocents » montrant bien que CHAOSIS n’a pas peur des challenges et ne se contente surtout pas de faire du Thrash basique, c’est varié, c’est riche en émotions et en mélange de styles, pas ennuyeux du tout…..poursuivons avec « Doomsday » présent sur l’album aussi en bonus clip vidéo, le titre le plus accessible pour moi et finalisons avec « Alone in the dark » pièce épique concluant de bien belle manière, nous martelant l’esprit de son refrain imparable. Pour résumer CHAOSIS poursuit son œuvre métallique sans faillir et ce « The sun will never rise again » n’est que le prolongement logique de leur précèdent EP, du CHAOSIS pur jus, pure hargne, sincère, moderne, destructeur, ensorceleur…du pur Metal comme on l’aime.

Contact : corrosivemetalcorporation@gmail.com

Dan pour OBJECTIF METAL

Enregistrer

Enregistrer

FABULAE DRAMATIS : « Solar Time’s Fables »

CHRONIQUE OBJECTIF METAL www.facebook.com/ObjectifMetal : FABULAE DRAMATIS : « Solar Time’s Fables »

Objectif Metal relance la dynamique chro / itw. Un grand merci à Chris et DOOWEET RECORDS pour cette collaboration démarrée en 2013. FABULAE DRAMATIS rejoint les rangs de Dooweet avec son album « Solar Time’s Fables ». Tous les fans planétaires de THERION peuvent me rejoindre pour l’écoute de ce nouveau projet d’une richesse instrumentale et lyrique indéniable. Originalité, oui. C’est le maître mot en écoutant ces 11 morceaux conceptuels ou les influences de nombreux styles musicaux s’entrechoquent et s’emboitent à travers cet opus. Le multi – culturalisme est omni présent dans FABULAE DRAMATIS. L’Orient et l’Occident, l’Homme et la Nature se côtoient sans haine et rancœur en mélangeant autant les côtés Metal, World Music, Jazzy, Progressif, Avant Gardiste ou Oriental (sitar, tambura, harmonium, djembé ou orbipan fusent avec le pur Metal symphonique et extrême à la fois). En finalité tous les styles musicaux sont présents. A noter une batterie énorme, chants growlés et sympho sur tous les titres, des guitares originales, très techniques. Les musiciens s’éclatent sans aucun souci ! Nous cataloguerons FABULAE DRAMATIS dans le « Symphonic Metal‘ mais cet album va bien évidemment beaucoup plus loin. Leur monde artistique est unique. Plusieurs écoutes sont obligatoires pour dégager toutes les énergies positives issues de cette œuvre magique et futuriste. N’étant pas un réel fan de Symphonic Metal, je préfère quand même écouter des albums de cette trempe multi – musicaux, là au moins nous voyageons vers quelque chose de grandiose mais en finalité, quoi ? Mystère….

Contact : http://fabulaedramatis.dooweet.org

Dan pour OBJECTIF METAL

Enregistrer

GHUSA « 25 Years Of Death Metal »

CHRONIQUE OBJECTIF METAL www.facebook.com/ObjectifMetal GHUSA « 25 Years Of Death Metal »

Les accro et les puristes du Death Metal levez vous !!!!! GHUSA nous apporte en offrande ce double album pour fêter les 25 ans de ce projet artistique. Distribué par le label français GREAT DANE RECORDS ( Recueil Morbide, Carcariass, Post Mortem, Mercyless) le Death Metal Old School 90 ties est à l’honneur sur le premier CD 4 titres avec des covers excellentes de GRAVE, DISMEMBER et ENTOMBED, quel bonheur !!! Le Death Metal Scandinave dans toute sa splendeur. Et un p’tit BENEDICTION pas piqué des hannetons sur le second skeud « Violation Domain ». GHUSA nous gâte d’un double CD des plus riches en émotions diverses. Projet mis en place par Chuck (No Return, Carnal Lust), ce passionné nous assomme avec son Death Metal très 90 ties (moderne quand même tant les structures sont hyper travaillées avec des riffs guitares hyper sombres et un tantinet « Technical » : Ecoutez « I’m not the only one » et vous en direz des nouvelles !!! Une lourdeur électrisante et agressive nous traverse le corps pendant l’audition des deux skeuds. Côté digestion : Le Jack Daniel’s coule à flots dans les gosiers mais surprise sans aucun vomissement. Le sourire et l’enthousiasme sont les deux états de fait qui me viennent à l’esprit. GHUSA « un groupe de l’ombre ? » au potentiel énorme, prêt à déterrer les morts ? Aux dires de Mister Chuck une belle tournée nationale serait prévue pour l’automne 2016 avec un nouvel album en préparation, alors à vos agendas…….

Contact : www.facebook.com/ghusaband

Dan pour OBJECTIF METAL

ghusa