Ancient Rites « Laguz »

Ce fut une longue attente que Ancient Rites vient de nous imposer. Mais bon que voulez vous, il faut parfois longtemps pour composer un album qui soit en adéquation avec les attentes de tout le monde. Et je crois que là le groupe a réussi le retour parfait.

Zf5SljVdWmQXdPj7CgXYkRSspPDnJhC72QQcFWWiAncient Rites - Laguz Album Download
« Laguz » s’ouvre avec une intro très ethnique dans son approche, et c’est parti pour une épopée historique de plus d’une heure dans laquelle Ancient Rites évoque tour à tour Carthage, les Légions romaines, la mythologie nordique dont la rune Laguz plane sur tout l’album.
Ancient Rites nous a habitué à un Black Metal très symphonique, et ce n’est pas maintenant qu’il va changé. Les orchestrations ont été fortement travaillé, elles ne suivent que très peu la partie rythmique pour donner un esprit musique de film à tout l’album.
Le moins qu’on puisse dire c’est que les années n’ont pas fait levé le pied, ça blast sur une bonne partie des 9 titres.
Si le coté Black Symphonique rapproche A R des Dimmu Borgir et autres Cradle of Filth il flotte sur leurs compos une aura plus Païenne qui les amènerai plutôt vers des contrées plus slaves d’un Nokturnal Mortum. Autre différence, ce coté Heavy qu’amène les solos n’est vraiment pas désagréable ! Enfin, Gunter a une voix reconnaissable rapidement, parlé, chuchoté par moment, très peu Black qui me rappelle par moment Bal Sagoth ! D’ailleurs Ancient Rites pourrait être la version plus poussée, plus travaillée des Anglais.
Une belle surprise que je vous conseille !

Disponible en magasin

ou

Acheter le CD

Please follow and like us:

Alice Cooper « Billion Dollar Babies »

S’attaquer à des monuments du Hard Rock, un sport à risques non ? Carrément car pour certaines personnes ces albums sont intouchables et les critiquer équivaut à la peine de mort dans certains pays ! Alors je vais pas prendre de risque !

alice-cooper1
Alice Cooper, j’ai découvert musicalement sur le tard, mais j’en avais déjà goutté en regardant Waynes World et son « Welcome to my Nightmare » ! Et oui j’avais bien aimé mais bon à aucun moment je me suis dit, allez on achète ! J’ai préféré continuer à écouter de la musique de gros bourrins sans passer par les bases du Metal !
Car ouais, ça vient de là ! Et celui là il date de 1973 (enfin cette version date de 2001).
Cet album n’est pas le plus extrême d’Alice Cooper, loin de là il serait plutôt dans un trip seventies, shooté au LSD, empreint d’un esprit très barré !! 10 titres dont des hits comme « I love the Dead », « No More Mr Nice Guy » ! Par moment on a cette forte impression d’écouter les Rollings stones, bizarrement je le vis bien !
Cette version propose un 2ème CD contenant des versions lives des titres de « Billion Dollar Babies »

Disponible en magasin

ou

Acheter le CD

Please follow and like us:

Helrunar « Niederkunfft »

Bon j’avoue cette semaine on est très Black Metal chez Metal in Franche Comté mais que voulez vous, en ce moment c’est le printemps et les Black Metalleux sont très en forme, ils ont envie de nous clamer leur amour de la vie, des petits oiseaux, …

Et pour ne pas changer, c’est aussi d’Allemagne que nous vient ce nouvel album.

helrunar-niederkunfft170

Par contre du changement il y en a, et c’est musicalement que Helrunar nous surprend. Ils ont carrément abandonné le Black Metal Païen où les blast beat étaient très présents pour s’orienter vers un Black Metal Mid tempo où la guitare se fait lourde.

Ce virage très Death, voir Doom, étonne mais n’est pas désagréable du tout ! J’avoue même préférer ce nouveau Helrunar qui propose du sang frais. Est ce la thématique de cet album, le Moyen Age et ses croyances, qui a poussé le groupe à ralentir le tempo ? Il est vrai que les titres de « Niederkunfft » sont extrêmement sombres, ils font ressortir l’atmosphère de cette époque où la religion voulait diriger le monde, choisissant qui était un hérétique ou un véritable croyant. Les paroles, déclamées plus que hurlées en allemand, accentue le coté religieux de la musique de Helrunar.

Une évolution musicale qui donne envie de voir le prochain album qui sera je suppose encore bien plus abouti.

 

Disponible en magasin

ou

Acheter le CD

Please follow and like us:

Wino & Conny Ochs « Freedom Conspiracy »

Sortir des sentiers battus, c’est comme ça qu’on se crée une culture musicale à toute épreuve ! Et j’avoue que grâce Metal in Franche Comté, je m’ouvre à des styles et des groupes que j’aurai jamais écouté !

wino-conny-ochs-cover1

Et Wino & Conny Ochs en fait parti !

Wino c’est le guitariste du groupe de Doom, Saint Vitus !Et Conny Ochs, un chanteur allemand ! Et vlà que les 2 gars se retrouvent pour créer un projet purement acoustique dans un style Blues/Folk.

Difficile de trouver des comparatifs quand c’est quasiment la première fois qu’on écoute ce style, mais je peux largement vous dire mon impression car ce CD m’a fait un bien fou !

C’est le genre d’album qu’il faut coller dans le mange disque en rentrant du taff, accompagné d’une bonne bière, étalé dans le canapé ou dans un hamac tout en contemplant le ciel.

Il peut aussi vous accompagner dans une soirée country, histoire de leur faire écouter autre chose !

Amateur de folk, de guitares acoustiques cet album est pour toi !

Disponible en magasin

ou

Acheter le CD

Please follow and like us:

Der Weg Einer Freiheit « Stellar »

Ce groupe en l’espace de quelques mois a su se créer une réputation hors norme et seulement grâce à sa musique. Ici pas de fioriture, uniquement une ambiance sombre et stellaire (je sais elle était facile celle là) pour un Black Metal mélodique tout bonnement excellent.

Après « Unstille » en 2012, qui montrait déjà de sérieuses prédispositions à transformer Der Weg en groupe à suivre, « Stellar » vient enfoncer le clou.

a3106292728_10

6 titres (+2 sur la version collector) qui dure en moyenne 8 minutes, on pourrait avoir peur de l’ennui et des riffs qui tournent en rond. Loin de là, ce CD s’écoute en une seule fois, sans jamais se dire je me fais chier, c’est rare.

Musicalement, on est dans un Black Metal mélodique qui s’inspire beaucoup des expérimentations qui s’opèrent dans ce style ces dernières années. Grâce à des atmosphères assez planantes, empruntées parfois à des groupes qu’on classerait dans le Post Black Metal, Der Weg arrive à créer un univers bien à lui.

Mais ici, c’est la brutalité qui prime, il suffit d’écouter le début de « Verbund » pour entendre un duo basse/batterie digne d’une salve d’artillerie. Finalement, chacun des titres montre ce double visage, brutal mais par moment capable de vous surprendre par sa mélancolie.

Malgré le départ du chanteur des débuts, le guitariste a su prendre sa place et nous offrir un chant écorché, avec des paroles en allemands qui donnent toujours un coté haineux, marque de fabrique des groupes venant de l’autre coté du Rhin !

Ce groupe me donne espoir car il montre qu’on peut innover sans perdre la brutalité du Black Metal comme beaucoup de groupes ont tendance à le faire ces dernières années.

ALBUM DU MOIS !!

Disponible en magasin

ou

Acheter le CD

Please follow and like us:

Katatonia « Sanctitude » (the Union Chapel Concert Film)

Aujourd’hui, je vais vous parler de KATATONIA et de son album live Sanctitude.  Je dois bien vous avouer que je ne connaissais pas du tout ce groupe. Il a été fondé en 1991 et est originaire de Stockholm. A la base, il s’agissait de métal extrême mais à l’écoute de l’album live il est évident que le groupe a évolué sur un style beaucoup plus posé voir même lyrique. C’est un groupe qui est extrêmement apprécié en Suède et est considéré comme un des groupes les plus influents de la scène métal suédoise.

 

Katatonia-Sanctitude

 

L’album live qui nous intéresse aujourd’hui est sorti le 30 mars 2015. Le digibook cartonné est très élégant. Vous y trouverez le disque live et un DVD du concert à L’Union Chapel à Londres enregistré en mai 2014 et un petit livret de photographies prises lors du live.

Le live se veut extrêmement épuré et gothique, il est acoustique. Donc les amateurs de gros bruit vous pouvez passer votre chemin. Sur la scène, il y a un décor très sobre et des dizaines de cierges. L’ambiance se veut très intimiste voir même sacrée. Le set est composé de 17 titres. Je n’ai pas énormément accroché, car l’ensemble est très monotone. Certains titres valent tout de même le détour.  Le live a été mixé et remasterisé par Bruce Soord et l’artwork à été réalisé par Travis Smith.

La prestation débute avec le titre In the White de l’album Dethroned and Uncrowned, la voix du chanteur est très claire, le titre est très mélancolique. L’ambiance de l’Union Chapel convient à merveille au style du groupe, qui est émotionnel et dépressif. C’est clair que l’on se laisse prendre au jeu. Le chanteur a une très belle voix et le son se fait aérien et suave. Nous poursuivons avec Ambitions, très joli morceau, avec un refrain légèrement plus enjoué que les couplets, il vient de l’album Dead End Kings. Cet album est également représenté avec les morceaux Gone, Undo You, The Racing Heart, Lethean et A Darkness Coming, qui ont été réarrangés pour l’occasion. Une mention particulière est à apporter pour The one you are looking for is not here, où Renkse est rejoint par la chanteuse de the Gathering, depuis 2009, Silge Wergeland. Elle est en symbiose avec le groupe et le décor. L’ensemble est extrêmement séduisant.

Nous retrouvons également trois morceaux de l’album Viva Emptiness de 2003, avec Sleeper, Evidence et Omerta. J’apprécie particulièrement le titre Sleeper, la mélodie est agréable à l’oreille, et est encore une fois très calme et sombre.

L’ensemble est assez esthétique, très doux et gothique. Ce n’est pas ce que je préfère, je pense que les fans du groupe vont tout simplement adorer. Pour ma part, je trouve que le tout est monotone et que certaines mélodies sont redondantes, hormis le duo sur The one you are looking for is not here.

Xena

 

 

Disponible en magasin

ou

Acheter le CD

Please follow and like us: